Rédigé par : Lili Liu
Dernière mise à jour :

Plante pour dormir : traitement naturel pour le sommeil

L’usage de plantes pour dormir évite le risque d’accoutumance aux somnifères. La diversité du cortège floristique et ses nombreuses vertus contribuent, depuis des siècles, à l’amélioration de la santé. En infusion, en gélules ou en médicaments pour dormir à base de plantes, découvrez celles qui vous aideront à retrouver le sommeil.

Plante pour dormir : quels bienfaits sur la qualité du sommeil ?

Difficultés à s’endormir, réveil difficile ou encore une somnolence diurne, voilà certains signes d’un sommeil non réparateur. Les causes liées aux troubles du sommeil sont multiples et propres à chaque personne. Les somnifères apportent une réponse efficace pour pallier une insomnie passagère. Mais leur défaut majeur est le risque d’accoutumance. Désagrément inexistant avec l’usage d’une plante naturelle pour dormir.

Plante pour dormir

Le sommeil est primordial pour conserver une bonne santé. Malheureusement, le rythme stressant imposé par la vie sociale et professionnelle le fragilise. Endormissement compliqué, réveils nocturnes, autant de facteurs qui transforment les nuits en cauchemars. Se lever fatiguer ou lutter contre des crises de somnolences diurnes sont le commun de nombre de Français.

Pour prévenir la prise de substances comme les comprimés de mélatonine (hormone du sommeil), le recours aux plantes offre une alternative naturelle rassurante. En effet, pour retrouver le plaisir d’une nuit complète, ininterrompue, les plantes disposent d’un arsenal particulièrement efficace :

  • Vertus relaxantes et apaisantes ;
  • Aident à la digestion, disparition des ballonnements ;
  • Meilleur endormissement ;
  • Restructuration du sommeil ;
  • Relaxation et limitation du stress ;
  • Apaisement émotionnel.

Avant toute utilisation, il est important de se référer aux contre-indications propres à chaque type de plante pour dormir la nuit. (Par exemple, l’aubépine a comme propriété de diminuer le flux sanguin. Elle est de fait déconseillé aux personnes atteintes de troubles cardiaques, mais également aux femmes enceintes, allaitantes, ainsi qu’aux enfants. En cas de doute, ne pas hésiter à demander l’avis de votre médecin traitant.

Les propriétés calmantes et les vertus apaisantes font des plantes un remède naturel. Depuis l’Antiquité, les infusions de plantes ont profité d’une expérience acquise à travers les époques de par le monde. Utilisées en huiles essentielles, comme l’huile essentielle de lavande, elles se réalisent dans le creux de la main puis sont inhalées.

Les plantes qui favorisent l’endormissement

#1. La valériane bio « Valium végétal » : améliore la qualité du sommeil

La valériane

La valériane, connue aussi sous le nom d’« herbe à chat » soulage les troubles du sommeil légers, notamment s’ils sont liés à l’anxiété. Elle peut également calmer les maux de ventre, les coliques. Elle est utilisée :

  • En poudre ;
  • En gélules ;
  • En tisane (2 à 3 g par tasse d’eau bouillante ; 2 à 3 tasses par jour) ;
  • Dans un bain (traitement acné, plaies, etc.) ;
  • En extrait liquide.

Les effets bénéfiques sur l’endormissement se font ressentir après plusieurs semaines d’utilisation.

Ce qu’il faut retenir : si les cures de valériane aident à s’endormir plus facilement et contribuent à une meilleure qualité du sommeil, la durée de traitement ne peut excéder 6 semaines. Après 4 semaines, si aucune amélioration n’est constatée, consultez votre médecin traitant.

#2. La passiflore : vertus sédatives pour lutter contre les insomnies

La passiflore

La passiflore est utilisée pour ses vertus sédatives contre l’insomnie, les états anxieux, les palpitations. La passiflore est utilisée avec l’aubépine.

  • infusion (feuilles séchées) ;
  • poudre ;
  • extrait fluide.

Ce qu’il faut retenir : la passiflore facilite l’endormissement et réduit l’anxiété. La durée de traitement ne doit pas être supérieure à 4 semaines. Si aucun effet n’est constaté avec la passiflore, il est préférable de consulter son médecin traitant.

#3. Le houblon : nervosité, agitation et troubles du sommeil

Le houblon

Très utilisé en phytothérapie pour ses vertus relaxantes, le houblon (Humulus Lupulus) lutte contre la nervosité, stimule l’appétit et favorise le sommeil. Sa prise par infusion, quelques instants avant d’aller se coucher, encourage la détente et la relaxation grâce à ses propriétés sédatives. Associé à la valériane, le houblon apporte un effet positif sur les troubles du sommeil mineurs.

Comme pour la fabrication de la bière, les groupes de fleurs femelles du houblon sont utilisés en phytothérapie :

  • En tisane : 10 g de cônes séchés par litre d’eau bouillante ;
    • anxiété : 2 à 3 tasses par jour ;
    • troubles du sommeil : 1 tasse une heure avant le coucher ;
  • En bain : 1 litre de tisane de houblon dans un bain chaud avant d’aller se coucher.

Ce qu’il faut retenir : la tisane de houblon est intéressante pour agir sur l’anxiété et le stress. Notez que la bière ne remplace pas les propriétés des cônes de houblon séché !

