Rédigé par : Lili Liu
Dernière mise à jour :

Durée de vie d’un matelas : quand faut-il en changer ?

Un matelas possède une durée de vie. Celle-ci dépendra selon la qualité de votre matelas, son utilisation, son entretien et votre morphologie. Avec tous ces facteurs déterminants, comment savoir si votre matelas est usé ? Il existe quelques signes qui ne trompent pas. La qualité de sommeil est importante pour votre santé et votre bien-être. Si votre matelas est usé ou ne vous correspond plus, ne soyez pas réticent à investir dans un nouveau modèle. Votre corps en a besoin. Découvrez les signes d’un matelas usé ou inadapté.

Au moment de choisir son matelas, il est important de prendre en compte certains critères, et notamment sa durée de vie. Chaque matelas a une durée de vie variable, qui sera d’autant plus étendue s’il est utilisé dans les meilleures conditions.

On vous propose de vous donner quelques durées indicatives de matelas pour mieux dormir. De même, nous allons déterminer les signes apparus qui devraient vous alerter.

La durée de vie des types de matelas

Durée de vie matelas en mousse

matelas ferme avis mousse

Le matelas en mousse est celui qui reste le moins durable dans le temps. Comme il est fait de matières synthétiques, il reste plus sensible à l’humidité que beaucoup d’autres matelas, notamment les matelas naturels. Ainsi, l’humidité corporelle ou l’humidité d’une chambre peuvent détériorer l’état des mousses

Cela va résulter en un affaissement plus rapide. Pour améliorer la durée de vie de son matelas, il faut penser à aérer régulièrement le matelas et la pièce de sommeil. Le retourner est aussi un bon exercice s’il est réversible. 

Toutefois, certains types de mousses sont plus résistantes que d’autres. On compte par exemple dans les meilleurs élèves la mousse polyuréthane, de haute densité et particulièrement résiliente. On considère qu’en moyenne, elle peut garder son efficacité pendant environ 5 ans. 

La mousse viscoélastique est elle encore plus résistante car sa durée de vie est estimée aux alentours de 7 ans. Elle requiert un entretien régulier, mais surtout, une température constante aux alentours de 18°C pour fonctionner parfaitement.

Les mousses polyéther sont les moins résistantes et sont souvent utilisées pour les options d’appoint. Il est recommandé de ne pas les garder plus de quelques années du fait de leur affaissement rapide. 

Durée de vie matelas latex

latex alvéolé anti transpiration

Dans la catégorie des latex, il est important de distinguer 2 types de matelas : les matelas en latex naturel, et ceux en latex synthétique. Les premiers sont connus et reconnus pour leurs vertus d’élasticité légendaire. 

Qu’importe les pressions, ils gardent leur souplesse, et leur soutien est remarquable. Ils s’adaptent parfaitement aux formes du dormeur, et ne s’affaissent quasiment pas dans le temps.

Comme ils sont en matière naturelle, leur respirabilité est au-dessus de la moyenne et en font des matelas de qualité. Du fait de son incroyable résistance, sa durée de vie s’élève à 15 ans maximum, ce qui en fait grimper le prix. 

Leurs équivalents synthétiques sont conçus pour essayer de leur ressembler au plus près. Toutefois, ils sont produits avec des dérivés de pétrole et sont moins résistants que leurs compères naturels. Ils gardent par contre une très bonne élasticité dans le temps et sont peu prônes à s’affaisser. Ainsi, la durée de vie d’un matelas latex est d’une dizaine d’années. 

Durée de vie matelas ressorts ensachés

ressorts-ensachés

Parmi les matelas les plus résistants, on retrouve évidemment les matelas à ressorts ensachés. Comme leur nom l’indique, ils sont composés de ressorts qui sont individuellement emballés. Ils permettent d’offrir un soutien point par point très efficace et totalement adapté à votre morphologie.

Mais c’est le fait qu’ils soient en métal et qu’ils laissent très bien circuler l’air qui leur confère leur longévité incomparable

En effet, leur matériau est très durable et presque incassable, mais ils sont très peu sensibles à l’humidité ambiante. Ainsi, vous pourrez les garder environ une décennie. 

