Rédigé par : ahlem
Dernière mise à jour :

Sieste bébé : zoom sur cette phase du sommeil

Chaque bébé est différent face au sommeil. Pendant leur phase d’éveil, les enfants sont soumis à une stimulation permanente, source de grande fatigue. 

Afin de récupérer pour apprendre et développer leurs facultés cognitives, la sieste pour un bébé est importante. Procédons à un zoom sur cette phase de sommeil : combien de temps doit-elle durer ? Faut-il mettre en place une routine de sommeil ? Combien de siestes jusqu’à quel âge ? Le bébé doit-il faire la sieste dans sa chambre ? Voici nos différentes réponses dans ce guide. 

Rappel du sommeil d’un bébé de sa naissance jusqu’à ses 18 mois

sommeil d’un bébé

Pour pallier les pleurs liés à la fatigue, bébé a besoin, en plus de sa tétine et de ses parents, de beaucoup de sommeil. En complément des nuits, les siestes seront nécessaires en journée. Une qualité de sommeil est tributaire, entre autres, d’un bon matelas et d’un lit de qualité. Lorsque bébé entame son deuxième mois, son rythme de sommeil de 17 à 20 heures va se réduire. Au fil des mois, sa période d’éveil ne cessera de s’allonger.

Afin de garantir une croissance harmonieuse, en plus d’une bonne alimentation, les bébés doivent dormir de nombreuses heures. C’est un impératif physiologique de premier plan. Ces périodes de repos assurent son développement cérébral et physique. Notez qu’avant 3 mois, bébé ne différencie pas le cycle jour/nuit.

Jusqu’à ses 3 mois, un bébé dort sur un tempo composé de plusieurs cycles d’environ 50 minutes. Le cycle de sommeil d’un nourrisson se répartit en deux phases : le sommeil agité et le sommeil calme.  En phase agitée, il bouge sa tête, ses bras, ses jambes et de petits mouvements animent son visage. Il lui arrive aussi d’ouvrir les yeux. Alors qu’en sommeil calme, il ne s’agite pas, il est détendu. Il respire calmement et peut éventuellement effectuer quelques mouvements de succion.

Son horloge interne se développe et son rythme de sommeil va évoluer selon sa maturité neurologique. Mais également en fonction de la qualité de son environnement. Selon l’un ou l’autre, les bébés auront des besoins différents que l’on qualifie généralement entre petits et gros dormeurs. Une fois son rythme circadien mis en place, la durée d’éveil s’allonge peu à peu, toujours au rythme spécifique à chaque enfant. Entre 12 mois et 18 mois, la plupart des bébés récupèrent au cours de 1 à 2 siestes par jour. Leur rythme s’associe de plus en plus à celui des adultes.

Sieste bébé : le rythme et le nombre de siestes en fonction l’âge

Sieste bébé

Le rythme et le nombre de siestes d’un bébé ne suivent pas des règles universelles. La nature de chacun, son environnement et ses besoins sont autant de facteurs qui en déterminent les fréquences. De fait, ce n’est pas toujours évident pour les parents de trouver la réponse.

Dans l’idéal, jusqu’à ses trois ans, un enfant profitera pleinement s’il peut se reposer au cours d’une ou plusieurs siestes. Mais là ou certains enfants éprouvent d’importants besoins de dormir, d’autres se contentent de moins d’heures.

Des signes avant-coureurs sont donc à surveiller : bâillements, énervement, frottement des yeux, etc. Ils indiquent un état de fatigue avancé et un besoin de repos. Si une sieste s’impose, mais que l’enfant rechigne à faire la sieste, un simple moment, calme, sera efficace.

1. Sieste bébé 3 mois

De sa naissance jusqu’à ses premiers 3 mois de vie, le sommeil d’un nourrisson s’étire sur une série de cycles d’en moyenne 50 minutes. Une durée totale que l’on peut estimer entre 14 et 17 heures par jour. Un temps indispensable pour que son corps produise en quantité suffisante les hormones de croissance nécessaires à son développement.

Les phases de réveil sont généralement associées au besoin de se nourrir. Un bébé peut dès lors rester éveillé durant 2 à 3 heures. Attention, si votre bébé est en parfaite santé et qu’il ne s’éveille pas à l’heure habituelle pour manger, il n’est pas obligatoire de le réveiller, sauf prescription particulière du médecin ou pédiatre.

Après 3 mois et jusqu’à ses 6 mois, ses nuits se compléteront de quatre siestes par jour (dans l’idéal). En moyenne, le temps de sieste d’un bébé consiste en une sieste le matin suivie d’une courte sieste en fin de matinée, auxquelles s’ajoutent une sieste en début d’après-midi et une autre en fin de journée.

2. Sieste bébé 6 mois un an

Jusqu’à 1 an, le besoin en sommeil demeure important, entre 12 et 15 heures par jour. À partir d’un an, ce rythme passe de 11 à 14 heures. Cette durée de sommeil diurne est à adapter selon sa nuit. 

