Rédigé par : Lili Liu
Dernière mise à jour :

Garnissage oreiller : l’essentiel à savoir

Pour dormir dans les meilleures conditions, il est nécessaire de bien choisir le garnissage oreiller. L’oreiller est un élément de literie majeur pour assurer un haut niveau de confort et de maintien. Le marché est départagé entre deux grandes catégories de garnissages : le garnissage naturel (plume, céréales, plumettes, duvet) et le garnissage synthétique (mousse, polyester, gel…). 

Sachez que tous les garnissages disposent de caractéristiques qui leur sont propres. Il est possible d’en trouver pour tous les goûts et pour toutes les bourses. Pour savoir quel garnissage répond à vos besoins, on vous dévoile tous leurs secrets.

Pour savoir comment laver vos oreillers selon leur garnissage, n’hésitez pas à lire notre article : Comment bien laver son oreiller ?

Qu’est-ce que le garnissage d’un oreiller ?

Le garnissage de l’oreiller est le cœur de ce dernier. Il correspond au matériau qui compose votre oreiller. C’est lui qui va définir sa forme, son confort et sa durée de vie. En général, le garnissage est glissé dans une enveloppe en maille ou en tissu qui fait office de protection. Le garnissage d’un oreiller est un critère essentiel à prendre en compte lors du choix de votre oreiller.

Il va déterminer la souplesse de votre oreiller : moelleux ou ferme. Un accueil moelleux proposé par un type de rembourrage ne veut pas forcément dire que l’oreiller sera mou. Et inversement, un accueil tonique ne signifie pas que l’oreiller sera ferme. Plusieurs éléments entrent en jeu en termes de coussin garnissage. Le garnissage définit également la capacité de l’oreiller à maintenir la tête alignée à la colonne vertébrale.

La densité d’un oreiller se mesure en kg/m3. Plus il est riche en matière, plus la qualité sera au rendez-vous. Selon les intervalles de densité, on peut avancer que l’oreiller est :

  • Souple : l’intervalle est compris entre 65 et 75 kg/m3.
  • Médium : l’intervalle est compris entre 75 et 80 kg/m3.
  • Ferme : l’intervalle est compris entre 80 et 85 kg/m3.

Les deux grands types de garnissage oreiller

Deux familles de garnissage se disputent le marché :

Oreiller naturel

Derrière l’appellation « oreiller naturel » se cache les oreillers en plumettes, en duvet et en plumes d’oie ou de canard. Ils prennent soin de vos cervicales et vous assurent un niveau de confort optimal durant votre sommeil. Ces types d’oreillers garantissent le bien-être et le confort.

Dans la catégorie des oreillers naturels, vous pouvez retrouver l’oreiller garnissage coton. Ce dernier profite de nombreux avantages. Il est respirant et laisse passer l’air sous votre tête. C’est un allié pour les personnes sujettes aux sueurs nocturnes. 

naturel

Le garnissage en coton vous gardera au sec pendant toute la nuit. Les fibres de coton vous apporteront douceur et confort, telles un cocon douillet dont vous ne vous lasserez jamais. Il est à noter que l’oreiller en coton n’est pas fait pour les personnes qui souffrent de maux de dos, de cervicales, de douleurs aux trapèzes et aux épaules. 

Oreiller synthétique

Lorsqu’on entend le mot synthétique, on a tendance à se méfier. Loin de là, les oreillers synthétiques chouchoutent notre santé. Il propose un soutien ferme pour la nuque et la colonne vertébrale. 

Ce type d’oreiller fait du bien aux personnes qui subissent des tensions musculaires, des maux de dos, des douleurs cervicales et des migraines. 

A la différence des oreillers naturels, les oreillers synthétiques possèdent une grande diversité de produits. Polyester, en latex, en mousse à mémoire de forme… le choix vous revient. Le polyester, par exemple, est une fibre synthétique dont la douceur et la fraîcheur se rapprochent de celles du coton naturel. 