L’importance de respecter la durée de vie de son matelas

Souvent mal sensibilisés, nous sommes nombreux à repousser le moment d’achat d’un nouveau matelas pour des raisons strictement financières. La qualité de votre matelas joue un rôle déterminant dans votre bien-être quotidien et votre santé. 

Il en va de même pour l’ensemble de votre literie (oreiller, sommier et draps). En retardant le moment d’achat, vous pouvez impacter votre santé. Nous pensons notamment aux douleurs dorsales et insomnies qui font partie des maux les plus courants lorsque l’on parle du sommeil.

Évidemment, nous avons conscience qu’il n’est pas toujours possible financièrement d’acheter un nouveau matelas, si les finances sont déjà justes pour les prochains mois à venir. 

Nous avons une astuce temporaire pour vous : achetez un surmatelas. Les surmatelas vont vous permettre de gagner un peu de temps tout en améliorant considérablement le niveau de confort de votre matelas. N’oubliez pas que c’est une solution temporaire avec elle aussi, une durée de vie limitée (vous pourrez en trouver même chez Ikea).

Les 7 signes qu’il est temps de changer son matelas

Cette liste est un excellent indicateur pour savoir si votre matelas est usé. Cependant, nous savons qu’un matelas (selon les facteurs déterminants) dure en moyenne entre 8 à 10 ans pour des matelas de qualité et plus pour des matelas très haut de gamme.

C’est aussi un bon moyen de vous poser la question, lorsque vous approchez de cette date butoir. Observez votre qualité de sommeil afin de constater si votre matelas vous convient toujours ou pas.

#1. Vous ressentez votre sommier

Un sommier de mauvaise qualité ou tout simplement en fin de vie va augmenter la détérioration de votre matelas. Si vous êtes amené à sentir les lattes ou les ressorts de votre sommier, il est certainement grand temps de changer de sommier (et peut-être de matelas selon son état). Une literie qui grince est aussi un signe de fatigue (voir comment bien choisir un sommier neuf).

Pour vérifier l’état de votre sommier, vous pouvez appuyer sur une des parties du matelas les plus soumises à la pression : les fesses ou les épaules. Si vous ressentez une différence de souplesse entre cette partie et le reste du matelas, cela signifie que votre sommier aurait bien besoin d’être changé.

Vous pourrez opter pour un sommier tapissier qui sont souvent assez résistant sur le long-terme ou investir directement dans un sommier haut de gamme.

#2. Un matelas qui s’affaisse

Vous avez du mal à trouver une position de sommeil confortable ? Vous dormez moins bien ? Vous avez l’impression de vous enfoncer dans le matelas ? 

Ces signes révèlent qu’il est temps de changer de matelas. Votre matelas s’affaisse, il n’est donc plus assez ferme pour soutenir le poids de votre corps. Un matelas qui perd en fermeté est également souvent responsable de douleurs dans le dos.

#3. Douleurs dorsales au réveil

Si vous avez observé que vous ne dormiez pas très bien, cela est peut-être dû à votre matelas. Un matelas qui ne vous convient plus est un matelas qui vous créera des maux dorsaux. Il est possible que ce soit temporaire, mais si c’est récurrent, il est peut-être temps de changer de literie. 

Vous avez régulièrement mal au dos dès le réveil ? Avant de blâmer votre matelas, assurez-vous bien que vos douleurs ne proviennent pas de votre environnement de travail, d’un faux-mouvement ou d’une pathologie particulière. Cependant, il est vrai que le matelas est souvent responsable de douleurs au niveau du dos.

Première option, votre matelas est vieux et usé, il est temps de le changer.

Deuxième option, votre morphologie a évolué depuis l’achat de votre matelas, et il se trouve qu’il n’est absolument plus adapté à vos besoins. Cette raison est aussi envisageable et nécessitera également de changer de matelas. Il existe aussi des matelas adaptés pour un bon soutien du dos.

Des douleurs dorsales peuvent survenir après un affaissement de seulement quelques centimètres. Il ne sera peut-être pas visible à l’œil nu, mais n’ignorez pas les signaux que votre corps vous donne. Ne pas y prêter attention serait vous créer des problèmes de santé inutiles.

