☃️Ventes Hiver EMMA☃️ Matelas & literie jusqu'à -50% & -10% additionnels (code LESMATELAS10)

00JOURS: 00HEURES: 00MINS: 00SECS
J'en profite

Rédigé par : Lili Liu

Fatigue nerveuse : un épuisement physique et mental

Il arrive à tout le monde de se sentir fatigué. Mais il ne faut pas confondre fatigue physique et fatigue mentale. Ce que l’on appelle aussi la fatigue nerveuse. De quoi s’agit-il ? Quels sont les différents symptômes ? Comment éradiquer cette fatigue ? C’est ce que nous allons aborder dans ce contenu sur la fatigue nerveuse. 

Fatigue nerveuse : comment la définir

Fatigue nerveuse

Elle porte plusieurs noms : fatigue mentale, fatigue intellectuelle ou fatigue psychique. Dans tous les cas, bien plus qu’une « simple » fatigue, il s’agit d’un véritable épuisement. Cet épuisement est à la fois mental et physique

Cet épuisement est d’ailleurs le symptôme principal de la fatigue nerveuse. Il s’accompagne généralement d’un état de somnolence qui persiste.

Les causes peuvent être multiples bien qu’elle soit généralement liée à un mode de vie agité : stress, surmenage, pression/tension au travail, etc.

On fait la distinction entre fatigue physique et fatigue nerveuse. Dans le cas de la première, elle est passagère. Généralement liée à un effort physique intense ou à un déficit passager du système immunitaire. 

La fatigue nerveuse, quant à elle, est persistante. Et comme son nom l’indique, elle affecte particulièrement les facultés intellectuelles. Même après de bonnes nuits, elle semble s’installer. 

En cas de fatigue nerveuse, il est important de réagir et d’en parler à un médecin. En effet, la laisser s’installer peut mener à de nombreuses autres pathologies. Comme la dépression, le burn out ou encore la fatigue chronique

Jusqu’à -50% sur les matelas, sommiers ...
Ventes Hiver Hypnia jusqu'à -40% et -10% additionnels avec le code "lesmatelas10"

Quelques pathologies liées à la fatigue nerveuse

Burnout

Le burnout, aussi appelé syndrome d’épuisement professionnel, toucherait environ 30 000 personnes en France. Il n’existe pas actuellement d’échelle officielle pour mesurer ce syndrome. Il n’est d’ailleurs pas considéré comme une maladie par le CIM-10 et le DSM-5, des classifications de référence. 

Cependant on parle de plus en plus de ce trouble. Il fait partie des pathologies reconnues par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé). 

Comme son nom l’indique, le burn out est lié à l’environnement de travail. Il est considéré comme un syndrome lié à un stress chronique au travail. La personne n’arrive pas à faire face à sa charge de travail et cela génère une anxiété intense. 

Il se manifeste par une fatigue profonde, un désinvestissement pour son travail et la personne ressent un sentiment d’échec ou d’incompétence

Syndrome de la fatigue chronique

La fatigue « classique » est ce que l’on appelle un symptôme physique réversible. Mais il existe aussi le syndrome non réversible de la fatigue chronique (abrégé SFC). 

Avec cette pathologie, la sensation de fatigue perdure même après plusieurs nuits de repos

Ce syndrome se définit par des critères très précis. Sa durée doit être supérieure à 6 mois, et doit être accompagnée de divers autres signes. Comme des problèmes de concentration, des maux de tête ou des insomnies

Pour la diagnostiquer, il faut donc éliminer les causes infectieuses (comme la mononucléose infectieuse) qui peuvent provoquer une grande fatigue. 

Pathologies liées à la fatigue nerveuse

Surentraînement

Une fatigue nerveuse peut également être provoquée par un surentraînement. Comme son nom le suggère, il s’agit d’un excès d’entraînement. Et oui, même le sport peut générer des problèmes. Un excès en termes d’intensité ou en fonction du nombre de séances d’entraînements qui est trop élevé.

