La durée usuelle de sommeil d’un adulte est de huit heures par jour… ce qui signifie qu’un Français dans la moyenne passe le tiers de son existence à dormir dans sont lit ! Même un « petit dormeur » se contentant de six heures de sommeil quotidien y passe encore le quart de son temps. C’est dire l’importance du lit dans la vie de chacun, et dans la qualité de cette vie. Encore faut-il pouvoir y dormir d’un sommeil réparateur, ce qui n’est pas le cas de tout le monde : environ un tiers des Français se plaignent, lorsque des études sont réalisées, de problèmes de sommeil, plus ou moins graves. L’une des solutions les plus simples pour remédier à ces troubles du sommeil, ou les prévenir, est tout simplement d’orienter son lit pour bien dormir

orienter-son-lit

Orienter son lit pour se sentir rassuré

Le sommeil est une situation où l'on est par nature vulnérable. Il est donc important de se sentir pleinement rassuré pour dormir sereinement. Il faut éviter d'être sur un qui vive qui se traduirait par des réveils fréquents au moindre bruit : l'homme a gardé de ses lointains ancêtres un instinct de survie qui le conduit à rester en éveil en cas de danger possible... ou simplement d'une impression de danger. 

La chambre d'un appartement ou d'une maison est bien évidemment nettement moins exposée aux prédateurs et autres périls que ne l'était la caverne des hommes préhistoriques, mais l'instinct de vigilance de ces derniers est resté inscrit dans les gènes humains !

Il est ainsi recommandé de placer la tête de lit contre un mur : cette position sécurise inconsciemment le dormeur, qui ne craint pas d'être attaqué dans son dos. Il est de même recommandé de ne pas mettre le lit dos à la porte de la chambre, afin que la porte reste "en vue" de la personne allongée lorsqu'elle est réveillée et que celle-ci se sente rassérénée.

Tenir compte de la pièce où vous couchez

Placer son lit sous une fenêtre n'est pas toujours une bonne idée : il suffit de la moindre fente dans le bâti de la fenêtre pour être victime d'un redoutable vent coulis qui pourra à la fois causer des réveils intempestifs et entraîner des coups de froid redoutables !

Installer son lit dans un angle peut donner une sensation de claustrophobie et donc une certaine angoisse peu propice au sommeil pour des personnes sensibles à cet "enfermement" - d'autres s'en accommoderont cependant sans problèmes, voire même apprécieront le côté "tanière" d'une telle situation.

orientation-lit-chambre

Le placement du lit doit dans tous les cas tenir compte de la taille et de la géométrie de la pièce : si la chambre est petite, il faudra certainement accepter des compromis par rapport à l'idéal.

Le choix de ce positionnement du lit doit aussi prendre en compte d'éventuels besoins personnels spécifiques : si l'on a besoin d'un chevet, par exemple pour poser des lunettes sans lesquelles on ne voit rien lorsque l'on doit se lever, il faut bien éviter intégrer cette contrainte à ses choix.

Faire face aux ouvertures... si c'est possible

L'un des secrets de la qualité du sommeil est de bien se réveiller, et pour cela l'une des meilleures solutions est de se réveiller avec une lumière naturelle.

En plaçant son lit face à une fenêtre, on pourra être réveillé tout en douceur par l'éclaircissement dû au début du jour : les volets ou rideaux ne sont en pratique jamais totalement opaques, et la petite quantité de lumière qui passe quand même suffit souvent à déclencher un processus naturel de réveil.

Cela revient à retrouver le réveil naturel de nos ancêtres, ou celui que simulent certains réveils lumineux sophistiqués.

Cela suppose cependant de ne pas être exposé via sa fenêtre à une lumière artificielle nocturne : ceux qui habitent en ville le long d'une avenue éclairée même en pleine nuit devront au contraire s'efforcer de choisir une autre orientation pour leur lit afin de ne pas être victime de cette pollution lumineuse !

Recourir à l'art millénaire du fengshui

 Le fengshui est une discipline traditionnelle chinoise qui entend harmoniser les énergies des occupants d'un lieu avec leur environnement.

Cet art ancestral, dont le nom signifie littéralement le vent et l'eau, est désormais largement utilisé en Occident après l'avoir été depuis des millénaires en Chine.

chambre-fengshui

L'orientation du lit selon les préceptes du fengshui doit se faire en fonction de la circulation de l'énergie, baptisée qi (ou ch'i) en chinois : il ne faut pas placer son lit sur un "passage de qi", c'est-à-dire entre une porte et une fenêtre, ou entre deux fenêtres, ou encore directement sous un vasistas dans un toit ; la circulation intense de l'énergie (qi) entre les deux ouvertures serait perturbatrice du sommeil. Il faut aussi éviter de placer son lit dans un angle, qui est un lieu d'accumulation du qi : là encore l'excès d'énergie (qi) perturberait le sommeil.

Enfin orienter le lit vers le nord assurerait un sommeil profond alors que l'orienter vers l'est serait un gage de réveil dynamique et en forme : à chacun de voir ce qui est préférable suivant ses priorités personnelles !

Au-delà de ces considérations générales, applicables à tous, il est aussi possible de prendre en compte le "ming gua" (ou chiffre fengshui) de la personne appelée (ou des personnes appelées) à dormir dans le lit afin d'en affiner encore le positionnement : ceux qui désirent ainsi préciser au mieux le positionnement de leur lit pourront approfondir leur connaissance du fengshui, notamment grâce à des ouvrages ou sites spécialisés, ou bien faire appel à un spécialiste qui les conseillera jusque dans les détails de mise en œuvre de cet art.

Pour conclure

Choisir un placement optimal pour son lit en fonction de ces différents de critère devrait permettre à chacun d'améliorer son sommeil... à condition de ne pas oublier de vérifier également la qualité de son couchage : il serait dommage de ne pas bénéficier des bienfaits du fengshui simplement parce que l'on ne dispose pas d'un bon matelas !