Couette anti-feu, notre avis sur la fiabilité de ces couettes ignifugées

On a tendance à l’oublier mais la majorité de nos meilleurs matelas et de nos couettes contient des matières pétrochimiques hautement inflammables. Autrement dit, notre literie sera la première à prendre feu en cas d’incendie, ce qui constitue un danger pour le dormeur. C’est pour ces raisons que les marques de matelas et de literie conçoivent des articles ignifugés en appliquant des matières qui retardent la propagation du feu, mais est-ce pour autant efficace ? Dans le présent focus, on va vous expliquer pourquoi les couettes anti-feu sont une fausse bonne idée !

Les couettes ignifugées : comment ça fonctionne ?

La literie a considérablement évolué au cours des dernières années. Les marques emploient les meilleurs ingénieurs et cherchent constamment à améliorer la qualité et le confort de leurs matelas à mémoire de forme par exemple et de leurs couettes. De nombreuses découvertes ont été faites récemment sur les propriétés enveloppantes de certaines matières, comme la mousse à mémoire de forme pour les matelas ou les matières végétales pour les couettes, entre autres.

Toutefois, il s’est avéré que certaines de ces matières sont à base de produits pétrochimiques, comme la mousse en polyuréthane par exemple, et prennent rapidement feu donc.

À noter que ces matières à base de produits pétrochimiques composent aussi bien certains matelas que certaines couettes. C’est pour ces raisons que certaines couettes se composent de produits ignifuges qui retardent la propagation du feu en cas d’incendie.

D’autre part, en enquêtant à ce sujet, on a découvert que les normes de sécurité en France obligeaient les marques de literie à concevoir des articles résistants au feu, afin de prévenir d’éventuels accidents domestiques liés au feu.

Couette anti feu fiable

Afin d’être en adéquation avec la législation française donc, certains fabricants ont dû s’adapter et appliquent ce qu’on appelle les retardateurs de feu sur leurs couettes, leurs matelas anti-feu et également leurs oreillers anti-feu. Ces produits ont la particularité de retarder la propagation des flammes, mais comment savoir si votre couette est ignifugée ? 

Comment reconnaître une couette anti-feu ?

Si votre couette synthétique est conçue à base de matières pétrochimique et que vous l’avez achetée en France, il ne serait pas étonnant que le fabricant lui ait appliqué des retardateurs de feu. D’autre part, il est possible d’acheter par exemple des couettes 4 saisons ou des couettes été ignifugées conçues à partir de matières qui absorbent le feu au lieu de l’aviver. Mais comment reconnaître une couette anti-feu ? Voici les principaux traitements anti-feu couramment utilisés dans la literie en France :

  • TCPP : c’est l’un des traitements anti-feu les plus couramment utilisés en France sur la literie à base de mousse en polyuréthane essentiellement. S’il est essentiellement utilisé dans les matelas en polyuréthane, il n’est pas rare que des couettes soient traitées au TCPP aussi. De récentes études ont néanmoins prouvé qu’il avait des conséquences néfastes sur la santé et c’est pourquoi la France songe à interdire son utilisation.
  • PBDE : le PBDE est un traitement ignifuge particulièrement efficace qui retarde considérablement la propagation du feu. Néanmoins, il s’est avéré que ses conséquences sur la santé étaient beaucoup plus néfastes que celles du TCPP. En effet, il semblerait que le PBDE a été retrouvé sur dans du sang humain et à l’intérieur du lait maternel. D’autre part, des études tendent à prouver qu’il est responsable de certains cancers et qu’il perturberait les hormones. C’est pourquoi de nombreux traitements PBDE ont déjà été interdits en France.
  • TCEP : suite aux découvertes sur le PBDE, de nombreuses marques de literie se sont mise au TCEP pour conférer des propriétés ignifuges à leur couettes et matelas. Si ce traitement est beaucoup plus toléré que les autres, des études sont en train de prouver sa relation avec de nombreuses maladies de la peau.

Pourquoi les couettes anti-feu sont une fausse bonne idée ?

On vit dans un monde où la première publicité peut nous faire croire aux vertus de n’importe quel concept, et nous sommes enclins à sortir le portefeuille avant même de nous renseigner un peu plus à son sujet.

Les couettes anti-feu est l’un de ces concepts sur lequel le consommateur français s’est rué avant de se dire s’il est vraiment utile ou si ce n’est qu’un énième attrape-nigaud commercial. Et comme vous l’avez constaté, ces couettes anti-feu sont une fausse bonne-idée en réalité, en raison des traitements ignifugés qui leur sont appliqués.

En effet, la majorité, pour ne pas dire tous les traitements anti-feu, ou retardateurs de feu, dont ces couettes ont bénéficié présentent des risques avérés pour la santé du dormeur. Certains de ces traitements ont carrément été interdits en France puisqu’il a été prouvé qu’ils pouvaient causer certains types de cancer et perturber les hormones. 

Efficacité couette ignifugée

N’oublions pas que ces retardateurs de feu sont des produits chimiques à 100% et que les mettre en contact avec la peau durant toute une nuit est fortement déconseillé.

Pour faire simple donc, on vous déconseille de recourir aux couettes anti-feu en raison des risques que vous encourez pour votre santé. Certes, si jamais un feu se déclare, ces couettes peuvent retarder la propagation des flammes, mais les risques que vous attrapiez un cancer sont plus grands sur le long terme que la déclaration d’un incendie dans votre maison. À la place, préférez toujours des couettes bio à base de matières naturelles comme des microfibres naturelles et dont la housse est à base de coton.

Nos autres dossiers...