Outre la fatigue, ce surentraînement se manifeste également par une baisse de motivation. Le corps est affaibli, ce qui augmente le risque de blessures. 

Cet état de fatigue persiste, même après des périodes de repos. Surtout si ces périodes de récupération sont trop brèves. 

Pour éviter ce surentraînement, il est donc crucial d’intégrer des périodes de repos suffisantes dans son planning d’entraînement. Ces périodes de récupération doivent être proportionnelles à l’effort fourni. Et ce afin d’éviter cette trop grande fatigue et une perte de motivation. 

Troubles du sommeil

Les troubles du sommeil font partie des symptômes possibles. En effet, lorsqu’une personne souffre de fatigue mentale, il est possible qu’elle souffre aussi d’insomnie ou de réveils nocturnes fréquents. Ce qui renforce cet état de fatigue et la personne entre alors dans un cercle vicieux. 

Elle accumule ce qu’on appelle une dette de sommeil. Cette dette correspond aux nombres d’heures de sommeil perdues accumulées. C’est la différence entre le nombre d’heures idéal de sommeil et le nombre réel.

Inversement, la fatigue nerveuse peut être le symptôme de troubles du sommeil. C’est notamment le cas dans des pathologies comme l’apnée du sommeil. C’est donc pour cela qu’il est important de consulter un médecin lors d’une fatigue persistante. Cela peut cacher d’autres troubles.

Les signes de la fatigue nerveuse

Dans le cas d’une fatigue nerveuse, les symptômes peuvent être nombreux, citons : une lassitude, de la somnolence, des difficultés de concentration, etc.

Le principal symptôme d’une fatigue nerveuse est une envie irrésistible de dormir. Et ce, à n’importe quel moment de la journée, c’est ce qu’on appelle la somnolence diurne (somnolence en journée). Il ne faut pas la confondre avec la somnolence post-prandiale, qui elle apparaît après les repas. Notamment après un repas copieux.

Parmi les signaux de la fatigue mentale, on trouve également :

  • Irritabilité
  • Perte de vigilance
  • Difficultés à se concentrer
  • Stress, anxiété
  • Épuisement général
  • Manque d’énergie
  • Faiblesse musculaire
  • Difficulté à se réveiller le matin
  • Le sentiment de « fonctionner au ralenti »
  • Perte d’appétit ou prise de poids
  • Maux de tête
  • Troubles du sommeil (insomnie, réveils fréquents…)

Chez certaines personnes, ces symptômes peuvent inclure des vertiges et le sentiment de se fatiguer rapidement après le moindre effort. 

Si séparément ces signaux peuvent paraître bénins, cumulés il faut y prêter attention. Surtout s’ils ont un impact sur votre vie quotidienne. En effet, ce peut être le symptôme d’une fatigue nerveuse, ou d’autres troubles. Si vous ressentez plusieurs de ces signes simultanément, il est recommandé d’en parler à un professionnel de santé. 

Conseils pour diminuer ou éradiquer la fatigue nerveuse

Conseils pour diminuer ou éradiquer la fatigue nerveuse

Savoir identifier les éléments qui génèrent cette fatigue

Nous l’avons évoqué, les causes de la fatigue intellectuelle peuvent être nombreuses. Cependant, pour pouvoir agir sur cet état de fatigue, il faut savoir d’où elle provient. Sinon vous risquez de ne traiter cette fatigue qu’en « surface ».  Très souvent, cette fatigue est liée à l’environnement de travail. Ce peut être par exemple :

  • Une surcharge de travail / une période d’examens
  • Des tensions entre collègues ou dans le cercle privé
  • Le surmenage ou burn out (difficulté à gérer vie professionnelle et vie privée)

Tout cela crée de l’anxiété qui entraîne une fatigue nerveuse qui va à son tour provoquer de l’anxiété. Cet engrenage peut perdurer, Il faut donc rapidement identifier la ou les causes afin d’agir. Une des solutions peut donc être d’agir prioritairement sur l’anxiété, qui est un des symptômes majeurs de la fatigue nerveuse.

