Rédigé par : aida
Dernière mise à jour :

RGO et le sommeil de bébé : tout savoir

Le RGO ou reflux gastro-œsophagien est un phénomène courant chez les nourrissons. Il se caractérise par des régurgitations acides trop fréquentes. Véritable gêne pour les bébés, les reflux gastriques se révèlent même parfois très douloureux. Le RGO nuit bien souvent au sommeil du nourrisson, voire l’empêche de dormir. 

Les parents de bébé se retrouvent alors désarmés face à ce problème. Difficultés à s’endormir et réveils nocturnes plus courants que la normale constituent généralement leur quotidien. S’il n’existe pas de remède miracle pour permettre à bébé de retrouver une qualité de sommeil optimale, il est néanmoins possible de le soulager. 

Dans ce contenu, nous nous sommes intéressés au RGO et à ses conséquences sur le sommeil de bébé. Qu’est-ce que le RGO au juste ? Que faire quand bébé souffre de reflux gastrique acide ? Comment l’aider à mieux dormir ? Nous vous aidons à y voir plus clair.

RGO, qu’est-ce que cela signifie ?

Le RGO désigne le reflux gastro-œsophagien du nouveau-né. Très fréquent, ce syndrome touche près d’un tiers des bébés. Il est le plus souvent observé dans leurs deux premières semaines de vie du tout-petit. 

Aussi appelé reflux physiologique, ce reflux gastrique se caractérise par une remontée involontaire du contenu de l’estomac dans l’œsophage. Le clapet (ou cardia) qui a pour rôle d’empêcher le liquide de remonter est parfois immature à la naissance. Il n’est pas encore tout à fait fermé et ne peut pas empêcher les remontées gastriques

Certains bébés souffrent par ailleurs de RGO pathologique. Il s’agit du même mécanisme qui s’accompagne de remontées plus fréquentes et d’un taux d’acidité élevé. Il entraîne régulièrement des complications comme le malaise du nourrisson ou l’œsophagite. 

Quels sont les signes qui peuvent vous alerter ?

Les régurgitations sont normales chez les bébés, sauf si elles deviennent trop nombreuses. Les reflux externes doivent donc vous alerter si leur fréquence est élevée. 

Le RGO interne se manifeste par contre par des reflux internes. Il est alors plus difficile de le détecter. Certains signes peuvent toutefois vous alerter : 

  • vous remarquez une gêne provoquée par ces régurgitations ;
  • bébé donne l’impression de ressentir de la douleur pendant ou après le repas ;
  • les reflux sont habituellement accompagnés de pleurs ;
  • il semble mal à l’aise quand il est allongé et se réveille souvent ;
  • il relève ses jambes au niveau de son ventre lorsqu’il tète ;
  • le nourrisson éternue ou tousse fréquemment ;
  • il semble ravaler ou mâcher constamment. 

Si votre bébé semble souffrir d’un RGO la nuit, n’attendez pas pour en parler à un médecin traitant ou un pédiatre

Dans le cas d’un reflux gastro-œsophagien pathologique, les reflux gastriques peuvent s’accompagner d’une œsophagite. Dans ce cas, il est important d’être vigilant et de consulter rapidement un professionnel de santé

Vous remarquerez alors que votre bébé pleure beaucoup et paraît avoir mal. Il a de plus tendance à se cambrer, surtout pendant et après la tétée ou le biberon. Il peut également vous repousser lorsque vous lui proposez de s’alimenter ou, au contraire, chercher à téter en permanence. Enfin, les régurgitations sont particulièrement fréquentes et importantes et peuvent avoir lieu à tout moment, y compris longtemps après que bébé a pris son repas. 

Reflux Gastro-Œsophagie et bebe

Dans certains cas, le RGO peut entraîner des malaises du nourrisson. Cette complication se manifeste par une suffocation, un changement de teint, une hypotonie ou même une bradycardie.

A voir aussi : Meilleur coussin d’allaitement : le top 5

Combien de temps dure le RGO?

Le plus souvent, les régurgitations diminuent, puis disparaissent après quelques mois. Cette amélioration survient lorsque bébé commence à adopter la position assise et à se verticaliser. 

On remarque généralement une guérison au plus tard vers l’âge d’un an. C’est en effet à ce moment du développement de l’enfant que celui-ci commence à se tenir droit. De plus, c’est aussi pendant cette période qu’il passe progressivement à une alimentation solide, ce qui favorise l’amélioration des symptômes. C’est pour cela que la diversification alimentaire est installée plus précocement chez les nourrissons atteints de reflux gastriques. Optez pour un protège matelas bébé afin de préserver le matelas bio bébé.

Le sommeil du bébé souffrant de RGO

Il existe un lien évident entre le RGO et le manque de sommeil chez le bébé. Le RGO sommeil constitue une véritable gêne pour le nourrisson. Il a donc une incidence sur son sommeil. La position allongée a en effet tendance à accentuer les douleurs et les régurgitations. Le nourrisson se réveille fréquemment en pleurs et a du mal à trouver le sommeil. Or, le manque de sommeil et la fatigue chronique ont pour effet d’aggraver les symptômes. On entre alors dans un cercle vicieux. 

Ainsi, il n’est pas rare que les bébés souffrant de RGO présentent des troubles du sommeil importants. Les réveils fréquents perturbent les cycles du sommeil qui permettent normalement au nourrisson de récupérer normalement. 

Ce manque de sommeil peut avoir des conséquences lourdes sur bébé. Les tout-petits ont en effet besoin de dormir beaucoup pour grandir dans de bonnes conditions, assimiler ses apprentissages de la journée et, bien sûr, se reposer. 

