Rédigé par : Lili Liu
Dernière mise à jour :

Troubles du sommeil et changement d’heure

Chaque année, le changement d’heure ne cesse de diviser l’opinion publique. Instauré en 1975, son rôle principal était de limiter les dépenses énergétiques du contribuable. Face à l’envolée des prix du pétrole, les gouvernements occidentaux ont tour à tour opté pour cette flexibilité horaire.

Malheureusement, ce décret a eu des conséquences sanitaires néfastes chez certaines personnes : stress, anxiété, fatigue, insomnie, etc. Notons au passage qu’en France, plus de 36 % de la population souffre de problèmes liés au sommeil.

Dans cet article, nous explorerons toutes les facettes d’un sujet d’une importance considérable !

En ce sens, une brève section rappellera la genèse politique, sociale et économique du changement d’heure. Après avoir exposé l’aspect (avantages – inconvénients) de l’alternance (heure d’été – heure d’hiver), d’autres facteurs seront évoqués avec précision. Il s’agit des causes, de l’impact, des risques et des contrecoups de cet arrêté.

En avant-dernière position, quelques astuces pratiques vous aideront à mieux vivre le changement d’heure. Enfin, une FAQ vous éclairera davantage sur des questions afférentes au thème fréquemment posées sur la toile. 

Qu’est-ce qu’un trouble du sommeil?

Qu’est-ce qu’un trouble du sommeil

Le Trouble du sommeil peut être défini comme un dysfonctionnement des cycles du sommeil. Il en existe trois types :

La dyssomnie

Elle se traduit par un trouble spécifique qui modifie la qualité et/ou la durée de Sommeil. La dyssomnie est souvent rapportée à la psychologie, à la narcolepsie, voire à l’altitude. Sans oublier la consommation de certaines substances addictives telles que l’alcool ou la drogue. 

La parasomnie

La parasomnie n’a pas une grande incidence sur le sommeil nocturne. Toutefois, les comportements qu’elle induit ont des répercussions sur le dormeur. Un parasomniaque souffre de bruxisme, d’apnée du sommeil et parfois de somnambulisme. Ses nuits sont peuplées de cauchemars et de peurs irrationnelles… 

Les troubles psychiatriques et neurologiques

Certaines pathologies d’ordre psychiques à l’instar de la dépression affectent durablement la qualité du sommeil. Ce qui constitue une double peine pour le malade, hélas.

Pourquoi changeons-nous d’heure deux fois par an?

Depuis le 19 septembre 1975, la France a adopté l’heure changement. En introduisant une heure passage en hiver et en été, l’horloge avance ou recule selon un canevas bien défini

Grâce à cette réorganisation, l’État a ainsi pu faire des économies d’énergie, sans toucher au portefeuille des Français. De façon plus précise, tout a commencé suite au choc pétrolier survenu entre 1973 et 1974. C’est en fait l’événement qui a poussé les pouvoirs publics à chercher des moyens de réduire la consommation d’électricité.

Pourquoi changeons-nous d’heure deux fois par an

Dix ans plus tard, le bilan énergétique du changement d’heure s’avère (en partie) positif. Selon une étude menée par l’Union européenne, la démarche permettrait d’économiser près de 4 % d’énergie chaque année. En France métropolitaine, cela représente plus ou moins 900 millions de kWh par an. Soit l’équivalent de la consommation d’une ville de plus de 500 000 habitants !

Le dernier changement heure a eu lieu dans la nuit du 27 au 28 mars 2022 à 2 heures du matin. L’horloge a affiché 3 heures au lieu de 2, nous faisant ainsi gagner une heure supplémentaire. 

L’impact du changement d’heure sur le sommeil

Ce décalage horaire provoqué a malheureusement une incidence sur l’organisme. De nombreux troubles d’ordre général peuvent faire leur apparition :

  • Des difficultés d’endormissement ;
  • Des troubles de l’attention, de l’humeur et de l’appétit ;
  • Des problèmes de concentration au travail.

