Rédigé par : Lili Liu
Dernière mise à jour :

Comment laver une couette ? Nos conseils d’entrerien

Vous allez laver votre couette et vous n’êtes pas sûr de savoir comment vous y prendre ? Il n’y a rien de très compliqué, mais vous avez raison de vous questionner. Votre couette vous accompagne toutes les nuits. Il serait dommage qu’elle ne ressorte pas en bon état et parfaitement propre du lavage.

Comme nous allons le voir, il y a des exigences de lavage légèrement différentes selon la composition et la taille de votre couette. Il existe aussi des astuces simples, auxquelles presque personne ne pense, pour préserver même après lavage la douceur et l’homogénéité de son garnissage.

Suivez le guide, on vous dit tout ce que vous avez besoin de savoir.

Les étapes à suivre pour laver une couette

Pour une couette, il est possible d’opter pour un nettoyage à sec. Mais en l’occurrence, nous allons nous focaliser sur le lavage en machine, qui convient à presque tous les types de couette.

Avant le lavage

Examiner l’état de la couette (trous, taches, etc.):

Avant le lavage, la première chose à faire est d’examiner l’état de votre couette. S’il y a des petits trous ou des déchirures, vous devez absolument les repriser. En effet, durant le lavage, au fil des roulements de tambour de la machine, un petit trou peut devenir la source d’une grosse fuite de garnissage. Assurément, cela détruirait votre couette, en abîmant votre machine au passage. Si c’est nécessaire, faites donc quelques points de couture.

Par ailleurs, si votre couette est tachée, il vaut mieux s’en occuper avant lavage. En effet, le lavage permettra d’enlever les odeurs désagréables des produits détachants. Surtout, le lavage a tendance à fixer les taches et les rendre plus difficiles à enlever.

Faire attention à la composition:

Les conditions de lavage que votre couette peut endurer varient en fonction de sa composition. En général, une couette est soit synthétique, soit en plumes et duvet. Dans le premier cas, elle passera à 40° en machine, et dans le second à 60°.

Vérification des instructions de lavage:

Bien sûr, si l’étiquette de votre couette est encore lisible, on ne peut que vous conseiller de la regarder et d’en suivre les instructions. Les fabricants connaissent mieux que quiconque leur literie et l’entretien idéal pour elle. Si vous aviez coupé l’étiquette, ou qu’elle était illisible, pensez à écrire la référence de votre couette sur un moteur de recherche. On peut retrouver assez facilement sur Internet les précautions d’entretien d’un produit récent.

Identifier la taille de la couette:

On vous conseille ensuite d’identifier la taille de votre couette. Si vous l’avez oubliée, elle est souvent sur l’étiquette. S’il n’y a plus d’étiquette ou qu’elle est illisible, mesurez votre couette en largeur. On considère qu’une machine à laver de taille standard, qui peut contenir 5 litres, convient à une couette de dimensions 200 cm x 200 cm, ou moins.

Si votre couette est plus grande, on vous conseille de l’emmener dans une laverie automatique ou un pressing. En effet, même si vous pouvez la faire rentrer, ce sera au prix de la bourrer dans le tambour. Sachant qu’une couette peut doubler de volume une fois imbibée d’eau, cela aboutirait à un lavage médiocre, voire à la dégradation de votre lave-linge.

Régler le programme de rinçage et d’essorage:

Enfin, il faut programmer votre lave-linge. On conseille un rinçage abondant, la lessive s’évacuant difficilement du textile d’une couette. Par contre, il vaut mieux ne pas aller au-delà d’un essorage à 1000 tours/minute. Vous risqueriez sinon de la déchirer.

Le lavage de la couette

Laver une couette synthétique:

En général, une couette synthétique endure bien le lavage. Vous pouvez la passer en machine à 40*, ainsi qu’au sèche-linge à une température modérée. Il est important de programmer un rinçage abondant pour être certain d’avoir bien retiré toute la lessive.

Laver une couette naturelle:

Concernant les couettes naturelles, il faut d’abord savoir de quel matériau naturel nous parlons. Le plus souvent, ce sont des plumes et du duvet dont il est question. Dans ce cas, la température de lavage optimale est de 60°.