#4. Augmentation des allergies

Vous êtes plus sensible aux allergies qu’auparavant ? Il faut savoir qu’un matelas accumule la poussière et les acariens. Ca peut tout simplement provenir d’un manque d’entretien de votre matelas ou tout simplement, votre modèle à fait son temps. Selon la date d’achat de votre matelas, vérifiez les deux options et optez pour des matelas anti-acariens ou des matelas écologiques/bio.

En fonction de votre sensibilité aux allergènes, certains matelas vous iront mieux que d’autres. Il est conseillé de se tourner vers des matelas naturels, et surtout des matelas très respirants qui vont évacuer l’humidité. Ainsi, les risques de prolifération d’allergènes tels que les acariens sont réduits. 

Si vous avez observé des inflammations cutanées, ou des éternuements répétés, c’est peut-être qu’il a été infecté par des acariens. Ils sont les principaux allergènes de la literie mais d’autres parasites comme les puces de lit existent.

Toutefois, si les infections sont répétées, elles risquent de fragiliser votre sommeil, mais également de créer de l’anxiété. 

D’ailleurs, un des signes qui ne trompent pas de cette problématique : l’odeur de votre matelas. Si elle est devenue désagréable, il est facile qu’il devienne un nid à microbes en raison de l’usure. Il est donc important de changer de matelas, surtout si ce dernier se fait vieillissant car il sera d’autant plus victime des allergènes. 

#5. Durée de vie matelas: mauvaise indépendance de couchage

L’indépendance de couchage d’un matelas est sa capacité à absorber les mouvements de chaque dormeur pendant le sommeil. Ce sont les matelas en mousse à mémoire de forme et à ressorts ensachés qui seront ceux qui vous délivreront les meilleures sensations d’indépendance. 

Sur un matelas avec une mauvaise indépendance de couchage vous aurez tendance à vous réveiller fréquemment. Il faut savoir qu’en moyenne, on bouge une quarantaine de fois pendant la nuit. Un matelas qui n’absorbe pas tous les mouvements peut avoir de lourdes conséquences sur votre sommeil, et in fine, votre bien-être. Il sera donc temps de le changer. 

Il est possible que vous dormiez à deux que depuis peu. Vérifiez que votre précédent matelas est compatible avec le fait d’accueillir 2 personnes confortablement. Il est possible de faire des tests la journée et de voir à quel point le fait que l’un bouge, l’autre le ressent. Si les effets sont trop forts, alors il sera temps d’investir dans un nouveau matelas

#6. Durée de vie matelas: matelas qui s’affaisse : effet cuvette

Le matelas très affaissé peut avoir de lourdes conséquences sur votre sommeil et votre santé. Si vous observez l’effet cuvette à l’œil nu, c’est que vous avez déjà dépassé le délai pour changer votre matelas.

Cela signifie que votre matelas ne remplit plus ses fonctions de soutien. Dès lors, votre colonne vertébrale est à coup sûr déformée pendant la nuit, ce qui peut vous créer des maux de dos. 

Il est possible que vous n’observiez pas encore « l’effet cuvette » sur votre matelas, mais que vous le ressentez pendant la nuit. Si vous avez la sensation de rouler vers le milieu du matelas, vous mettez votre confort de sommeil en péril. 

D’ailleurs, cet « effet cuvette » peut avoir des conséquences psychologiques et une sensation prolongée de « tomber » : pas des meilleures conditions pour un sommeil serein. Si vous avez observé cela, il est temps d’investir dans un matelas neuf pour mieux dormir.

#7. Durée de vie matelas: sommier et matelas pas complémentaires

Avant de vous lancer dans l’achat d’un nouveau matelas, pensez à vérifier sa compatibilité avec le sommier. Et vice versa. Il est possible que les mauvaises sensations d’un matelas soient en réalité dues à un mauvais sommier. Des vérifications sur le maintien des parties sollicitées et moins sollicitées permettent de valider la bonne tenue. 

En règle générale, il est recommandé de garder un sommier pendant une dizaine d’années, et de le changer en même temps que le matelas. 