En plus des points cités plus haut, plusieurs perturbations hormonales ont été recensées. Le plus souvent, le passage heure hiver ou été est couplé d’une baisse importante de la sécrétion de mélatonine. Cette hormone qui sert à réguler le rythme d’éveil et de sommeil, permet de distinguer le matin du soir. En effet, la mélatonine représente l’horloge interne de l’être humain. Grâce à elle, nous connaissons l’heure coucher sans l’aide d’une montre !

Plusieurs spécialistes troubles sommeil considèrent que l’heure sommeil changement est extrêmement néfaste pour la santé. Un grand nombre de spécialistes en la matière considèrent que ce changement d’heure brusque nuit à la santé physique et psychique. D’ailleurs, beaucoup d’entre eux préconisent sa suppression. Certains vont même plus loin et affirment qu’elle est responsable d’accidents de la route, notamment en raison de la somnolence.

Outre les difficultés liées à l’adaptation du rythme biologique, le changement d’heure occasionne dans de nombreux cas un stress supplémentaire. Et comme vous vous en doutez, un organisme soumis à des contraintes excessives a tendance à s’épuiser plus rapidement.

Nous vous avons donc dressé un tableau des principaux impacts négatifs du changement d’heure sur la santé. Mais comme nous le verrons dans la suite de cet article, tout n’est pas si sombre…

Qu’est-ce qui cause les troubles du sommeil?

Les causes probables des troubles du sommeil incluent :

#1. Une mauvaise hygiène de vie

L’absence ou l’excès d’activité physique (particulièrement avant le coucher). De même, la surconsommation de certains produits connus pour garder l’individu éveillé. Le tabac, les boissons énergisantes à base de taurine, le gras, l’alcool, la caféine sont aussi indexés.

#2. Une négligence accrue de sa santé mentale

Certaines pathologies à l’instar du stress obstruent l’atteinte d’un sommeil réparateur. C’est d’ailleurs l’une des principales causes de l’insomnie à travers le monde. Pour les personnes qui en souffrent, voici une technique intéressante que vous devriez tester… Tout le monde peut en tirer profit, il suffit de savoir compter jusqu’à 5. Il s’agit d’un exercice de respiration très simple à appliquer…

Pour se faire, commencez par respirer profondément par le nez puis bloquez votre souffle pendant 3 secondes.

Expirez lentement par la bouche durant 5 secondes. Réitérez l’exercice autant de fois que nécessaire (sans essayer de dormir à tout prix). Le tout sera de vous concentrer exclusivement sur votre respiration.

#3. L’hyperconnexion

La lumière bleue émise par les écrans bouleverse le sommeil vigilance. Soit dit en passant, près de 30 % des adolescents ont vu leur journée sommeil heure diminuer à cause de leurs mauvaises habitudes digitales.

#4. La pandémie du Covid-19

Les confinements à répétition ont bouleversé le rythme sommeil des citoyens du monde. Curieusement, la proportion des troubles nocturnes a grimpé en flèche durant cette période. L’incertitude sociale a donc déclenché une vague d’anxiété qui s’est rapidement généralisée.

#5. Les reflux gastriques

Les reflux gastro-œsophagiens (RGO) découlent des régurgitations pouvant survenir après un repas (le plus souvent trop peu équilibré). Ainsi, le dormeur devra quitter son lit plusieurs fois afin de se soulager. 

Les avantages et les inconvénients du changement d’heure

1) Avantages

Les atouts du changement d’heure diffèrent en fonction de la saison. S’agissant de l’heure d’été :

  1. La population profite de la lumière du jour plus longtemps. Et qui dit plus de luminosité dit moins de déprime !
  2. Le nombre de personnes pratiquant des activités physiques augmente en flèche, en particulier concernant les sports d’extérieur.

S’agissant de l’heure d’hiver :

  • Le rythme horaire se rapproche davantage de l’heure où se lève et se couche naturellement le soleil.

2) Inconvénients

Deux inconvénients sont à relever durant la saison estivale :

  1. Les travaux agricoles (surtout l’élevage) se voient fortement impactés.
  2. La sécrétion de la mélatonine est retardée, occasionnant une semaine changement.