Aujourd’hui, on trouve des couettes en fibres naturelles, par exemple faite à partir de pulpe de bois. Ces couettes doivent impérativement être lavées à froid, c’est-à-dire à moins de 30°.

Les couettes en laine, qui sont les plus fragiles, sont dans le même cas. Réservez-leur un lavage à froid et réduisez l’essorage à 400 tours/minute pour éviter de les déchirer.

Le séchage de la couette

Pour le séchage, le moins risqué est évidemment d’opter pour un séchage à l’air libre. Toutefois, cela risque de prendre plusieurs jours. Vous pouvez aussi passer vos couettes au sèche-linge en veillant à ne pas le régler sur air chaud. Couettes en plumes et couettes synthétiques doivent être séchées à températures modérées. Certaines couettes, comme celles en laine et en fibres naturelles ne supportent absolument pas la chaleur. La soufflerie doit alors être réglée sur la température minimale.

5 astuces pour un lavage de couette réussi

Détachez votre couette AVANT lavage

Si vous devez détacher votre couette, on vous conseille de le faire avant lavage. D’une part, le lavage neutralise l’odeur désagréable des produits que vous utiliserez. D’autre part, le lavage a tendance à fixer les taches dans le tissu, les rendant plus difficiles à nettoyer par la suite.

Introduisez deux balles de tennis dans le tambour

Cette astuce bizarre, mais géniale, permet de garder votre couette gonflée et homogène. En effet, avec le roulement du tambour de votre machine, les balles de tennis vont venir taper et malaxer votre couette. Ainsi, elles étaleront au cours du lavage le garnissage. Cette astuce fonctionne aussi avec les oreillers, et ne présente aucun risque pour votre lave-linge.

Utilisez de la lessive liquide

La lessive liquide est mieux adaptée que celle en poudre pour laver une couette. En effet, elle ne risque pas de coaguler. Le rinçage en sera facilité.

Faites un assouplissant simple et naturel à la maison

Utiliser un assouplissant permet d’avoir une couette toute douce et qui sent le neuf au sortir de la machine. Si vous n’êtes pas familier des assouplissants, que vous n’en avez pas chez vous ou que vous craignez les produits chimiques, utilisez la recette naturelle qui suit :

  1. Mélanger ¼ de litre d’acide citrique (l’acide qu’on retrouve dans les citrons, vendu à bas prix en supermarché) avec ¾ d’eau déminéralisée.
  2. Ajoutez quelques gouttes d’une huile essentielle dont le parfum vous plaît. Nul besoin d’en mettre trop.
  3. Versez ensuite ce mélange dans le compartiment réservé aux assouplissants de votre lave-linge.

Rangez votre couette dans une housse hermétique

Enfin, pour ne pas ruiner vos efforts, on vous invite chaudement à réserver votre couette dans un endroit propre si vous ne l’utilisez pas immédiatement. Ce sera souvent le cas si vous avez deux couettes (une pour l’hiver et une pour l’été), ou que vous lavez celle de votre chambre d’amis.

Vous pouvez utiliser une housse hermétique. Il existe des modèles avec un trou d’air permettant de faire le vide grâce à un aspirateur. Cette méthode permet de la préserver de l’humidité, de la poussière, des acariens et des bactéries qui sont autant d’allergènes et de responsables d’odeurs désagréables.

Nettoyer une couette tachée

Les taches les plus communes sur une couette sont dues au sang, à l’urine et aux corps gras. Voyons comment les traiter.

Nettoyer l’urine sur une couette

Pour nettoyer l’urine sur une couette, le vinaigre blanc est très efficace. Diluez-le dans de l’eau et arrosez-en la tache. Le principal problème du vinaigre est de laisser une odeur résiduelle aigre. Prévoyez donc de passer votre couette en machine dans la foulée.

Nettoyer une tache de sang sur une couette

Pour nettoyer une tache de sang, la solution la plus naturelle consiste à utiliser du bicarbonate de soude. Mélangez-le avec 2/3 d’eau pour former une pâte. Appliquez le mélange et laissez reposer 30 minutes.

