Rédigé par : Lili Liu
Dernière mise à jour :

Le vocabulaire literie à connaître de A à Z

Comment se repérer dans l’univers du sommeil sans le bon vocabulaire de literie ? Lorsqu’il est question d’effectuer un premier achat ou de renouveler son matériel de nuit, nous pouvons nous retrouver rapidement dépassés par tout le lexique relatif à la literie. Chaque terme correspond à une définition bien particulière et connaître leur spécificité permet de mieux cibler les besoins et les attentes des dormeurs. Grâce à cet article-guide, nous passons en revue de multiples références, aussi bien pour caractériser les matelas qu’enrichir notre vocabulaire en linge de lit. Préparez vous à devenir incollable et à faire les bons choix de literie !

Vocabulaire literie de A à E

literie

Accueil : Premières impressions ressenties lorsque le corps s’allonge sur le lit. Plusieurs sensations sont définies en fonction du type de garnissage du matelas. En effet, l’accueil se révèle ferme, tonique ou moelleux. 

Alèse : Carré de tissu à installer sur la literie pour la préserver. Aussi appelé « protège-matelas ». L’alèse ressemble à un drap-housse en raison de ses quatre coins qui se rabattent sur le matelas. Elle est souvent en coton et imperméable.

Alvéolaire : Mousse constituée de cellules ouvertes (alvéoles) dans un matelas, permettant une bonne élasticité et aération.   

Âme du matelas : éléments superposés les uns sur les autres (mousses, ressorts, etc.) créant le cœur du matelas. C’est ce qui forme le soutien du dormeur. 

Antiacarien, antibactérien, anti-allergène : Se disent des matelas capables naturellement de lutter contre les acariens, les bactéries et/ou les allergies. Les produits peuvent sinon être traités pour répondre à ces critères. (Découvrez notre comparatif des meilleurs matelas anti-acariens)

Bed in a box : Livraison du matelas sous une forme compressée et roulée afin de rentrer dans un carton. Cela facilite grandement le transport de l’objet. 

BZ : lit convertible, à ouvrir en trois fois comme un accordéon pour une solution de couchage d’appoint. Replié, il forme un canapé. 

Cache-sommier : il consiste à dissimuler les contours du sommier qui peuvent ne pas être très esthétiques. Cet élément de décoration peut apporter un certain cachet à la literie. (À lire aussi: Comparatif meilleur sommiers)

Clic-clac : banquette rabattable en deux parties pour créer un lit d’appui.

Coton : Le cotonnier donne des fleurs de coton qui sont transformées en fibres naturelles. Il peut être biologique, c’est-à-dire issu d’une cultivation sans OGM et sans pesticides. Cette matière se retrouve souvent dans le linge de lit (draps, taies d’oreillers, couettes) grâce à son fort pouvoir absorbant. Le coton d’Égypte est réputé pour sa douceur, sa finesse et sa haute résistance.  

Coutil : Tissu apposé sur le matelas afin de protéger son garnissage. Il peut être hypoallergénique et antiacarien. 

Densité : Représente la quantité de substance de l’âme du matelas, définie en kg/m3. Plus elle est importante, meilleure sera la résistance du couchage.

Dimensions : Taille en longueur et largeur du matelas en centimètres. Elles sont nécessaires à connaître afin de sélectionner la bonne dimension selon la morphologie des dormeurs. En France, la moitié des matelas vendus sont les doubles mesurant 140X190 cm.

Draps-housse : Ils se placent par-dessus l’alèse et englobent les quatre coins du tissu et du matelas. De préférence en coton afin d’absorber efficacement l’humidité du corps, d’autres matières peuvent les composer, comme la soie. La couleur ou les motifs constituent une belle touche de décoration selon le style adopté.

Draps plats : Ils couvrent le dormeur et représentent une bonne alternative à la couette en été. 

Élasticité : Aptitude du matelas à rétablir sa forme dès que la pression exercée par un corps n’existe plus. 

Épaisseur : Corresponds à la hauteur du matelas. Plus il est épais, meilleurs seront son confort et son soutien. 