#4. La mélisse : action apaisante sur le système nerveux et digestif

La mélisse

Réputées pour leurs propriétés apaisantes, les feuilles de mélisse opèrent à la fois sur le système digestif et sur le système nerveux. Plusieurs études cliniques ont validé son effet calmant.

  • poudre : 1,5 g à 4,5 g (1 à 3 fois par jour) ;
  • feuilles : 1,5 g à 4,5 g (2 à 3 fois par jour) ;
  • crème : dosée à 1 % d’extrait aqueux de mélisse (2 fois par jour).

Ce qu’il faut retenir : l’utilisation de la mélisse pour des troubles digestifs ne doit pas excéder 1 semaine. Pour les troubles nerveux, une consultation médicale est recommandée.

#5. L’aubépine : calme la nervosité et les troubles légers du sommeil

L’aubépine

Utilisé en infusion de fleurs séchées, l’usage d’aubépine est spécifiquement traditionnel. Son action positive sur le trouble du sommeil a été démontrée en la combinant avec une prise de magnésium et d’Escholtzia Californica.

  • Infusion : 1 à 2 g de fleurs sèches dans une tasse d’eau bouillante jusqu’à 4 fois par jour.

Ce qu’il faut retenir : souvent prescrits aux patients souffrant d’affections cardiaques, notamment en Allemagne, les produits à base d’aubépine complètent les traitements habituels. Contre les troubles du sommeil, une seule étude a été menée, en association avec de l’escholtzia.

Plantes pour dormir : les autres plantes pour une bonne nuit de sommeil

L’idée n’est pas de faire une liste exhaustive de toutes les plantes susceptibles d’apporter des bienfaits sur la qualité de sommeil. Mais de parler de celles qui apportent un vrai plus. Et notamment sur la vitesse d’endormissement, réduction du stress, aucun réveil nocturne la nuit, etc. 

De fait, après avoir présenté cinq plantes différentes, on peut également évoquer le tilleul, la camomille ou la verveine

Les fleurs de tilleul sont connues pour limiter la nervosité et les troubles du sommeil. Autres bienfaits, le tilleul permet de limiter les courbatures et de faire baisser la fièvre. Le tilleul peut être consommé en infusion, en gouttes ou en gélules. 

Concernant la verveine, ses bienfaits sont très similaires à ceux du tilleul. Un plus toutefois avec la verveine, elle calme les douleurs intestinales en luttant contre le stress.

La camomille comprend de nombreux avantages en favorisant notamment la digestion. Concernant le sommeil, la camomille est une plante pour dormir efficace du fait qu’elle favorise elle aussi l’endormissement. C’est d’ailleurs le point commun de ces trois plantes.

Quels risques avec un traitement à base de plantes ?

Outre les espèces citées précédemment, la pharmacopée est constituée de nombreuses plantes facilitant le sommeil. Employer des plantes pour dormir ne doit cependant pas s’effectuer à la légère. Si les bienfaits d’un traitement à base de plantes sont admis pour la plupart, les effets indésirables sont à considérer. S’ils sont rares pour nombre d’entre elles, ils existent bel et bien et doivent être examinés avec attention.

C’est pourquoi, avant de s’engager dans un traitement à base de plantes, renseignez-vous sur sa composition, les effets reconnus, la durée de traitement à ne pas dépasser. Par exemple, concernant l’aubépine, l’OMS (Organisation mondiale de la Santé) déconseille son usage chez les enfants. Ainsi, les médicaments de phytothérapie contenant de l’aubépine ne doivent pas être utilisés sans un avis médical.

Les plantes préconisées pour leur effet sédatif, dans le traitement des troubles du sommeil, peuvent abaisser la vigilance en journée. De fait, les conducteurs et conductrices de véhicules particuliers, de transport en commun ou d’engins de travaux peuvent voir leur attention et leurs réflexes diminués.

La mélisse et la valériane nécessitent quant à elles une grande prudence. Leurs propriétés font qu’elles interagissent avec beaucoup de médicaments. Elles ont la faculté d’augmenter les effets des autres plantes, comme l’association valériane et houblon cité précédemment. Notez également que durant un traitement avec la mélisse ou la valériane il est recommandé de ne pas consommer d’alcool.

De plus, de par leur teneur en tanins, évitez de prendre de la mélisse ou la valériane avec des médicaments ou des compléments alimentaires apportant du fer. Pour finir, la valériane est à proscrire chez les personnes souffrant de troubles du foie.

Important : si, après deux semaines d’un traitement à base de plantes, vous ne notez aucune amélioration, prenez un avis médical. Et, ne traitez pas les troubles du sommeil (insomnie, somnolence, etc.) d’un enfant avec des plantes pour dormir sans l’aval d’un médecin.

Donnez votre avis post
Photo of author

A propos de l'auteur Lili Liu

Rédactrice spécialisée dans la literie et le sommeil depuis des années, je teste et compare pour vous les meilleurs matelas et accessoires de literie. J'ai plaisir à partager avec vous mes découvertes, avis et bon plans.

🔥Eté EMMA : jusqu'à -50% sur la literie🔥

00JOURS: 00HEURES: 00MINS: 00SECS
J'en profite