Rédigé par : Lili Liu
Dernière mise à jour :

Nez bouché la nuit : comment bien dormir ?

Personne ne choisit d’avoir le nez bouché. Cette sensation désagréable s’initie dans nos vies soudainement. Elle nous harcèle tout au long de la journée, et la nuit, c’est encore pire ! En position allongée, la congestion nasale s’intensifie. 

Résultat, le sommeil devient agité, voire impossible à trouver. Le fait de respirer uniquement par la bouche assèche et irrite la gorge à la fois… 

Entre le nez qui coule, l’utilisation répétée des mouchoirs et le pharynx en manque d’eau, la nuit semble interminable… Heureusement, certaines astuces naturelles permettent d’accélérer le processus de guérison.

Un nez bouché peut avoir de nombreuses causes : rhume, sinusite, rhinite allergique… Dans cet article nous traiterons l’ensemble de ces symptômes et les solutions pour en venir à bout. La première étape consistera donc à identifier l’origine de la maladie. 

La deuxième, à exposer les bons réflexes à adopter. En dernier lieu, nous vous donnerons plusieurs conseils approuvés par l’unanimité du corps médical et des malades eux-mêmes. Vous saurez enfin comment mieux dormir lorsqu’un rhume tente de gâcher votre nuit. 

Quels sont les symptômes du nez bouché ?

De nombreux éternuements, la gorge qui gratte, le nez qui coule et qui s’obstrue… Vous avez le Nez bouché ! Généralement, les narines laissent couler un liquide limpide au début, puis il s’épaissit au fil des heures. 

Ainsi, cette maladie peut être d’origine virale ou bactérienne. Le plus souvent, il s’agit d’un rhume banal. C’est-à-dire une inflammation aiguë des fosses nasales provoquée par un virus. 

Bien qu’il soit bénin, le rhume est très contagieux. Il se propage facilement dans les lieux publics, les transports en commun ou encore au bureau. De façon analogue, ses symptômes sont très souvent accompagnés de fièvre, de maux de gorge et de toux.

Dans le cas d’une rhinite allergique, les causes peuvent être multiples : le pollen, les acariens, la poussière, certains animaux… Ici, les éternuements surviennent à la chaîne et le nez est pris de démangeaisons intenses. La rhinite allergique, elle, se caractérise par une congestion nasale permanente. Une sensation de nez bouché couplée de larmoiements abondants. Impossible donc de dormir nez ainsi. 

Quant à la sinusite, elle est provoquée par une inflammation des sinus. Plus précisément, des cavités situées derrière les os du visage. En plus d’avoir le nez bouché, on ressent une sensation de pression qui s’étend des sourcils au bord des narines. À la longue, les maux de tête et la difficulté à respirer deviennent insupportables. 

L’impact du nez bouché sur le sommeil

De jour comme de nuit, les voies nasales encombrées constituent un handicap sur plusieurs aspects. Cette obstruction perturbe la respiration, ce qui entrave la bonne oxygénation du cerveau. Il est donc normal de se sentir fatigué et moins alerte lorsque l’on est enrhumé.

Le nez bouché peut également provoquer des céphalées. Car pour la circonstance, les sinus ne sont pas en mesure d’évacuer correctement l’excès de mucus. 

Comme nous l’avons vu plus haut, cela peut également nuire au sommeil puisque la respiration s’avère plus difficile, plus irrégulière. Or, Bien dormir passe par une respiration calme et complète.

D’un autre côté, tous ces points négatifs compliquent la pratique d’activités sportives. De même, la concentration et la mémoire sont altérées. Un frein certain quand le malade essaye de dormir nuit.

Les conséquences sur la santé que nous avons relevées prouvent bien qu’il ne faut pas prendre à la légère ces symptômes. Le plus important sera d’adopter les bons gestes afin de stopper la propagation du virus.

Avantages et inconvénients du nez bouché

Les avantages

Aussi surprenant que cela puisse paraître, le nez bouché présente certains des avantages. En voici quelques-uns :

Il filtre l’air que l’on respire

Vous pourrez ainsi éviter que des particules nocives ne pénètrent dans vos poumons. L’obstruction peut en parallèle protéger les sinus en empêchant la pénétration d’autres virus et de bactéries.

Donne une voix particulière

Certaines personnes, lorsqu’elles sont enrhumées, ont une voix nasillarde, cassée ou plus grave. Pour ceux qui veulent paraître originaux, ce changement peut leur offrir un petit avantage.  