Durée de vie matelas: pourquoi le changer ?

Des maux physiques

mal-de-dos

Le plus gros risque avec les matelas en fin de vie est de vous créer des maux physiques. Après une nuit de sommeil, vos hanches, vos lombaires ou l’ensemble du dos ne doivent pas vous faire souffrir.

Si tel est le cas, c’est le signe que votre colonne vertébrale n’était pas correctement alignée pendant la nuit. Ces torsions résultent en des pressions localisées qui se transforment en douleurs musculaires. Si celles-ci sont prolongées, elles peuvent engendrer de sérieux soucis de santé

D’ailleurs, les conséquences physiques ne se limitent pas aux maux de dos. En effet, si votre matelas vous empêche de bien dormir, vous n’aurez pas beaucoup d’énergie la journée. Des signes de fatigue physique vont s’accumuler pendant la journée, et vous empêcheront d’être à votre plein potentiel.  Nous vous conseillons de regarder notre comparatif des meilleurs matelas pour mal de dos.

Une source d’anxiété

Comme les maux physiques, les maux mentaux engendrés par une mauvaise qualité de votre sommeil sont tout aussi importants. En effet, la fatigue chronique risque de fragiliser votre système nerveux, et créer des irritants quotidiens. La fatigue physique engendre d’ailleurs de la fatigue morale, tout aussi nocive. 

Si la durée de vie d’un matelas est dépassée, il risque de faciliter le développement d’acariens ou puces de lit. Leur capacité de nuisance n’est pas négligeable, et ils risquent de vous créer du stress supplémentaire inutile. 

Durée de vie matelas : que proposent les marques de literie ?

Reprise de votre ancienne literie

Service autrefois payant, la reprise de votre ancienne literie doit être effectuée gratuitement par votre marque de matelas. En effet, à compter du 1er janvier 2022, la loi Anti-Gaspillage pour une Économie Circulaire (AGEC) prend effet. Elle oblige tout service de distribution de literie à reprendre gratuitement votre ancien matériel. 

Toutefois, quelques règles existent. Pour que votre ancien matelas soit repris, plusieurs marques demandent qu’il ait les mêmes dimensions que le nouveau produit acheté. De plus, il faudra respecter la règle : un matelas acheté un matelas repris. Ne seront pas repris les autres articles de literie, même de dimensions identiques. 

De fait, ne vous sentez pas mal de changer votre matelas s’il est vieux au détriment de l’environnement. Une fois repris, le fabricant devra le valoriser et le recycler pour lui donner une seconde vie. 

FAQ – Durée de vie matelas

Quelle est la durée de vie moyenne d’un matelas ?

On dit généralement que la durée de vie d’un matelas se trouve autour d’une dizaine d’années (12 ans). Toutefois, ce nombre varie grandement en fonction de la technologie du matelas en question.
 
De plus, l’usage peut être séparé de la durée de vie en fonction des conditions de son utilisation. Il peut vite être accéléré si par exemple un matelas va évoluer pendant plusieurs années dans un environnement humide. 
 
La durée de vie d’un matelas en polyéther ne durera que 2 à 3 ans, car sa mousse est peu résiliente et s’affaisse rapidement. La mousse polyuréthane dure environ 5 années, mais peut-être étendue pour les modèles récents à la technologie a été améliorée. La mousse viscoélastique peut-être quant à elle utilisée une dizaine d’années. 
 
La durée de vie d’un matelas en latex synthétique est d’une dizaine d’années. Les matelas en latex comptent parmi les plus résistants avec une durée de vie de 15 ans. La durée de vie d’un matelas à ressorts est d’ une dizaine d’années. 

Quelle est la durée de vie d’un matelas pour personnes âgées ?

Les personnes âgées ont des exigences de qualité de matelas plus élevées que la moyenne. Non seulement ils y passent beaucoup de temps, mais ils sont plus fragiles. Leurs os et leurs articulations fragilisées nécessitent un maintien efficace.
 
Dès lors, on estime aux alentours de 7 à 8 ans la durée de vie d’un matelas utilisé par des personnes âgées. Là encore, en fonction de la technologie utilisée, cette durée peut être en réalité bien réduite.