Vocabulaire literie de F à L

literie

Fermeté : Résistance du matelas face à la compression du corps du dormeur.

Garnissage : Matières constituant le rembourrage d’éléments en literie. Elles peuvent être en mousse, en laine ou en coton. Le garnissage se place entre l’âme du matelas et son coutil afin de favoriser son pouvoir d’accueil. 

Housse de couette : Elle englobe la couette afin de la protéger. Elle peut devenir une pièce maîtresse dans la décoration d’une chambre à coucher selon sa couleur et ses motifs. 

Indépendance de couchage : Capacité du matelas à capter les mouvements du dormeur pour éviter de réveiller le partenaire.

Kg/m3 : Masse volumique utilisée pour parler de la densité d’un matelas.

Latex : Naturel, il provient de la sève d’hévéa. Transformé, on lui adjoint des additifs et du polyuréthane. Quelle que soit sa nature, on peut le retrouver dans la composition des matelas et lui donne une excellente élasticité et une forte résilience. (À lire aussi: Comparatif des meilleurs matelas latex naturel)

Lattes : planchettes de bois fixées à un sommier afin d’accueillir le matelas. 

Lattes finition carbone : le bois est recouvert d’une pellicule de carbone afin d’apporter une flexibilité et une résistance bien supérieures aux lattes classiques. 

Literie : représente les éléments au-dessus du sommier, à savoir le matelas, le linge de lit (alèse, draps, taies), les oreillers et les couvertures.

Vocabulaire literie de M à Q

literie

Matelas : élément principal de la literie, pourvu de multiples caractéristiques selon les besoins des dormeurs :

  1. Évolutif : pour accompagner la croissance d’un enfant ;
  2. Hybride : doté de plusieurs matériaux ;
  3. Universel : conçu pour correspondre à un large panel d’individus.

Mousse à mémoire de forme : aussi appelée viscoélastique. Épouse les contours de l’anatomie, réceptionne n’importe quel poids du corps et reprends son aspect dès que la pression est levée. Il s’agit d’un matelas universel à la mousse thermosensible faite à base de polyuréthane. Le matelas paraîtra très enveloppant si sa couche d’accueil détient de la mousse en viscoélastique. 

Mousse polyester : synthétique et abordable, la densité et la durabilité de ce type de mousse ne sont pas les meilleures sur le marché. 

Mousse polyuréthane : synthétique et thermo isolant, sa résistance et sa densité se révèlent plus efficaces que la mousse en polyester. Elle est la plus utilisée dans le commerce de la literie. 

Nuits d’essai : l’acheteur peut tester son matelas pendant une période définie. S’il n’est pas satisfait de ses qualités, il peut le retourner auprès du fabricant.

OEKO-TEX® STANDARD 100 : label certifiant l’écologie des textiles, c’est-à-dire qu’ils ne détiennent aucun produit toxique pour le corps et la planète. Que les fibres soient brutes, semi-finies ou finies, toute la chaîne de réalisation est contrôlée afin de vérifier que les substances employées ne sont pas nocives. Les marchandises classées OEKO-TEX® STANDARD 100 représentent un gage de qualité. Ainsi, les matelas ou autres éléments de literie ayant cette étiquette sont tout trouvés pour la peau sensible des enfants. 

Oreiller ergonomique : coussin offrant un bon maintien de la tête, alignée avec l’épine dorsale. Il permet de soulager les zones de pression et d’atténuer les douleurs cervicales. 

Oreiller à mémoire de forme : dispositif enveloppant la tête du dormeur.)

Parure : désigne toutes les pièces du linge de lit, drap-housse, drap plat, taies d’oreiller et housse de couette. Opter pour une parure fournit une touche esthétique non négligeable à votre chambre. De plus, choisir des matières nobles comme le coton, le lin ou la laine apporte douceur et confort pour des nuits de qualité. 

Pieds de lit : fixés à chaque extrémité du matelas, les pieds de lit surélèvent la literie et assurent sa bonne stabilité. 

Plateau : il s’agit de la face réceptionnant le matelas. 