Anallergiques, les fibres synthétiques sont adaptées aux dormeurs allergiques ou asthmatiques. C’est la raison pour laquelle, l’oreiller synthétique est conseillé par les allergologues

Comme l’oreiller synthétique n’est pas lavable en machine, optez pour un modèle déhoussable et hypoallergénique, avec la certification Oeko-Tex (pas de produits chimiques) pour être certain que votre santé ne va pas en pâtir. 

1 – Garnissage oreiller naturel : les différents types de garnissage

A – Oreiller en plume et en duvet

L’oreiller naturel fait notamment référence aux oreillers constitués de duvets ou de plume de canard et d’oie. Il est prisé pour son gonflant et son authenticité.

La particularité de l’oreiller garnissage naturel est qu’il n’absorbe pas l’humidité, source principale de la prolifération des acariens. Comme il utilise des matières premières de qualité, il peut durer jusqu’à 5, voire 10 ans

L’oreiller garnissage plume est léger sans impacter sur sa fermeté. En revanche, l’oreiller garnissage duvet se démarque par son gonflant incomparable. En outre, c’est un excellent isolant thermique. 

oreiller-plumes

C’est pourquoi, on le retrouve souvent dans la conception de sacs de couchage. Le garnissage naturel en duvet laisse infiltrer l’air en période estivale et tient au chaud en hiver. 

Contrairement aux idées reçues, les personnes qui ne supportent pas les plumes sont très rares. En réalité, la plupart des dormeurs sont allergiques aux acariens, aux poussières et aux résidus qui se sont logés dans les plumes. 

Quand les nettoyages et les stérilisations interviennent d’une manière régulière, les risques d’allergies sont moindres. Il faut également que la chambre soit bien aérée et chauffée à 18°C. Les oreillers peuvent passer en machine deux fois par an. Par ailleurs, certains oreillers ont subi des traitements anti-acariens naturels avec zéro substance chimique.

B – Oreiller en latex naturel

L’oreiller en latex naturel est avant tout un oreiller ergonomique. Cela veut dire qu’il se moule à la forme de votre corps et fournit un soutien idéal pour votre tête et votre nuque. Si vous souffrez de maux de dos, n’hésitez pas à privilégier ce type d’oreiller. 

Son confort est également très apprécié. Le bloc de latex qui compose l’oreiller est très souple et affiche une belle tonicité. Tout cela renforce la sensation de confort, notamment si l’ensemble est enveloppé dans une housse en coton bio, respirante et douce. Le latex présente également une belle longévité sans perdre ses propriétés au fil du temps. Il peut durer jusqu’à 4 ans, voire plus lorsqu’il est bien entretenu. 

latex naturel

En dépit de tous ses avantages, l’oreiller en latex naturel n’est pas facile à dorloter. Son entretien est assez difficile par rapport aux autres oreillers. Il n’est ni lavable en machine ni à la main. Si vous vous y risquez, cela le détériore et le déformera. Par ailleurs, son séchage n’est pas de tout repos. Seule la taie d’oreiller peut être lavée. 

Il est aussi non adapté aux personnes qui dorment sur le côté, vu qu’il est plus lourd qu’un oreiller dont le garnissage est naturel.   

C – Oreiller balles d’épeautre

Il faut également savoir que le garnissage pour coussin naturel peut être aussi à base de céréales telles que le sarrasin, le millet ou l’épeautre. Ces rembourrages procurent un bon maintien pour la nuque et accompagnent les mouvements du dormeur. Ils s’adressent à des morphologies XL et XXL en raison de leur accueil ferme.