Si cette solution ne fonctionne pas, une alternative plus radicale réside dans l’utilisation d’ammoniac. Très efficace, ce produit, parce qu’il est agressif, doit être utilisé avec plus de précautions. Protégez vos mains avec des gants et opérez dans un espace aéré. Rincez abondamment une fois le travail fini.

Nettoyer une tache de gras sur une couette

Concernant le gras, la meilleure méthode reste la plus traditionnelle : Du savon et un peu d’huile de coude. Utilisez de préférence un savon fait pour détacher, ou à défaut un savon de Marseille. Déposez du savon avec un peu d’eau sur la tache, puis frottez énergiquement avec une brosse ou une éponge jusqu’à la faire disparaître.

Notre sélection des meilleures couettes

Envie de changement ? Trouvez la meilleure couette pour votre lit grâce à notre comparateur :

couette hypnia 1
La couette Automne/Hiver HYPNIA
>Voir le prix
couette été coton bio & lyocell Kipli
La couette naturelle KIPLI
>Voir le prix
couette emma 1
La couette EMMA
>Voir le prix

La couette Automne/Hiver HYPNIA : Une couette pour la saison froide

HYPNIA est une marque française qui produit de la literie de qualité, à prix accessibles, avec les certifications qui garantissent la non-utilisation de produits toxiques. Cette couette est ainsi certifiée OEKO-Tex, le label le plus strict en la matière. Cette couette, entièrement synthétique, a un grammage de 400g/m2. Elle est donc plutôt épaisse, et surtout adaptée aux saisons froides.

On regrettera qu’elle ne dispose pas d’une enveloppe en coton. C’est cependant le cas de la majorité de couettes de cette gamme. Procurant une douce chaleur, sans la sensation d’étouffement qui va parfois avec, son rapport qualité/prix reste un des meilleurs que nous ayons repérés. Le tressage de son enveloppe synthétique permet par ailleurs d’empêcher la prolifération des acariens, sans user de traitement chimique. Enfin HYPNIA est une entreprise engagée. Proposant 120 nuits d’essais sur tous ses produits, la literie retournée profite à EMMAÜS. Ce partenariat profite chaque année à des milliers de familles en situation précaire.

Couette Automne / Hiver Hypnia
Couette Automne / Hiver Hypnia
Points forts
  • Marque française.
  • 100% synthétique.
  • Adaptée aux saisons froides.
  • Bon rapport qualité/prix.
  • Garnissage épais (400g/m2).
  • Certifiée OEKO-Tex.
  • Antiacariens sans traitement chimique
Points faibles
  • Enveloppe en fibres de polyester.
  • Inadaptée à la saison estivale.

Caractéristiques

Couette pour saison hivernale 100% synthétique

Composition

Enveloppe : microfibres de polyester antiacarien et antibactérien.

Garnissage : microfibres de polyester.

Dimensions

Disponible en 4 tailles :

  • Taille n°1 : longueur 140 cm x largeur 200 cm.
  • Taille n°2 : longueur 200 cm x largeur 200 cm.
  • Taille n°3 : longueur 220 cm x largeur 240 cm.
  • Taille n°4 : longueur 240 cm x largeur 260 cm.

Certifications et récompenses

Certifiée OEKO-Tex Standard 100.

Livraison, garantie & après-vente

  • Livraison offerte.
  • 120 nuits d’essai.
  • Garantie 2 ans.

Prix

Le prix varie de 47€ à 67€.

La couette naturelle KIPLI : La couette 100% végétale

L’industrie de la literie est polluante. Aujourd’hui, la majorité de nos matelas, couettes et oreillers sont fabriquée dans des mousses synthétiques, dérivées de la pétrochimie. L’impact de leur fabrication sur l’environnement, mesuré en termes d’émissions carbones, est très important. C’est sans compter les quelque 5 millions de matelas non biodégradables qui sont enfouis chaque année dans le sol1. C’est parce que leur recyclage est complexe et coûteux que plus d’un matelas est enterré toutes les 4 secondes, rien qu’en France. Chacun mettra plus d’un siècle à se dégrader.

Couette naturelle naturel
Couette naturelle naturel
Points forts
  • Fibres 100% naturelles.
  • Sans produit animal.
  • Propriétés antiacariennes naturelles.
  • Enveloppe en coton biologique.
  • Garnissage épais (500g/m2).
  • Adaptée aux saisons froides.
  • Certifiée OEKO-Tex.
Points faibles
  • Inadaptée à la saison estivale.
  • Prix élevé.