Il invite à estimer l’air à sa juste valeur

Les voies nasales encombrées peuvent nous faire prendre conscience de l’importance de respirer correctement. Une fois la maladie passée, le concerné aura la chance de prendre une grande bouffée d’oxygène libératrice !

Inconvénients

Malgré les quelques avantages que nous venons de citer, le nez bouché demeure un inconvénient majeur. Il peut en effet causer plusieurs désagréments, notamment les suivants :

Il empêche de bien dormir

Sans surprise, le nez bouché représente un obstacle significatif à l’endormissement. Pour bien dormir, il est primordial de respirer pleinement par le nez et la bouche.

Assèche et irrite la gorge

À force de respirer la bouche ouverte, le nez bouché entraîne, bien souvent, une sensation de gorge sèche et irritée. 

Il altère la concentration et la mémoire

En raison de la fatigue qu’il provoque, le rhume peut altérer la vigilance. Ce qui, bien entendu, n’est pas du tout pratique dans le cadre professionnel. 

Se moucher trop souvent favorise l’apparition de gerçures sous le nez

Ces gerçures sont particulièrement désagréables, douloureuses et inesthétiques. 

Quelles sont les causes du nez bouché la nuit ?

Le Nez bouché la nuit peut avoir plusieurs origines. Parmi les plus fréquentes, nous pouvons citer :

#1. La rhinite virale

C’est la cause la plus couramment observée. Elle se caractérise par une inflammation des voies nasales dues à un virus, généralement le rhinovirus. 

#2. L’allergie

Les personnes allergiques s’avèrent particulièrement sensibles à la poussière et aux changements de saisons. Au printemps et en été, le pollen envahit l’air. Impossible à éviter, ce dernier atteint les plus sensibles dans leurs narines, leurs yeux et leur gorge.

Pour éviter cela, il convient de porter un masque adapté si nécessaire.

#3. Les hormones de femme enceinte

Au cours de la grossesse, il arrive que les changements hormonaux bouchent les voies nasales. En effet, les hormones de femme enceinte stimulent la production de mucus. Cet écoulement naturel de l’organisme a, en partie, pour objectif de protéger le bébé. 

Ce phénomène reste assez rare et temporaire. Il ne pose généralement pas de problèmes majeurs.

#4. La morphologie

Si une personne éprouve du mal à déboucher nez, il est possible que ce soit à cause de sa morphologie nasale. Étant donné que certains nez sont plus étroits que d’autres. 

Dans la même veine, on retrouve la cloison nasale déviée et la présence d’un polype au sein de la narine. Ces derniers cas se traduisent par des voies nasales fréquemment obstruées, en particulier la Nuit. Ici, il convient de consulter un ORL qui aidera à trouver une solution adaptée.

Les astuces de la rédaction pour éviter d’avoir le nez bouché la nuit

Se moucher avant de se coucher

Se-moucher-le-nez

Évacuer les mucus avant de se coucher permet d’éviter d’avoir un nez extrêmement bouché pendant la nuit sommeil. Même si ce geste ne dégage pas complètement le nez, il peut le soulager. Vous pouvez en plus, avant de vous moucher, aspirer de l’eau salée afin de fluidifier le liquide qui sort de vos narines. 

Boire du thé

thé

Le thé chaud demeure un excellent remède contre le nez bouché. Il participe à la décongestion des voies nasales et à l’élimination du mucus. Par ailleurs, il a des propriétés relaxantes, favorisant ainsi un sommeil réparateur. 

Sachez que vous pouvez aussi utiliser d’autres tisanes à la camomille ou au gingembre. De plus, en ajoutant une cuillère de miel à votre thé, vous pourrez prévenir efficacement les maux de gorge.

Aérer la pièce

Aerer la piece

L’air ambiant joue un rôle prépondérant dans le bien-être du dormeur enrhumé. Une chambre coucher trop chaude ou trop humide risque d’aggraver l’obstruction nasale. Ce geste simple (aérer la pièce avant de dormir) aide à éliminer de nombreux germes et bactéries. 

Laissez donc les fenêtres grandes ouvertes minimum 10 minutes par jour. Vous pouvez, en supplément, diffuser de l’huile essentielle de tea tree à l’aide d’un brumisateur. Cette huile a des propriétés antibactériennes et antifongiques naturelles qui purifient l’atmosphère.

Faire des inhalations

inhalations-infusion-chaude

Les inhalations sont très efficaces pour désencombrer les voies nasales. Elles (ces inhalations) consistent à respirer les vapeurs d’une infusion chaude pendant plusieurs minutes. La chaleur en abondance permet de dilater les vaisseaux sanguins et de réduire l’inflammation des muqueuses nasales. 