Pendant la période hivernale :

  1. Les matins deviennent plus sombres, les soirées arrivent plus promptement. L’efficacité des travailleurs connaît généralement une baisse significative. 
  2. Une plus grande facilité à tomber dans la dépression. En cause, une succession de journées actives commençant lorsqu’il fait encore nuit. 
  3. Les accidents de la circulation augmentent à cause de l’obscurité matinale.

Quels sont les risques liés aux troubles du sommeil suite à un changement d’heure?

Un décalage d’une heure semble être sans conséquence de prime abord. Toutefois, le corps de certaines personnes peut subir un chamboulement conséquent

L’été et l’hiver changement affectent toutes les catégories de la population. Mais les nourrissons, les bambins et les seniors doivent faire l’objet d’une attention particulière.

1- Les bébés et les jeunes enfants

Les problèmes d’endormissement et de réveil sont très fréquents chez les tout-petits. Une infime modification risque de modifier leur rapport au sommeil ! À contrario, ces derniers trouvent du réconfort dans les routines apaisantes. 

2- Les adultes

À l’instar des jeunes pousses, les adultes ont besoin de stabilité pour bien dormir. On note également une baisse des performances cognitives et une plus grande irritabilité lorsque le cycle du sommeil est décalé d’une heure.

3- Les personnes âgées

Certains seniors subissent de plein fouet le contrecoup de leur condition fragile. Le passage aux horaires hivernales et estivales impacte très souvent la qualité de leurs nuits. Du jour au lendemain, leurs habitudes se voient bouleversées ; on assiste alors à une recrue d’essence de trouble du sommeil chez les aînés.

Les troubles occasionnés par le changement d’heure

Les troubles occasionnés par le changement d’heure

#1. Les troubles de l’attention

De nombreux adultes et enfants voient leur concentration baisser plusieurs jours après le changement d’heure. À cela s’ajoutent une forte impulsivité, une méforme ainsi qu’une fatigue généralisée.

#2. Les troubles de l’appétit

Dans les faits, le décalage horaire bouleverse toutes nos habitudes. Les heures de repas subissent également une avancée ou un recul selon la saison. Ici, les troubles de l’appétit se manifestent de deux manières. D’une part, la personne ressent un besoin anormal de manger. D’autre part, elle mange à des heures irrégulières ou saute carrément des repas. Bien entendu, les résultats se ressentent aussi à l’intérieur du corps. Hypersécrétion de la ghréline ou de la leptine, prise ou perte de poids, etc.

#3. La réduction de la capacité de travail

Lors du passage heure d’hiver, il n’est pas rare que les travailleurs diminuent brusquement leur temps de sommeil. Une heure précieuse en plus ou en moins entraîne parfois diverses confusions qui empêchent de trouver le sommeil. Et par extension, de se concentrer sur leurs tâches professionnelles.

Durant cette période transitoire, les personnes actives ont besoin de repos pour être au maximum de leur forme. Cependant, un trop-plein de fatigue cumulée nuit inévitablement à la productivité !

#4. Les troubles de l’humeur

Le changement d’heure impacte le moral des Français à échelle variable. Certains subissent sèchement le passage heure hiver quand d’autres éprouvent du mal à supporter les horaires d’été.

Une baisse accrue de la luminosité provoque également des troubles de l’humeur provoquant de l’anxiété ou poussant à la dépression saisonnière. Néanmoins, l’intensité de ces symptômes varie selon le mode de vie de l’individu.

Comment se préparer au changement d’heure

1- Réduire le stress

Pour éviter ces émotions anxiogènes, nous vous encourageons à installer une routine avant le coucher.
Vous pouvez notamment :

  1. Tamisez l’éclairage afin de créer une ambiance apaisante ;
  2. Optez pour la lecture d’un livre qui vous captive ;
  3. Méditez quelques minutes avant de vous coucher.