Ce drame pour les écosystèmes, KIPLI veut y mettre un terme. Fondée dans les années 1980 en Italie, KIPLI s’est d’abord spécialisé dans la création de matelas et d’oreillers recyclables, en latex naturel. Désormais, KIPLI fabrique également des couettes. Cette couette dont il est question, est une des rares couettes sur le marché qui soit totalement végétale. Son garnissage est réalisé avec des fibres de pulpes de bois d’eucalyptus. Quant à son enveloppe, elle est en coton bio. Le résultat, c’est une couette chaude et respirante. Elle est aussi hypoallergénique : Contrairement au latex, la pulpe de bois utilisée ne présente aucun risque de réaction.

Par ailleurs, cette couette est certifiée OEKO-Tex. OEKO-Tex est le label imposant les critères les plus stricts concernant l’utilisation des produits utilisés pendant la fabrication, dont l’innocuité doit être prouvée. Avec un garnissage épais de 500g/m2, cette couette est surtout adaptée aux saisons froides. Elle pourrait tenir un peu trop chaud en été. Son indice de chaleur selon la marque est de 4/5.

Outre sa production écoresponsable, KIPLI reverse une partie de ses bénéfices à des associations protégeant l’environnement, comme la WWF.

Caractéristiques

Couette pour saison hivernale avec garnissage en Tencel

Composition

Enveloppe : 100% coton biologique

Garnissage : 100% Tencel issue de bois d’eucalyptus.

Dimensions

Disponible en 4 tailles :

  • Taille n°1 : longueur 140 cm x largeur 200 cm
  • Taille n°2 : longueur 200 cm x largeur 200 cm
  • Taille n°3 : longueur 220 cm x largeur 240 cm
  • Taille n°4 : longueur 240 cm x largeur 260 cm

Certifications et récompenses

Certifiée OEKO-Tex Standard 100.

Livraison, garantie & après-vente

  • Livraison en 10 à 15 jours (frais de port offerts).
  • 100 nuits d’essai.
  • Garantie 2 ans.

Prix

Le prix varie de 149€ à 279€.

La couette EMMA : Adaptée à toutes les saisons.

Cette couette que propose EMMA est adaptée à toutes les saisons. Légère, son garnissage en fibres synthétiques régule efficacement la température corporelle. La chaleur est conservée en hiver et évacuée en été. L’avantage est d‘éviter d’avoir à investir dans deux couettes et d’en changer pendant l’année. Néanmoins, si vous êtes très frileux, cette couette réchauffe évidemment moins qu’une couette purement hivernale.

C’est surtout sa praticité qui est mise en avant par EMMA. Cette couette passe à 60° en machine ainsi qu’au sèche-linge pour un entretien facile et une totale éradication des acariens. Cette couette est certifiée OKEO-Tex, ce qui garantit qu’elle ne contient pas de substances reconnues toxiques.

Couette Emma
Couette Emma
Points forts
  • Adaptée à toutes les saisons.
  • 100% synthétique.
  • Certifiée OEKO-Tex.
  • Bon rapport qualité/prix.
Points faibles
  • Enveloppe en fibres de polyester.
  • Ne convient pas aux hivers aux dormeurs les plus frileux.

Caractéristiques

Couette 4 saisons en microfibres.

Composition

Enveloppe : 100% microfibres de polyester
Garnissage : 100% microfibres de polyester

Dimensions

Disponible en 2 tailles :

  • Taille n°1 : longueur 140 cm x largeur 200 cm
  • Taille n°2 : longueur 220 cm x largeur 240 cm

Certifications et récompenses

Certifiée OEKO-Tex Standard 100

Livraison, garantie & après-vente

  • Livraison en 3 à 5 jours (frais de port offerts).
  • 100 nuits d’essai (retours gratuits).

Prix

79€ à 119€ (hors promotions).

FAQ Laver une couette

Comment protéger sa couette ?