Points de pression : zones où se déclenchent des douleurs, comme des maux de dos ou de nuque. La nature du sommier et du matelas permet de soulager les points de pression. 

Protège-oreillers : aussi appelées taies. Ce carré de tissu, en coton principalement, préserve le coussin des désagréments, tels que la sueur, la bave ou encore le maquillage. 

Vocabulaire literie de R à Z

literie

Respirabilité : propriété du matelas à assurer une bonne aération et évacuation de l’humidité pour un confort optimal. Le matelas réceptionne la sueur et l’air et plus sa respirabilité est importante, plus il pourra contrôler le climat du lit.   

Résilience : désigne la capacité du matelas à regagner sa forme initiale dès lors qu’une pression est levée. 

Ressorts : éléments en acier pouvant être intégrés dans la composition d’un matelas. Ils sont prisés pour leur bonne résistance, leur excellente ventilation et leur longue durée de vie. (Découvrir les meilleurs matelas en ressorts)

Ressorts ensachés : afin de limiter la diffusion des mouvements, chaque ressort a été précomprimé, emballé séparément dans une pochette en tissu. Les matelas à ressorts ensachés sont appréciés pour leur précision et indépendance de couchage.

Sommiers : châssis en bois ou en métal conçu pour accueillir le matelas.

Sommier à lattes : constitué de petites planches en bois, il réceptionne tous les types de matelas. 

Sommier à plots : les plots sont des dispositifs en caoutchouc apposés sur un sommier. Ils sont dotés d’une mince rotule, afin d’ajuster le niveau de fermeté et ainsi renforcer l’ergonomie et le confort. Ce genre de produit se voit souvent dans le milieu médical, mais il intègre de plus en plus les chambres à coucher classiques.

Sommier à ressorts : type de sommier idéal pour les matelas à ressorts, permettant une bonne souplesse et un accueil moelleux. 

Sommier tapissier : une large toile, aussi appelée plateau, recouvre le sommier. 

Soutien : assure le juste maintien de la colonne vertébrale grâce au cœur du matelas. Il peut être très ferme, ferme ou souple, voire équilibré. Il est essentiel de définir ses préférences lors du renouvellement de la literie, car le soutien se révèle primordial pour votre morphologie. En effet, un mauvais appui cause sur le long terme des maux de dos et des douleurs cervicales. De plus, pour bénéficier de toutes les qualités de soutien d’un matelas, le choix du sommier se veut tout aussi important. Pour connaître le soutien correspondant à l’anatomie, le mieux est encore de tester les matelas ou de profiter des nuits d’essai. 

Surmatelas : petit matelas matelassé à faible épaisseur. Il s’installe par-dessus le matelas afin de fournir plus de confort et d’accueil. Il sert également à favoriser le maintien du dormeur et s’avère un plus pour l’hygiène. 

Suspension : aussi appelé âme du matelas. 

Taie : carré de tissu englobant un oreiller ou un traversin.

Tencel® : marqué déposée, fabriquant du lyocell, une fibre semi-synthétique élaborée à base de pulpe de bois et solvant non toxique. Une fois tissé, son toucher est semblable à de la soie. Dans les produits finis, le lyocell se dénote grâce à son fort pouvoir absorbant, son action antibactérienne et sa capacité à réguler la chaleur. 

Tête de lit : aussi appelée dosseret. Accessoire de literie choyé pour son côté décoratif et pratique. Fixé à l’avant du lit, il offre aux dormeurs de déposer leur tête dessus et ainsi limiter les frottements contre le mur.  

Traversin : coussin à la forme d’un cylindre faisant la largeur du matelas. 

Zones de confort : aussi appelées zones de portance. Ciblées à l’intérieur du matelas, elles permettent de maximiser le soutien et le bien-être pour soulager les points de pression des corps. 

Donnez votre avis post
Photo of author

A propos de l'auteur Lili Liu

Rédactrice spécialisée dans la literie et le sommeil depuis des années, je teste et compare pour vous les meilleurs matelas et accessoires de literie. J'ai plaisir à partager avec vous mes découvertes, avis et bon plans.