2- Décaler les heures de sommeil fonction du changement de l’heure

Le changement d’heure peut être anticipé grâce à une astuce simple : il suffit d’avancer ou de reculer l’heure du coucher. Inutile de forcer les choses… Lors du passage d’hiver par exemple, vous pouvez commencer par repousser cette heure de 10 à 15 minutes. En répétant l’opération plusieurs fois, votre corps et votre esprit devraient s’être habitués au bout d’une semaine. 

3- Changer votre rythme de travail

Vu que le décalage horaire induit une baisse de forme, mieux vaut réaménager vos activités professionnelles. Ainsi, il vous est possible de :

  1. Fractionner vos tâches ;
  2. Limiter temporairement le recours aux heures supplémentaires ;
  3. Déléguer certaines missions ;
  4. Travailler main dans la main avec vos collaborateurs.

Lever le pied vous tiendra à l’écart du surmenage ! 

4- Éviter la solitude

Durant l’hiver, les températures et la luminosité baissent drastiquement. Cette ambiance morose favorise le développement de la dépression saisonnière. D’où l’intérêt de s’entourer des bonnes personnes… Assurément, un simple fou rire ou encore une courte discussion à cœur ouvert peuvent faire des miracles sur notre moral !

5- Se reposer

Dernier conseil et non des moindres : Reposez-vous ! Dormez au moins 6 à 7 heures par nuit et faites des siestes en journée. Votre corps vous remerciera. Prenez aussi le temps de vous détendre et de faire des activités que vous aimez. Autrement dit, prenez soin de vous !

FAQ : ce que les internautes se demandent

Quand perd-on une heure de sommeil ?

Lors du passage à l’heure d’été ! En effet, la réglementation en vigueur impose de reculer sa montre d’une heure. Ce qui diminue automatiquement le temps de sommeil prévu
Pour rappel, le gouvernement français a adopté ce protocole dans le but de réaliser des économies énergétiques. Mais depuis quelques années, de nombreuses personnes remettent en cause cette décision administrative.

Existe-t-il un traitement contre les troubles du sommeil ?

La réponse est oui ! Le dormeur peut adopter un traitement médicamenteux ou non médicamenteux. 

• Les traitements non médicamenteux :
Retrouver une hygiène de vie saine doit figurer en tête de liste de vos priorités ! Dormir à des heures fixes, s’alimenter convenablement, pratiquer une activité physique régulière… telles sont les voies menant vers un sommeil réparateur. De la même façon, vous pouvez améliorer votre qualité de vie grâce à la méditation, la relaxation ou encore la sophrologie.

• Les traitements médicamenteux :
Certaines molécules chimiques comme les somnifères sont connues pour favoriser l’endormissement. Néanmoins, leurs éventuels effets indésirables doivent être considérés par le patient. Car si d’un côté, ils aident à trouver le sommeil, ils peuvent, d’un autre, nuire à sa qualité. Par conséquent, avant d’envisager un traitement médicamenteux, une discussion approfondie avec votre médecin traitant s’impose !

Quel régime adopter contre les troubles du sommeil ?

Faites le plein d’Oméga-3, de glucides et de vitamines en journée ! Gorgées d’éléments nutritifs, ces substances aideront votre organisme à sécréter de la sérotonine en quantité suffisante.

En ce sens, voici d’autres conseils pertinents :
• Consommez essentiellement des aliments riches en tryptophanes : riz complet, viande, poisson, œuf, légumineuses, etc.
• Évitez de manger trop copieusement, trop gras et trop tard le soir : car vous risqueriez d’avoir des difficultés à vous endormir à cause d’une indigestion.
• Réduisez votre consommation d’alcool, de caféine et toutes autres boissons énergisantes : étant des excitants notoires, ces produits sont à limiter en journée et à bannir avant l’heure du coucher !

Donnez votre avis post
Photo of author

A propos de l'auteur Lili Liu

Rédactrice spécialisée dans la literie et le sommeil depuis des années, je teste et compare pour vous les meilleurs matelas et accessoires de literie. J'ai plaisir à partager avec vous mes découvertes, avis et bon plans.

🔥Soldes d’été Emma jusqu’à -50% + 10% suppl. avec MATELAS10
00JOURS: 00HEURES: 00MINS: 00SECS
J'en profite