Dans le cas de difficultés de sommeil liées au RGO, il est essentiel de distinguer les pleurs provoqués par le manque de sommeil et ceux dus à la douleur. Il faut néanmoins garder en tête que la fatigue accentue la souffrance et la gêne de bébé.

Si votre bébé souffre de troubles du sommeil à cause de reflux gastriques, sachez que le sommeil s’améliore avec la disparition des symptômes

Il est donc important de consulter un médecin ou un pédiatre si votre enfant souffre de RGO. Il pourra poser un diagnostic et proposer des solutions pour soulager bébé. Les parents peuvent, eux aussi, aider bébé à mieux dormir en adoptant certains gestes.

A voir aussi : Sommeil de l’enfant

RGO et sommeil: soulager bébé durant le sommeil

Il est possible d’aider bébé à mieux dormir lorsqu’il souffre de RGO. Vous l’aurez compris, la position allongée aggrave les reflux gastriques. C’est pourquoi il est conseillé de maintenir le nouveau-né le plus possible à la verticale. Le portage permet notamment à bébé de rester assis et bien droit. 

Cette solution a néanmoins de gros inconvénients. De nombreux parents, voulant permettre à leur enfant de retrouver le sommeil, finissent par dormir dans la position assise. Autant dire qu’à long terme, la fatigue s’installe. Il est préférable de positionner bébé dans la position assise et de l’allonger petit à petit

D’autres astuces peuvent contribuer à soulager le nourrisson souffrant de RGO et l’aider à mieux dormir :

  • faire des pauses pendant la tétée ou le biberon ou encore inciter bébé à faire un rot avant la fin du repas. Cela permettra de limiter la présence de l’air dans l’estomac et qui a tendance à aggraver le RGO ;
  • ne pas trop manipuler le nourrisson après le repas. Vous pouvez donc lui changer la couche avant la tétée. Par ailleurs, ne serrez pas trop la couche afin d’éviter qu’elle n’exerce une pression sur l’estomac ;
  • si vous nourrissez votre nouveau-né au biberon, opter pour un biberon avec une tétine adaptée qui réduit la déglutition de l’air ;
  • les mamans allaitantes qui ont un réflexe d’éjection fort (REF) pourront exprimer un peu de lait avant le début de la tétée. Cela permettra de limiter le reflux ;
  • fractionner les repas : il sera plus facile pour votre bébé de digérer. Un estomac moins rempli aidera à limiter les reflux ;
  • éloigner les repas et le coucher : le fait de dissocier l’ingestion de lait de la position allongée aide à réduire les reflux occasionnés par la position horizontale et favorise ainsi un meilleur sommeil. Pendant la journée, vous pouvez notamment placer bébé dans son transat incliné afin de lui permettre de digérer tranquillement. Vous pouvez utiliser un plan incliné pour bébé.

Votre médecin généraliste ou pédiatre pourra également vous proposer d’autres solutions. Il n’existe pas de traitement à proprement parler mais il pourra par exemple prescrire à votre enfant un lait anti-reflux. S’ils sont destinés à réduire les régurgitations, ils peuvent aussi l’empirer. En effet, chaque nouveau-né peut réagir différemment. Vous devez donc en discuter avec un professionnel de santé pour que votre bébé bénéficie d’un suivi adapté

Il existe en outre des dispositifs médicaux servant à garder votre bébé en position verticale pendant qu’il dort. Cette solution ne fait pas l’unanimité. N’hésitez pas à en discuter avec votre médecin généraliste

FAQ – Sommeil et RGO

Comment porter un bébé RGO ?

Le portage en écharpe (ou portage physiologique) constitue une solution adaptée aux bébés RGO. Elle leur permet de rester dans une position verticale tout en vous soulageant du poids de bébé et en vous laissant plus libre de vos mouvements. 

De plus, la chaleur de votre corps contribuera à soulager les douleurs du nourrisson et l’aidera à se détendre.  

Il est essentiel de parvenir à trouver une position qui convient à la fois au bébé et au parent. En effet, le nourrisson souffrant de RGO rencontre plus de difficulté à trouver une position confortable. 
Vous devez éviter que votre bébé ne soit comprimé à l’endroit où il ressent le plus la gêne. Cela peut être au niveau des intestins, de l’estomac ou encore de l’œsophage. 

Comment surélever le matelas bébé RGO ?

Un lit incliné permet de limiter les reflux gastriques. Il existe différentes façons de surélever le matelas de bébé bio pour le soulager. Vous pouvez par exemple glisser un coussin, une serviette ou un drap roulé sous le matelas. Le lit peut aussi être rehaussé en plaçant des cales sous ses pieds. Vous avez enfin la possibilité d’acheter un sur élévateur dans un magasin spécialisé en puériculture.

Comment lutter contre le RGO bébé ?

Sans réel traitement, Il existe toutefois plusieurs manières de soulager un nourrisson souffrant de RGO :
surélever son matelas ;
faire des pauses durant la tétée ou le biberon ; 
l’installer et le porter le plus possible dans la position verticale ;
privilégier le portage physiologique ;
choisir une tétine adaptée aux bébés RGO ;
changer la couche avant le repas ;
ne pas trop serrer la couche ; 
proposer plus tôt la diversification alimentaire avec l’accord et les conseils du médecin ;
nettoyer régulièrement le nez du nouveau-né ;
ne pas fumer en présence de votre bébé : comme vous le savez, le tabac est, de manière générale, fortement déconseillé en présence des enfants. Il a de plus tendance à aggraver le RGO. 

Donnez votre avis post
Photo of author

A propos de l'auteur aida

🔥Eté EMMA : jusqu'à -50% sur la literie🔥

00JOURS: 00HEURES: 00MINS: 00SECS
J'en profite