☃️Ventes Hiver EMMA☃️ Matelas & literie jusqu'à -50% & -10% additionnels (code LESMATELAS10)

00JOURS: 00HEURES: 00MINS: 00SECS
J'en profite

Rédigé par : Lili Liu

Rêve récurrent : comment l’expliquer ?

On parle de rêve récurrent lorsqu’un rêve au contenu similaire se répète plusieurs fois au fil des semaines, des mois, voire des années. Ce phénomène est loin d’être anecdotique, puisque les deux tiers de la population seraient concernés à un moment de leur vie. Du reste, le contenu des rêves récurrents n’est pas fixe. Selon les dormeurs, il peut grandement varier. Néanmoins, le caractère même de récurrence devrait nous incliner à porter une attention spéciale au contenu du rêve qui se répète. En effet, on dit souvent que le rêve reflète le traitement que le cerveau fait dans la nuit des informations reçues pendant la journée. Aussi, c’est la raison pour laquelle on retrouve souvent en rêve des personnes ou événements ayant animé notre quotidien. En tout cas, les chercheurs en psychologie et en neurosciences se sont depuis longtemps intéressés au rêve récurrent, à ses causes, et à ses significations. Dans cet article, nous vous livrons une synthèse de leurs conclusions actuelles.

Rêve récurrent: pourquoi faisons-nous toujours le même rêve ?

#1. Des conflits en suspens

Antti Revonsuo est un neuroscientifique connu, qui enseigne actuellement à l’université de Skövde, en Suède. Antti Revonsuo a émis une hypothèse originale à propos du rêve récurrent. Ce dernier serait mis en place par le cerveau pour anticiper un danger futur, et s’entraîner à y répondre. Ainsi, le rêve récurrent refléterait un processus d’apprentissage. Aussi, nous savons que le rêve récurrent est un symptôme reconnu du syndrome post-traumatique (PTSD). Par ailleurs, une étude a montré que 66% des rêves récurrents faits par les dormeurs semblent contenir pour eux une menace.

Les rêve récurrent

Du reste, les dormeurs qui s’intéressent aux rêves récurrents le font souvent car ils en souffrent. Nous savons même que certaines thématiques sont particulièrement répandues. Par exemple, oublier un examen, avoir les dents qui tombent, se retrouver nu ou en pyjama en public sont autant de scénarios communs. Se sentir poursuivi et fuir un animal, un monstre ou un psychopathe semble également courant.

Si on se focalise sur ce dernier exemple, on peut faire l’hypothèse, comme Antti Revonsuo, qu’en créant un scénario de poursuite, le cerveau s’exerce à réagir plus rapidement. Après tout, si un tel danger survient un jour, c’est lui qui coordonnera nos muscles pour nous permettre de fuir plus vite. Au fil de l’évolution humaine, le rêve récurrent aurait donc joué un rôle dans l’adaptation de nos ancêtres à leur environnement et à ses dangers.

Dans le syndrome post-traumatique, le dormeur revit souvent dans son sommeil l’expérience pénible l’ayant marqué. Ce procédé pourrait alors signifier que le cerveau cherche, nuit après nuit, une issue favorable à la situation vécue si celle-ci venait à se répéter. Encore une fois, il faut y voir une mécanique ayant été favorable au cours de l’histoire à l’évolution de l’espèce humaine. Néanmoins, la répétition inlassable du même rêve marque aussi l’incapacité de l’esprit à trouver une solution satisfaisante au souvenir du danger. On peut alors parler de conflit. C’est malheureusement commun chez les personnes ayant jadis vécu un événement les laissant impuissant, tel qu’un abus physique ou moral.

Par ailleurs, on peut se demander pourquoi le rêve consistant à fuir un prédateur est si répandu, surtout chez des rêveurs à priori non marqués par un tel traumatisme. Selon Antti Revonsuo, le cerveau aurait gardé mémoire, au fil de son évolution, des « scripts » prêts à l’emploi. Ainsi, il peut continuer à s’entraîner à la survie à des âges cruciaux de la vie (l’adolescence typiquement) ou lors d’une période de stress. Aussi, les formes du rêve changent, mais les archétypes employés restent les mêmes. Cette hypothèse rejoint celle de Carl Jung sur l’existence d’un inconscient collectif.