Pour bien protéger votre couette, veillez à toujours utiliser une housse de couette propre pour dormir. Lorsque vous changez vos draps, secouez et aérez-la pour la débarrasser de la poussière.
Enfin vous pouvez avoir besoin de transporter votre couette, ou de la réserver si par exemple vous variez votre type de couette à chaque changement de saison. Pour ce faire, on vous conseille d’opter pour des sacs de protection hermétiques.

Peut-on laver sa couette à la main ?

Laver une couette à la main est loin d’être idéal. Une machine, grâce à son système de rinçage et d’essorage, assure un meilleur résultat, sans résidus de lessive, et qui sera plus simple à sécher. En effet, le principal problème avec le lavage d’une couette à la main, c’est que vous ne pourrez l’essorer que très sommairement. Elle mettra plus longtemps à être parfaitement sèche, sans parler du fait qu’elle pourrait goutter sur votre sol.
Cela étant dit, si vous avez une baignoire, vous pouvez tout de même vous y essayer. Dans ce cas, nous vous conseillons de remplir la baignoire à rebord avec de l’eau chaude ou tiède, selon la matière de garnissage. Ensuite, versez-y de la lessive et laissez votre couette tremper au moins une heure. Brossez-la ensuite délicatement avec une brosse à poils souples. Puis rincez-la abondamment à l’eau claire.

Comment laver une couette jaunie ?

Pour ramener la blancheur de votre couette, on conseille d’utiliser du vinaigre. Le vinaigre est un détergent doux et naturel, inoffensif pour la santé et efficace.
Mixez 200ml de vinaigre avec 75g de lessive liquide. Versez ensuite le mélange dans une baignoire remplie d’eau chaude. Faites enfin tremper votre couette jusqu’à ce que l’eau refroidisse, et elle aura retrouvé sa teinte originelle.

Comment laver une couette en laine ?

Les couettes en laine font partie des couettes les plus chaudes, mais aussi des plus délicates à laver. Comme pour les pulls en laine, il faut programmer sa machine à froid (30° ou moins) et avec un essorage léger, de 400 tours/minutes. Faites-la ensuite sécher à l’air libre, ou au sèche-linge réglé à température minimale.

Où laver une couette ?

Pour savoir où laver votre couette, il est important de prendre en compte sa taille. Avec des dimensions égales ou inférieures à 200 cm x 200 cm, vous pouvez passer votre couette dans une machine à laver standard, de 5 litres de contenance. Au-delà de cette limite de 200 cm x 200 cm, il vaut mieux opter pour une machine à laver plus grande, comme celles que l’on trouve en laverie automatique.
À savoir que les chiffres indiqués peuvent varier légèrement en fonction de l’épaisseur de la couette. Une couette fine comme celles prévues pour l’été tient moins de place qu’une couette à fort grammage.

Comment laver une couette en laverie ?

Nettoyer une couette en laverie coûte une dizaine d’euros. Si votre couette est de grande taille, optez pour une grande machine. Ne craignez pas de prendre une bonne marge :Idéalement, le tambour ne devrait être rempli qu’à moitié. Une machine bourrée donnerait en effet un résultat de lavage médiocre.
Attention à ne pas laver à une chaleur que votre couette ne supporterait pas. 60° est la limite haute, et certaines couettes exigent même d’abaisser la température de l’eau à 30° ou 40°. Fiez-vous à sa composition et si possible aux consignes d’entretien lisibles sur l’étiquette.

Comment laver une couette 200×200 en machine ?

Une couette mesurant 200 cm x 200 cm tient normalement dans une machine à laver standard, d’une contenance de 5 litres. Préférez employer de la lessive liquide, qui risque moins de coaguler et prévoyez un rinçage abondant. Comme nous l’expliquions plus haut, la température et la vitesse d’essorage doivent être réglées en tenant compte de la matière de votre couette.

4/5 - (57 votes)
Photo of author

A propos de l'auteur Lili Liu

Fervente pratiquante du Yoga depuis 7 ans et adepte des techniques de méditation, le bien être comme le sommeil sont des sujets qui me passionnent. "Un esprit sain dans un corp sain" ca tient aussi à une bonne qualité de sommeil et là dessus je ne transiges pas ! J'ai plaisir à partager avec vous mes découvertes, avis et bon plans pour améliorer la qualité de votre sommeil tout comme votre confort !