Rédigé par : Charles
Dernière mise à jour :

Enquête exclusive IFOP / FLASHS pour Les-Matelas.fr

Difficultés d’endormissement, réveils nocturnes, maux de dos…

Le sommeil des Français se dégrade de plus en plus

Très fortement altérée au cours des deux dernières années par la crise sanitaire, la qualité du sommeil des Français continue de se dégrader. C’est ce qu’il ressort de l’enquête* confiée par Les-Matelas.fr à l’institut de sondage Ifop à l’occasion de la journée internationale du sommeil qui a lieu vendredi 18 mars. Entre difficultés d’endormissement et réveils nocturnes, près d’un Français sur trois se dit aujourd’hui insatisfait de son sommeil.

A l’anxiété générée par la Covid-19 et, tout récemment, le conflit qui se déroule en Ukraine, s’ajoutent également d’autres facteurs plus récurrents comme l’utilisation d’écrans à l’heure du coucher dont tous les spécialistes s’accordent à dire qu’elle nuit fortement à la qualité du sommeil. Le mal de dos, dont cette étude montre qu’il touche plus de 7 Français sur 10 de manière plus ou moins chronique, est également une cause certaine d’un sommeil difficile. 64% des Français considèrent d’ailleurs comme « déterminant » dans l’achat d’un matelas sa capacité à les soulager.

7 Français sur 10 victimes de troubles du sommeil

1 Les Matelas.fr enquete IFOP le sommeil des francais

C’est la plus forte proportion enregistrée par un sondage à ce jour : 70% des Français disent avoir rencontré des troubles du sommeil au cours des 8 jours précédant cette étude. Alors que la crise sanitaire semble s’éloigner, ce chiffre est de 4 points supérieur à celui enregistré en décembre dernier (66%) et sans commune mesure avec les 49% qui faisaient état du même problème il y a seulement 5 ans. La guerre en Ukraine, qui a débuté quelques jours avant l’enquête de l’Ifop, a-t-elle ajouté de l’anxiété aux nuits déjà agitées de nos compatriotes ? Toujours est-il que 20% d’entre eux se plaignent d’avoir très récemment souffert de « beaucoup » de problèmes de sommeil

2 Les Matelas.fr enquete IFOP le sommeil des francais

Au regard de ces données, il n’est guère étonnant d’apprendre que près d’un tiers des Français (32%) se déclarent insatisfaits de la qualité de leur sommeil, dont 9% ne sont pas satisfaits du tout. Un phénomène qui touche plus les femmes (38%) que les hommes (26%) et affecte davantage les moins de 50 ans (38%) que leurs aînés (25%). A noter par ailleurs que nos compatriotes les moins insatisfaits résident en région parisienne et dans le Sud-Ouest tandis que près de la moitié (47%) des habitants des Pays de la Loire sont mécontents de leurs nuits.

Des nuits hachées par les réveils

3 Les Matelas.fr enquete IFOP le sommeil des francais

Se réveiller de temps en temps la nuit n’est pas en soi un réel problème : c’est le cas de 87% des personnes interrogées par l’Ifop. Mais lorsque cela survient toutes les nuits, voire plusieurs fois au cours d’une même nuit, ainsi qu’en témoignent 39% d’entre elles, fatigue, nervosité voire phénomènes dépressifs sont à craindre. D’autant que nombre de Français rencontrent des difficultés pour retrouver les bras de Morphée. Ainsi, un quart de celles et ceux qui se réveillent disent mettre plus d’une heure pour se rendormir et 5% n’y arrivent tout simplement pas. En résultent des insomnies dont on sait qu’elles ont un impact fort sur la santé, aussi bien physiquement que psychiquement.

Les écrans s’invitent (trop) au lit

4 Les Matelas.fr enquete IFOP le sommeil des francais

Tous les spécialistes du sommeil s’accordent à dire qu’il convient d’éviter les écrans, tablettes et téléphones notamment, au moins deux heures avant le coucher. La lumière diffusée par ces appareils ralentit en effet la sécrétion de mélatonine, l’hormone du sommeil. La consultation des réseaux sociaux contribue elle aussi à perturber le sommeil en générant une excitation cognitive néfaste au nécessaire ralentissement de l’activité cérébrale à l’heure de s’endormir. Pourtant, ainsi que le montre l’enquête menée par l’Ifop, la moitié des Français (50%) regardent la télévision ou des vidéos presque tous les soirs avant de dormir et 49% consultent leur téléphone. Des habitudes que l’on retrouve très présentes chez les plus jeunes : 61% des moins de 35 ans regardent des vidéos et 71% utilisent leur téléphone à cette fréquence alors qu’ils sont au lit. Fort heureusement, d’autres pratiques plus susceptibles de favoriser l’endormissement, comme le fait d’avoir un rapport sexuel ou de lire un livre, font également partie des habitudes des Français lorsqu’ils sont au lit.

Quand le mal de dos dicte le choix du matelas

5 Les Matelas.fr enquete IFOP le sommeil des francais

Surnommé le mal du siècle, le mal de dos touche plusieurs millions de Françaises et de Français. L’étude de l’Ifop montre en effet que plus de 7 personnes sur 10 (71%) disent en souffrir, dont plus du tiers (34%) de manière chronique ou en permanence. Cette affection a un réel impact sur la qualité du sommeil de celles et ceux qui en sont atteints : quand 20% des Français déclarent avoir vécu « beaucoup » de problèmes de sommeil dans les huit derniers jours, la proportion atteint 51% des personnes souffrant de maux de dos quotidiens. La même proportion se retrouve chez les personnes qui se déclarent insatisfaites de leur sommeil, passant de 32% chez l’ensemble des Français à 51% chez les personnes affectées par ces maux.

6 Les Matelas.fr enquete IFOP le sommeil des francais

Il apparaît donc logique que 64% des personnes interrogées placent la capacité d’un matelas à soulager leur mal de dos en 2e position des critères déterminants dans leur choix, derrière le confort (81%) et largement devant d’autres facteurs comme le caractère respirant (41% disent que c’est déterminant à leurs yeux) ou l’aspect hypoallergénique (32%). De même, le maintien d’un matelas « dur » est déterminant pour 52% des Français quand la souplesse d’un matelas « mou » ne l’est que pour 37% d’entre eux.

37% des Français changent leurs draps toutes les semaines

7 Les Matelas.fr enquete IFOP le sommeil des francais

 « Comme on fait son lit on se couche » dit un célèbre adage populaire. Chacun d’entre nous a en effet vécu le plaisir de se glisser dans des draps propres, plaisir qui n’est pas sans rapport avec la qualité du sommeil qui suit. Mais à quelle fréquence les Français changent-ils leurs draps ? Pour les 3/4 d’entre eux, la fréquence est d’au moins une fois toutes les deux semaines, 37% les changeant environ chaque semaine et 38% tous les quinze jours. Si 3% déclarent renouveler l’opération quasiment tous les jours, près d’un Français sur cinq (18%) se donne un délai d’un mois. Et il est plutôt rassurant de constater que seules 3% des personnes interrogées ne changent leurs draps que tous les 2 mois, voire moins pour 1% d’entre elles.


Vous pouvez télécharger le PDF reprenant les chiffres clés de l’enquête via ce lien.

*Étude Ifop pour Les-Matelas.fr réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 1er au 3 mars 2022 auprès d’un échantillon de 1 007 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.