Alors la théorie d’Antti Revonsuo semble séduisante. Pourtant, elle est encore contestée, car comment expliquer la répétition de rêves agréables, certes moins courante, mais existante tout de même ? Sans nous prévaloir de trancher définitivement ce débat scientifique, on peut émettre l’hypothèse que l’esprit apprend aussi à répéter des situations favorables. D’ailleurs, Freud s’intéressait aussi à ce sujet en se prêtant à l’analyse de rêves au contenu érotique.

#2. Le pouvoir de la répétition

Parfois, au cours du temps, le rêve récurrent d’un dormeur reste strictement identique dans sa forme. Parfois, certains éléments du scénario peuvent au contraire varier. Ainsi, un psychologue américain a mis en place un continuum pour tenter de mieux appréhender ce phénomène onirique. Ce psychologue, William Domhoff, place à une extrémité de son continuum le cas du dormeur dont le rêve récurrent reste parfaitement inchangé. À l’autre extrémité de son continuum, il décrit les rêves des dormeurs dans lesquels seuls quelques évènements, objets ou personnages se répètent.

Entre ces deux extrémités, on trouve les rêves dans lesquels des pans entiers de scénarios subsistent, avec toutefois quelques changements d’issues ou de décor. Selon William Domhoff, évoluer sur son continuum en allant vers une plus grande variabilité du rêve à problème est une bonne chose. Du moins, pour celui qui souffre d’un cauchemar récurrent, cette évolution serait associée à une amélioration de la santé psychique et de la qualité du sommeil.

#3. Processus physiologique

Enfin, certaines recherches laissent supposer que des processus physiologiques interviennent parfois dans la répétition de certains rêves. En 2018, une équipe israélienne a ainsi montré que le fameux rêve dans lequel tant de dormeurs se voient perdre leurs dents pourrait tout simplement être signe de bruxisme. On se verrait donc perdre nos dents alors que, les faisant grincer à cause de stress, on les abime en fait vraiment.

De la même façon, une autre équipe de recherche s’est intéressée aux rêves dans lesquels on se sent voler ou tomber (parfois les deux). Il se pourrait que ce rêve récurrent soit lié à un dysfonctionnement du système vestibulaire. Celui-ci, qui a pour fonction de gérer l’équilibre, se réactiverait de façon impromptue pendant la nuit chez certains rêveurs, créant un vertige. Nos rêves seraient donc parfois transformés pour refléter une sensation bien vécue pendant la nuit, et d’origine physiologique.

Jusqu’à -50% sur les matelas, sommiers ...
Ventes Hiver Hypnia jusqu'à -40% et -10% additionnels avec le code "lesmatelas10"

5 exemples de rêve récurrent à connaître

Freud avait pour théorie que tout rêve, y compris le plus improbable, peut se prêter à interprétation. En effet, dans sa théorie, le rêve reflète toujours un mouvement de l’inconscient. Ainsi, un peu comme on décrypte des hiéroglyphes, un rêveur pourrait tenter l’analyse de ses rêves pour élargir son champ de conscience. Nous vous proposons quelques pistes d’analyse des rêves les plus récurrents. Sachez toutefois que le même rêve peut avoir des significations très différentes d’une personne à l’autre.

Exemples de rêve récurrent à connaître

1- La pièce sans issue

Dans ce rêve, le rêveur peut se voir enfermer dans une maison angoissante, dont il ne trouve pas de sortie. Parfois, il s’agira plutôt d’un labyrinthe. L’interprétation de ce rêve récurrent est plutôt évidente à priori. Le rêveur se sent oppressé par une situation dont il voudrait s’extraire, au travail ou dans sa vie sociale. Pour davantage de détails, il sera intéressant d’observer les éléments distinctifs du rêve, comme le décor, et en déduire ce que ceux-là évoquent pour le rêveur.

2- La perte de dent

Symboliquement, les dents représentent la puissance : la capacité de « croquer » la vie, mais aussi celle de se défendre. L’analyse symbolique de ce rêve récurrent de perdre ses dents tend à la conclusion suivante : un événement plus ou moins récent dans la vie du dormeur a eu un impact délétère sur sa confiance en lui.

3- La chute vertigineuse

La vie humaine est faite de périodes de confort, pendant lesquelles on se sent en sécurité dans son travail, sa famille, ou dans sa relation de couple. Et puis parfois, une rupture, un événement inattendu, et c’est le chaos qui émerge. Parfois, il y avait bien des indices, des éléments précurseurs, mais la conscience a refusé de les voir pour éviter d’en souffrir. Aussi, le sentiment d’angoisse nié la journée peut ressortir en rêve récurrent, en particulier sous cette forme. La chute représente alors la sensation de vide et de vertige, caractéristique d’une perte de stabilité dans sa vie.