Vous pouvez faire des inhalations avec de l’eau bouillie. L’ajout de certaines huiles essentielles dont l’eucalyptus radié et les huiles essentielles de menthe poivrée sont vraiment recommandés.

Surélever la tête avec l’aide d’oreiller

dormir-sur-le-côté-avec-la-tête-surélevée-par-un-oreiller

Dormir sur le dos ne permet pas à l’air de circuler correctement, cette position empire la congestion nasale. À l’inverse, dormir sur le côté avec la tête surélevée par un oreiller épais freinera l’accumulation de mucus. Vous réduirez ainsi la pression exercée sur les voies nasales et permettrez une meilleure circulation de l’air. En parallèle, ce petit geste évitera aux glaires de se loger dans votre gorge en dormant.

Existe-t-il des traitements contre le nez bouché la nuit ?

Malgré les grandes avancées technologiques et médicales, aucun vaccin contre le rhume n’a encore été trouvé. Fort heureusement, il existe des techniques visant à réduire ces impacts négatifs. En ce sens, l’utilisation de papiers jetables est l’option la plus pratique et la plus connue à ce jour

Se moucher régulièrement s’impose ici comme une évidence lorsque l’on voit les effets néfastes de l’accumulation de mucus. Ceci est d’autant plus vrai si vous essayez de dormir enrhumé.

Parallèlement et de manière plus concrète, les humidificateurs d’air peuvent être utilisés pour maintenir l’humidité dans la pièce. Le but étant d’éviter une atmosphère trop sèche propice au nez bouché nuit. 

Un lavage nasal accompagné d’une solution saline peut également s’avérer utile. Toutefois, les solutions les plus efficaces restent les décongestionnants de nasaux en spray. Ils diminuent le gonflement des muqueuses nasales et octroient une meilleure respiration. Il est cependant important de ne pas en abuser, car ils peuvent assécher les muqueuses et favoriser l’apparition d’infections.

En plus des astuces partagées précédemment, sachez que vous pouvez utiliser des bandelettes nasales pour accélérer le processus de guérison. Nous vous recommandons aussi de vous hydrater correctement durant la journée. En complément, n’hésitez pas à boire une tisane puis respirer un mouchoir qui sent la baume du tigre. Ou même, mettre quelques gouttes huile essentielle de basilic sur votre oreiller juste avant de vous coucher.

FAQ ce que les internautes se demandent

Où appuyer pour dégager le nez ?

La majorité des gens ne le connaissent pas. Il s’agit du point situé entre les deux sourcils. En appuyant fermement dessus avec le pouce. Et, en parallèle, en appuyant fermement avec la langue sur votre palais pendant environ 30 secondes, vous devriez commencer à sentir votre nez se dégager.

Avoir le nez bouché la nuit est-il dangereux ?

Il n’y a pas de danger à avoir le nez bouché la nuit. Si l’air ne passe pas par les voies nasales, vous pouvez tout simplement respirer par la bouche. Les narines obstruées peuvent en revanche vous gêner la journée et perturber votre sommeil.

Dans le cas d’une congestion nasale persistante. Comme pour un rhume foins ou une rhinite allergique, il est important de ne pas laisser l’inflammation s’installer. La meilleure solution ici reste de consulter un médecin afin qu’il vous prescrive un traitement adéquat.

Pourquoi les narines se bouchent elles l’une après l’autre ?

En se gonflant d’un côté, la muqueuse nasale se dégonfle de l’autre. C’est pourquoi, lorsque l’une de vos narines est bouchée, l’autre se dégage. L’air passe ainsi de façon fluide à travers la partie non obstruée.

Ce phénomène s’avère tout à fait normal et n’a rien d’inquiétant. Toutefois, il arrive que l’obstruction soit complète (que les deux narines se bouchent en même temps). Dans ces conditions, il est possible qu’une infection bactérienne ou virale soit à l’origine de la congestion nasale. Alors, n’hésitez pas à consulter votre médecin généraliste si les symptômes persistent ou s’aggravent.

Donnez votre avis post
Photo of author

A propos de l'auteur Lili Liu

Rédactrice spécialisée dans la literie et le sommeil depuis des années, je teste et compare pour vous les meilleurs matelas et accessoires de literie. J'ai plaisir à partager avec vous mes découvertes, avis et bon plans.

🔥Eté EMMA : jusqu'à -50% sur la literie🔥

00JOURS: 00HEURES: 00MINS: 00SECS
J'en profite