Améliorer son hygiène de vie

Si vous voulez retrouver de l’énergie, alors cela passe par une amélioration de l’hygiène de vie. Il faut donc veiller à vos choix alimentaires, en privilégiant une alimentation saine et équilibrée. 

Optez pour des repas riches en protéines, vitamines, magnésium ou encore fer. Misez également sur les fruits et légumes de saison. Vous pouvez aussi incorporer des super-aliments à votre alimentation, comme la spiruline, le ginseng ou encore les baies de goji

A voir : Alimentation et sommeil

Il faut aussi limiter la consommation d’alcool et d’excitants (thé, café…), sans oublier de limiter la consommation de tabac

L’amélioration de l’hygiène de vie passe aussi par la pratique régulière d’une activité sportive qui ne peut être que bénéfique. Qu’il s’agisse de course à pied, de natation ou d’autres sports, cela fera du bien autant à votre corps qu’à votre mental. Le sport et le sommeil on un lien très fort dans votre mécanisme d’endormissement.

Améliorer son confort de sommeil

C’est un facteur clé pour diminuer ou éradiquer la fatigue nerveuse. Cela passe notamment par de bonnes habitudes de sommeil, avec si possible, des horaires réguliers de coucher et de lever

Mais un sommeil réparateur dépend aussi du confort. C’est pour cela qu’il est important d’apporter un soin particulier au choix de la literie. Un matelas et un coussin adaptés à votre morphologie vous aideront à passer de meilleures nuits. En soulageant les points de pression et en atténuant la tension dans le corps.

Pour des nuits optimales, dormez dans une chambre pas trop chaude (18°C environ), dans l’obscurité et dans le silence. Pour obtenir ces conditions optimales vous pouvez porter un masque de nuit ou des bouchons d’oreilles par exemple. 

Se tourner vers des traitements naturels

Avant d’envisager un traitement médical, il existe des solutions naturelles qui peuvent aider. 

Vous pouvez par exemple pratiquer une activité sportive douce. Comme le yoga qui aide à réduire l’anxiété, et qui peut donc être idéal pour retrouver un sommeil de qualité. Mais vous pouvez aussi pratiquer le pilates, la gym douce ou encore vous exercer à des techniques de respiration. Ces exercices de respiration peuvent être faits en quelques minutes. Ils peuvent donc être réalisés à n’importe quel moment de la journée, lors d’un stress, ou au moment du coucher. 

On ne le dira jamais assez, le sport est essentiel pour la santé. Outre le fait de maintenir le corps en forme, le sport est bon pour le mental. Il permet la sécrétion d’endorphines qui aident à lutter contre le stress. 

FAQ – Fatigue nerveuse

Quelle est la différence avec la fatigue physique ? 

La fatigue physique est une sensation normale. Notamment après un gros effort ou après un gros stress émotionnel. Après quelques nuits de repos, cette fatigue disparaît naturellement et les causes sont de fait facilement identifiables. 
Il est vrai que la fatigue nerveuse possède les mêmes symptômes qu’une fatigue physique. Mais la différence réside dans la durée. En effet, la fatigue nerveuse est persistante. Malgré du repos, cet état d’épuisement ne disparaît pas. Cette fatigue est aussi beaucoup plus intense qu’une fatigue physique « normale ».  Elle perturbe la concentration ou la capacité intellectuelle
Dans le cas de la fatigue physique, un peu de repos suffit. Pour la fatigue nerveuse, il est recommandé de consulter un professionnel de santé. 

Donnez votre avis post
Photo of author

A propos de l'auteur Lili Liu

Fervente pratiquante du Yoga depuis 7 ans et adepte des techniques de méditation, le bien être comme le sommeil sont des sujets qui me passionnent. "Un esprit sain dans un corp sain" ca tient aussi à une bonne qualité de sommeil et là dessus je ne transiges pas ! J'ai plaisir à partager avec vous mes découvertes, avis et bon plans pour améliorer la qualité de votre sommeil tout comme votre confort !