4- La nudité publique

D’une part, les vêtements sont symboliquement une barrière qui protège notre intimité du monde extérieur. Dans le rêve, ils peuvent représenter la frontière entre vie privée et vie publique. Se voir nu en public peut donc refléter la peur de voir un secret révélé. Au contraire, ce rêve récurrent peut aussi signifier un besoin croissant d’intimité, de se créer un jardin secret si la vie ne nous le permet pas encore.

D’autre part, nos vêtements se définissent par rapport à des codes sociaux. Aussi, en fonction de notre entourage, il nous faut souvent adopter une certaine tenue pour être accepté. Bien se vêtir est donc la base de l’adaptation à son milieu social. De ce fait, se voir nu, surtout si on ressent un sentiment de gêne, peut refléter le sentiment d’être inadapté au milieu dans lequel on évolue.

5- Le vol d’oiseau

Au contraire des rêves vus précédemment, s’envoler est plutôt positif. Eh oui, il n’y a pas que les cauchemars qu’on répète, et heureusement ! Quand on se voit planer dans les cieux, c’est souvent qu’on se sent libéré d’une contrainte ou d’un poids. Léger comme l’air, on prend de la hauteur, et cette liberté retrouvée est porteuse d’espoir.

FAQ – Rêve récurrent

Comment éviter les rêves récurrents ?

Lorsque les cauchemars se répètent au fil des mois, parfois des années, ils peuvent devenir un vrai handicap. Créant une appréhension à l’idée de dormir, ils peuvent déstabiliser ainsi l’équilibre si subtil de notre sommeil. Si c’est un problème que vous connaissez, nous ne pouvons que vous conseiller de consulter un médecin compétent. Certains médicaments, anxiolytiques, peuvent s’avérer utiles dans l’immédiat. Mais pour une amélioration durable de votre sommeil, il sera sans doute utile de travailler sur la cause profonde de vos cauchemars. Pour ce faire, une psychothérapie est indiquée.

Peut-on contrôler nos rêves ?

En effet, contrôler ses rêves est possible. Cela s’appelle le rêve lucide. Dans un rêve lucide, le dormeur prend conscience qu’il est en train de rêver. Mais il ne se réveille pas pour autant ! Cela lui permet d’agir avec un certain libre arbitre. Chez les dormeurs qui expérimentent souvent les rêves lucides, le niveau de conscience est tel qu’ils peuvent totalement modifier le décor, choisir de voler ou de cracher du feu si cela les enchante. Aujourd’hui, l’INSERM se penche très sérieusement sur le sujet. En effet, selon certaines hypothèses, le rêve lucide peut s’apprendre, et il pourrait constituer une thérapie efficace pour soigner le syndrome post-traumatique. À une moindre échelle, il pourrait aussi soigner les simples cauchemars récurrents, car le rêve lucide permet de changer l’issue répétitive d’un mauvais rêve.

Quelle est la signification d’un rêve ?

Les rêves récurrents ont souvent quelque chose à nous dire. Pour connaître leur signification, il faut se livrer à un travail d’analyse. Dans la partie « 5 exemples de rêve récurrent », nous donnons plus de détails à ce sujet.

Sources :

  • Zadra, A. L. (1996). Recurrent dreams: their relation to life events. In D. Barrett (Ed.), Trauma and Dreams (p. 231–247). Harvard University Press.(https://www.researchgate.net/publication/232509978_Recurrent_dreams_Their_relation_to_life_events)
  • https://www.cambridge.org/core/journals/behavioral-and-brain-sciences/article/abs/reinterpretation-of-dreams-an-evolutionary-hypothesis-of-the-function-of-dreaming/EE0E7DB39E361540D2DDA79C262EDA7E
  • https://dreams.ucsc.edu/Library/domhoff_2000b.html
  • https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fpsyg.2018.01812/full
  • https://presse.inserm.fr/mieux-apprehender-la-conscience-grace-au-reve-lucide-vraiment/45101/
Donnez votre avis post
Photo of author

A propos de l'auteur Lili Liu

Fervente pratiquante du Yoga depuis 7 ans et adepte des techniques de méditation, le bien être comme le sommeil sont des sujets qui me passionnent. "Un esprit sain dans un corp sain" ca tient aussi à une bonne qualité de sommeil et là dessus je ne transiges pas ! J'ai plaisir à partager avec vous mes découvertes, avis et bon plans pour améliorer la qualité de votre sommeil tout comme votre confort !