Rédigé par : Lili Liu
Dernière mise à jour :

Secousse hypnique : c’est quoi ce sursaut du sommeil

Chaque personne ou presque a déjà vécu ce phénomène désagréable de sursaut durant le sommeil. Au bord de l’endormissement, votre corps se contracte soudainement. Vous venez de vivre une secousse hypnique, communément appelée sursaut du sommeil

De quoi s’agit-il exactement ? Quelles en sont les causes ? Existe-t-il un traitement ? C’est ce que nous allons vous faire découvrir dans cet article sur les secousses hypniques. Histoire d’en savoir plus sur ce sursaut du sommeil.  

Secousse hypnique : qu’est-ce que le spasme musculaire

Les secousses hypniques sont aussi appelées sursaut du sommeil dans le langage courant. Mais ces spasmes sont aussi désignés sous d’autres termes, comme secousses hypnagogiques ou sursauts d’endormissement. Dans tous les cas, ces appellations qualifient une forme de myoclonie. Le terme myoclonie désigne une contraction musculaire. Le hoquet fait notamment partie des myoclonies.

Secousse hypnique

Plus concrètement, cette secousse hypnique se produit lorsque la personne est à la lisière entre l’état d’éveil et le sommeil. C’est-à-dire lors de la première phase du sommeil, la phase d’endormissement

Lors de ce stade du sommeil, les muscles du corps se relâchent. Parfois, le cerveau fait une erreur d’interprétation en procédant à ce relâchement musculaire. Il associe cette sensation à une chute dans le vide, ce qui produit plusieurs réactions :

  • Une contraction d’un ou de plusieurs muscles.
  • Une augmentation du rythme cardiaque.

C’est la fameuse impression de chute dans le vide que l’on ressent parfois lorsque l’on commence à s’assoupir. 

Ces spasmes sont involontaires, rapides et brutaux. Dans certains cas, ils peuvent même provoquer le réveil de la personne. S’ils sont ennuyants car ils peuvent perturber l’endormissement, ils sont généralement assez brefs et n’ont pas d’impact sur la santé

Ces spasmes musculaires sont fréquents, en effet, on estime que 70% de la population a déjà vécu ces secousses hypniques. Cette contraction musculaire involontaire touche aussi bien les hommes que les femmes. Et ce, quel que soit l’âge. 

Ces spasmes sont considérés comme une manifestation physiologique normale par les professionnels de santé. Il ne s’agit donc pas d’une pathologie. Cependant, cette secousse hypnagogique peut être le symptôme d’autres troubles

Si leur fréquence est importante, il est préférable d’en parler avec un professionnel. Ainsi, il pourra déterminer les causes possibles de ce phénomène, et peut-être mettre à jour un autre trouble de santé.  

Les causes de la secousse hypnique

Si les causes exactes des secousses hypniques ne sont pas encore identifiées, les chercheurs privilégient diverses pistes. 

La première piste explorée est liée au relâchement musculaire. En effet, la décontraction des muscles qui se produit la nuit, notamment à l’endormissement, serait mal interprétée par le cerveau. Ce dernier symbolise ce relâchement des muscles par la sensation de chute dans le vide

Le stress aurait aussi un lien avec le sursaut du sommeil agité. Les pensées anxieuses liées au stress maintiendraient le cerveau à un certain niveau d’activité. Ainsi, celui-ci continuerait à envoyer des signaux d’alerte au corps, provoquant ces spasmes involontaires des muscles. 

D’autres causes, liées à une mauvaise hygiène de vie, sont aussi mises en avant. Comme par exemple, une grande fatigue ou une consommation excessive de caféine ou de stimulants. Ces comportements auraient un impact sur le rythme circadien, c’est-à-dire le rythme veille/sommeil.

En effet, un bon équilibre de ce rythme est essentiel pour pouvoir avoir un sommeil de qualité. Et pouvoir ainsi atteindre un état de sommeil profond, qui est le type de sommeil le plus réparateur. Avoir des horaires de sommeil irréguliers perturbe ce rythme circadien. Ce qui favorise l’apparition de secousses hypniques la nuit. 

Préserver un bon rythme circadien est également essentiel pour le bien-être en général. Il permet notamment de réguler la température corporelle et a un impact sur notre vigilance. Un rythme circadien désynchronisé entraîne une baisse de vigilance. Et sur le long terme, cela peut mener à des troubles de santé plus graves

Comment éviter les secousses hypniques

Si aucun autre symptôme n’accompagne la secousse hypnique, un traitement n’est peut-être pas nécessaire. En effet, comme nous l’avons évoqué, il s’agit d’un phénomène physiologique fréquent et normal. Ce n’est toutefois pas une maladie. 

Cependant, si d’autres symptômes apparaissent, la secousse hypnique peut être un signal d’alerte d’un trouble sous-jacent. De même, si cette contraction musculaire altère la qualité de votre sommeil, il est important de consulter un médecin. Afin de mettre en place un traitement pour calmer ces secousses hypniques. Ceci passe notamment par le traitement des autres symptômes accompagnant la secousse hypnique. 

myoclonie nocturne

Si aucun traitement n’existe contre la secousse hypnique à proprement parler, certaines astuces peuvent être mises en place. Pour éviter cette myoclonie nocturne, vous pouvez par exemple :

  • Boire suffisamment au cours de la journée.
  • Limiter la consommation de caféine et autres stimulants.
  • Avoir des horaires de sommeil réguliers.
  • Faire des exercices de relaxation pour lutter contre le stress.
  • Mettre en place un rituel du coucher. Choisissez l’activité de votre choix, du moment qu’il s’agit d’une période de calme (lecture, méditation, écoute de musique douce…). 

Si ces astuces n’ont aucun effet, ou si vous notez l’apparition d’autres symptômes, il faut consulter. En effet, la secousse hypnique peut être le symptôme d’une autre maladie. Il est donc important de déterminer les causes possibles, surtout si elle altère la qualité de votre sommeil. 

FAQ – Secousse hypnique

Qui est concerné par les secousses hypniques ?

Elle est assez courante et les chercheurs estiment que 60 à 70% de la population totale a déjà vécu cette myoclonie.
Les sursauts ou secousses hypnagogiques touchent toutes les tranches de la population. C’est-à-dire les personnes de tous âges, tous sexes confondus. 

Les secousses hypniques sont-elles graves ?

En soi, elle n’est pas dangereuse pour la santé. Il s’agit d’un phénomène physiologique normal, et non d’une pathologie.
Cependant, elles peuvent parfois être le symptôme d’autres troubles. C’est notamment le cas de l’apnée du sommeil. En effet, ce trouble du sommeil peut provoquer des spasmes musculaires. Les voies respiratoires se bloquent, le taux d’oxygène dans le sang baisse. Le cerveau envoie alors un signal d’alerte au corps pour réveiller la personne. Dans certains cas, ce signal d’alerte prend la forme de sursauts des muscles.  
C’est pour cela que si ces secousses hypniques sont fréquentes, ou perturbent fortement la nuit, il est recommandé de consulter. 

Donnez votre avis post
Photo of author

A propos de l'auteur Lili Liu

Rédactrice spécialisée dans la literie et le sommeil depuis des années, je teste et compare pour vous les meilleurs matelas et accessoires de literie. J'ai plaisir à partager avec vous mes découvertes, avis et bon plans.

🔥Soldes d’été Emma jusqu’à -50% + 10% suppl. avec MATELAS10
00JOURS: 00HEURES: 00MINS: 00SECS
J'en profite