Avec un oreiller en épeautre, votre tête reste stable et soutenue au cours de la nuit. Si vous souffrez de douleurs aux cervicales, celles-ci disparaîtront avec le temps. Côté entretien, l’oreiller en balles d’épeautre ne requiert pas de manœuvres ardues. Il vous suffit de vider le contenu de la housse dans un bol ou un saladier et de les exposer en plein soleil. Les balles profitent des rayons du soleil et en retirent les bienfaits. 

recharge billes epeautre oreiller

En revanche, le point négatif de ce type d’oreiller est la nuisance sonore qu’il produit quand vous bougez. Les cosses se frottent entre elles et ce n’est pas très agréable à entendre. Il a aussi été rapporté que certaines fois, ces oreillers dégagent une odeur incommodante de foin. Dans le cas où ces senteurs vous gênent, il vous est recommandé de vous diriger vers d’autres types de rembourrage. 

2 – Garnissage oreiller synthétique : les différents garnissages

1 – Oreiller en mousse à mémoire de forme

La mousse à mémoire de forme est également connue sous l’appellation de mousse viscoélastique. Elle a été conçue par la NASA vers les années 70 afin de répondre aux exigences des astronautes soumis aux forces gravitationnelles. 

Les oreillers en mousse à mémoire de forme sont thermosensibles, ils réagissent à la température corporelle. Celle-ci se prête parfaitement à la morphologie de votre corps et épouse les lignes de votre cou, de vos épaules et de vos cervicales. Elle reprend instantanément sa forme initiale après usage. 

Mémoire-de-forme

La mousse à mémoire de forme répartit le poids du corps d’une manière homogène quelles que soient la posture et la carrure du dormeur. Ces qualités font d’elle un incontournable pour les personnes qui souffrent de maux de cou, de tête. Elle soulage aussi efficacement les points de pression qui apparaissent durant le sommeil. 

Pour accompagner votre oreiller garni de mousse en mémoire de forme, les taies d’oreillers extensibles sont de très bons plans. Elles reproduisent les qualités de votre oreiller sans les altérer pour un sommeil calme et apaisant.

Son bémol réside au niveau de son entretien. L’oreiller dont le rembourrage est en mousse viscoélastique ne peut pas passer en machine ni laver à la main sous peine de le déformer ou de l’endommager. 

2 – Oreiller en latex et latex naturel

L’oreiller en latex allie élasticité et souplesse. Par ailleurs, il se caractérise par son trait biodégradable. Il offre un bon gonflant et un traitement antibactérien naturel en raison de la présence de la plante d’Hévéa d’où il est extrait. 

Quant au maintien, il n’y a rien à redire ! Toutefois, faites attention aux étiquettes « latex naturel », car pour pouvoir mériter ce titre, l’oreiller doit avoir un garnissage d’au moins 20 à 25 % de latex naturel, le reste étant synthétique. Il peut arriver que certains modèles haut de gamme puissent comporter jusqu’à 50 % de latex naturel. Il faut y mettre le prix pour en disposer.

oreiller pur latex dodo avis

L’oreiller en latex micro perforé ou sous forme de flocon propose une bonne ventilation de l’air. Le dormeur peut donc rester au frais lors des périodes de forte chaleur. 

Les oreillers en latex ne conviennent pas aux dormeurs adoptant la position sur le ventre. En revanche, il est adapté aux personnes qui dorment sur le ventre et le dos. À l’instar des oreillers en  mousse en mémoire de forme, le latex ne doit pas être lavé à la machine ni à la main. Il ne vous reste qu’à ôter la housse et la laver de manière régulière. 

3 – Oreiller polyester

L’oreiller en polyester présente un tarif abordable sans faire l’impasse sur sa qualité. C’est l’oreiller le plus populaire à ce jour. Il comprend des fibres ou des microfibres de polyester et est de nature anallergène. Ses structures variées peuvent impacter sur les propriétés générales de l’oreiller :

  • Fibres polyester simples : il s’agit de fils fins et courts éparpillés un peu partout et dont la densité est relativement importante.
  • Fibres polyester creuses : elles sont sous formes de pailles avec un tuyau creux dans la partie interne pour contenir l’air.
  • Flocons de fibres polyester : ils forment des paquets qui reproduisent l’apparence du duvet naturel.
  • Fibres microgel : elles sont très fines et allient facilité d’entretien et bon gonflant.
  • Fibres creuses siliconées : elles sont badigeonnées de silicone pour un meilleur glissage des fibres entre elles. 