En effet, un bébé de 6 mois à un an dort en général 10 à 12 heures par nuit. Le complément d’une sieste le matin et d’une autre l’après-midi, respectivement d’environ 1 h 30, satisfera à assurer son besoin de repos quotidien.

Nombre de bébés conservent un rythme de 4 siestes par jour, pour d’autres, 3 suffiront. La première sieste, d’une durée de 1 à 2 heures, se déroule après la tétée ou le biberon du matin. 

Selon le bébé, une petite sieste d’une quarantaine de minutes sera nécessaire en fin de matinée, avant le repas du midi. La sieste la plus importante, approximativement 2 à 3 heures, survient en début d’après-midi. Elle pourra être complétée d’un dodo de 1 heure en fin d’après-midi.

3. Sieste bébé 18 mois

Un bébé de 18 mois dort environ 12 à 14 heures et profite d’une grosse sieste l’après-midi pour se reposer suffisamment. Encore une fois, certains bébés ont besoin de plus de sommeil et apprécieront une sieste supplémentaire en matinée ou fin d’après-midi. Il est important de satisfaire aux besoins propres à chacun. 

4. Sieste bébé 2 à 3 ans

Entre 2 et 3 ans, la plupart des enfants ont toujours besoin de faire la sieste. Si certains apprécient de dormir, pour d’autres, cela peut être plus compliqué. Mais inutile pour les parents d’essayer de passer la sieste en force et de la transformer en contrainte. 

Si l’enfant ne manifeste pas de nervosité, s’il n’est pas bougon et ne montre pas de signes de fatigue, proposez-lui en ce cas un temps calme. 

Prendre du temps dans sa chambre, jouer tranquillement, regarder un livre, lui lire une histoire, ou ne rien faire, tout simplement. Deux heures de siestes ou de mise au calme seront salutaires pour son bien-être.

Les conseils pour endormir un bébé qui ne le souhaite pas

conseils pour endormir un bébé

La sieste, c’est bon pour le développement de bébé, mais parfois, bébé n’est pas d’accord avec ce principe cher à maman et papa. 

Cris de colère, rires, pleurs, bébé dispose d’un arsenal de pointe pour manifester son refus. De leur côté, les adultes s’essayent à différentes contre-mesures pour convaincre, inciter ou pire, obliger l’enfant à faire la sieste. Celle-ci est, de fait, vécue comme une punition.

Souvent désorientés face au non systématique, nombre de parents abordent avec crainte le moment fatidique de la sieste. Voici quelques conseils à adopter et à éviter pour que bébé s’endorme sereinement.

Les attitudes à proscrire pour faciliter l’endormissement de bébé

Voici quelques attitudes à éviter, si vous souhaitez que le coucher ou la sieste de bébé ne soient pas une source de conflit permanent :     

  • N’encombrez pas le lit de jouets ;
  • le lit n’est pas une punition : il doit être un lieu de bien-être, sécurisant ;     
  • pas de biberon au lit ;   
  • pas de boisson contenant de la caféine (Cola, etc.) ; 
  • éviter de proposer une alimentation trop lourde le soir
  • pas d’écrans : smartphone, tablette, télévision : la lumière bleue émise stimule la rétine, trompant l’horloge biologique par un signal de jour ;
  • réduire le temps de télévision avant d’aller se coucher, prioritairement le soir.

Les attitudes à favoriser pour faciliter l’endormissement de bébé

Face à des difficultés d’endormissement ou en raison de régression du sommeil, la nuit ou la sieste du nourrisson peut être parfois compliquée. Ces pratiques vous serviront à y pallier :

  • pratiquer sorties et activités stimulantes en journée ;   
  • encourager des habitudes : faîtes du rituel du soir et du rituel de la sieste des instants privilégiés ;      
  • favoriser des horaires réguliers, instaurer une routine, des habitudes ;     
  • ritualiser l’heure du bain avant de se coucher ;
  • lui apprendre à dormir seul ;
  • diminuer la lumière le soir et ouvrir ses volets pour assimiler le rythme jour/nuit.

FAQ – Sieste bébé

À quel âge un enfant n’a besoin que d’une sieste par jour ? 

Au-delà de 18 mois, nombre d’enfants se contentent d’une sieste de deux heures dans l’après-midi. Mais cela n’est pas une généralité. La nécessité de dormir en cours de journée dépend du nombre d’heures de sommeil accumulées dans la nuit. 

Un pédiatre vous le confirmera : plus un bébé dort, mieux il dort ! En effet, finir la journée excité et épuisé rendra son endormissement plus compliqué.

Le mieux est de se conformer aux impératifs de l’enfant et d’être attentif(ve) aux signes révélateurs d’un début de fatigue. Il n’y a pas de règles qui définissent à quel âge un enfant n’aurait besoin que d’une sieste par jour

Son comportement sera un très bon indicateur sur le nombre d’heures de repos indispensables, quel que soit son âge.

Donnez votre avis post
Photo of author

A propos de l'auteur ahlem

🔥Soldes d’été Emma jusqu’à -50% + 10% suppl. avec MATELAS10
00JOURS: 00HEURES: 00MINS: 00SECS
J'en profite