Cependant, l’oreiller en polyester peut vite devenir un nid à acariens, étant donné qu’il conserve l’humidité et refuse de s’aérer. Il tient très chaud et retient les odeurs de transpiration. Pour cela, il doit passer à la machine le plus souvent possible. Son niveau de vie est aussi faible comparé à ses homogènes. Il dure environ six mois à deux ans.  

FAQ – Garnissage oreiller

Voici les questions les plus fréquemment posées par les internautes au sujet des « garnissage coussins » :

Qu’est-ce qu’un oreiller en microgel ?

Les oreillers en microgel sont confortables et très doux. Ils sont conçus dans des fibres synthétiques qui se rapprochent de la soie. Cela rend l’oreiller aussi luxueux que l’oreiller en plumes ou en duvet. En bref, un microgel est une fibre synthétique qui a été conçue pour imiter les qualités du duvet d’oie de qualité premium sans les inconvénients des allergènes. 

Cet oreiller en microgel est donc hypoallergénique et ne craint pas les acariens et les moisissures. Celui-ci propose une bonne isolation thermique et est un allié de taille pour les dormeurs qui transpirent beaucoup pendant la nuit. Il est lavable en machine et ne se détériore pas malgré un nettoyage répétitif.

Quelle densité pour un oreiller ?

Avant de parler de densité, nous devons d’abord voir quelques critères de base. Lors de l’achat d’un oreiller, la densité est mentionnée sur l’étiquette du coussin. Elle diffère en fonction de votre garnissage. 

Pour un oreiller à mémoire de forme, ce chiffre est affiché en kg/m3. Il détermine le niveau de qualité de votre oreiller. Plus la matière est présente, plus la résilience est améliorée et donc la qualité aussi. Un oreiller ayant une bonne densité reprendra aussitôt sa forme initiale dès que vous enlèverez votre tête dessus. 

Pour un oreiller synthétique comme les oreillers avec des fibres de polyester, par exemple :

• Un oreiller moelleux se situe entre 600 et 700 g. 
• Un oreiller mi-ferme pèse 830 g.
• Un oreiller ferme a un poids compris entre 850 et 1,1 kg.

Un oreiller en plumes ou en duvet moelleux dispose d’un poids entre 650 et 800 g. Un modèle mi-ferme est entre 850 g à 1 kg. Pour un modèle ferme, il faut compter entre 1,1 à 1,3 kg. 

De même, si vous dormez sur le ventre, le dos ou sur le côté, vos besoins ne sont pas les mêmes en termes de densité.

Quel garnissage pour oreiller ?

Comme on l’a vu, il existe de nombreux garnissages possibles pour les coussins, toutefois, certains rembourrages sont au-dessus.

Du côté des modèles naturels, le garnissage en latex est très appréciable. Son élasticité, le fait qu’il régule la température et sa grande durée de vie, en font le rembourrage idéal.

Concernant les modèles synthétiques, les coussins à mémoire de forme, c’est clairement au dessus. Cette mousse permet de bien envelopper la tête du dormeur et soulager les douleurs cervicales. Ce garnissage coussin en mousse à mémoire de forme s’adapte à toutes les positions de sommeil. En effet, cette matière a la capacité d’envelopper et d’accompagner les mouvements du dormeur.

De même, si vous dormez sur le ventre, le dos ou sur le côté, vos besoins ne sont pas les mêmes en termes de densité.

4/5 - (87 votes)
Photo of author

A propos de l'auteur Lili Liu

Rédactrice spécialisée dans la literie et le sommeil depuis des années, je teste et compare pour vous les meilleurs matelas et accessoires de literie. J'ai plaisir à partager avec vous mes découvertes, avis et bon plans.