Rédigé par : Lili Liu
Dernière mise à jour :

Catathrénie : comprendre les gémissements durant le sommeil

De nombreux troubles peuvent venir nuire à la qualité du sommeil. C’est le cas par exemple de la catathrénie, qui peut être gênante au quotidien. S’agit-il d’une maladie ? Quels sont les symptômes de la catathrénie ? Existe-t-il un lien entre ce trouble et d’autres parasomnies ? C’est ce que nous allons découvrir dans la suite de cet article dédié à la catathrénie. Afin de faire la lumière sur ces gémissements nocturnes. 

#1. Qu’est-ce que la catathrénie?

La catathrénie est le terme médical pour désigner le fait de gémir pendant la nuit. Si cela peut sembler anodin, cette manifestation peut vite devenir dérangeante pour l’entourage ou pour la personne concernée. Elle nuit à la qualité du sommeil et peut générer de l’insomnie et même de l’insomnie chronique.

catathrénie

La catathrénie fait partie des troubles du sommeil, plus particulièrement des parasomnies. Les parasomnies désignent un comportement indésirable pouvant se produire durant la phase d’endormissement, de sommeil profond, paradoxal voire pendant la phase d’éveil. 

Une personne souffrant de catathrénie aura donc tendance à pousser des gémissements pendant son sommeil. Ce syndrome se manifeste plus particulièrement pendant la phase de sommeil paradoxal. C’est-à-dire la phase du sommeil au cours de laquelle ont lieu les rêves

La catathrénie est classée comme trouble respiratoire. Les gémissements nocturnes ou les grognements ont lieu pendant l’expiration ou la respiration. Ils sont généralement précédés d’une phase de respiration extrêmement lente que l’on appelle : « bradypnée ».

Bien qu’elle fasse partie des troubles du sommeil, notamment respiratoires, la catathrénie ne présente pas de risques pour la santé. Elle est seulement perturbante pour l’entourage du patient.

#2. Les symptômes de la catathrénie

Par définition, les gémissements sont le symptôme principal. Cependant, d’autres symptômes peuvent également se manifester chez une personne souffrant de catathrénie :

symptômes de la catathrénie
  • La bradypnée, la respiration extrêmement lente que nous avons évoquée
  • La gorge enrouée le matin
  • Une faible désaturation de l’oxygène au cours du sommeil
  • Une fatigue générale
  • Une somnolence diurne (en journée) excessive. Uniquement dans certains cas

Mais ce qui ressort le plus chez les patients est un sentiment de honte ainsi qu’un stress à l’idée de gêner le partenaire. En effet, ces vocalisations nocturnes peuvent parfois être impressionnantes. Certains patients font de l’insomnie de crainte de réveiller leur partenaire ou de l’effrayer.

C’est pour cela que l’on détecte des difficultés de l’endormissement chez certaines personnes atteintes de catathrénie

Cela peut prendre différentes formes. Si ce sont généralement des gémissements, il peut aussi y avoir des rugissements ou des grognements. En règle générale, cela débute à l’expiration et dure entre 2 et 50 secondes. Lorsque le dormeur change de position dans le lit, les bruits s’arrêtent spontanément mais peuvent reprendre à tout moment. 

#3. Les causes de la catathrénie

Les chercheurs n’ont pas encore pu déterminer avec précision les causes de ce problème nocturne. Mais tous s’accordent à dire que ces vocalisations proviennent du larynx. Plus particulièrement elles seraient dues à une vibration anormale des cordes vocales. Ce qui explique que certaines personnes gémissent, alors que d’autres non.

causes de la catathrénie

Contrairement aux ronflements, qui sont dus à la vibration de l’arrière-gorge, la catathrénie provient d’une vibration des cordes vocales. Le son produit provient donc de la « boite vocale », c’est pour cela qu’il s’agit d’un gémissement, d’un grognement ou d’un bourdonnement. Et non d’un ronflement « classique ». 

Ces gémissements pourraient aussi avoir une cause physique. En effet, les chercheurs pensent que la taille de la mâchoire joue un rôle dans l’apparition de ce trouble respiratoire.

La bradypnée présente juste avant le gémissement pourrait aussi expliquer le son produit. En effet, au cours de cette expiration prolongée, la pression intrathoracique augmente et le rythme cardiaque augmente légèrement. Ces deux éléments combinés provoquent ces bruits.

Qui consulter en cas de catathrénie ? Si cela vous gêne, il est recommandé de consulter un professionnel de santé. Il pourra effectuer des examens afin de vérifier qu’il s’agit bien de catathrénie. Si c’est le cas un traitement pourra être mis en place. 

Le traitement de la catathrénie peut prendre plusieurs formes. Soit un traitement par pression positive continue (CPAP), qui consiste à porter un appareil d’assistance respiratoire la nuit, soit une chirurgie (mais c’est extrêmement rare). Parfois un simple traitement contre les ronflements suffit à la faire cesser. 

#4. Le lien entre la catathrénie et l’apnée du sommeil

Il est courant de faire le rapprochement entre l’apnée du sommeil et la catathrénie. En effet, les deux sont des troubles respiratoires, toutefois, il existe des différences majeures.

apnée du sommeil

Pour rappel, le syndrome de l’apnée du sommeil se manifeste par des arrêts (ou des pauses) respiratoires. Cela est dû à une obstruction totale (apnée du sommeil) ou partielle (hypopnée) des voies respiratoires. Le diagnostic se fait à l’aide d’un examen du sommeil comme la polysomnographie. Seul un professionnel de santé peut établir ce diagnostic.

Le traitement de l’apnée du sommeil passe par le port d’un appareil d’assistance respiratoire (traitement par pression positive continue). Ou par le port d’une orthèse d’avancée mandibulaire. 

Si la catathrénie est souvent considérée comme un trouble respiratoire, elle est moins dangereuse que l’apnée du sommeil. En effet, à part être gênante au quotidien, la catathrénie ne représente pas un risque pour la santé de la personne. Contrairement à l’apnée du sommeil dont les conséquences sur la santé peuvent être graves.

#5. La somniloquie, une autre parasomnie, cousine de la catathrénie

Parmi les parasomnies, on retrouve la somniloquie, proche de la catathrénie. En effet, elle se manifeste également par des bruits. En ce sens, les symptômes de la catathrénie sont assez similaires à ceux de la somniloquie.

somniloquie

Plus précisément, la somniloquie est le fait de parler en dormant. Et ce de façon chronique ou périodique. La différence avec la catathrénie réside notamment dans le type de sons produits.

En effet, dans la catathrénie il s’agit de gémissements ou de bourdonnements. Tandis que dans la somniloquie, le dormeur peut prononcer des phrases complètes, se mettre à rire, etc. 

Ces deux troubles apparaissent aussi bien chez l’enfant que chez l’adulte. Même s’ils sont plus rares qu’une autre parasomnie : le somnambulisme. En effet, la somniloquie ne touche qu’1.5% de la population. Alors que le somnambulisme touche 15 à 30% des enfants et 2% des adultes. 

Comme pour la catathrénie, ce n’est pas dangereux pour la santé mais seulement gênant pour la personne ou pour son entourage. 

FAQ – Catathrénie

Qu’est-ce que la parasomnie ? 

Les parasomnies sont des troubles du sommeil. Plus précisément, la parasomnie se manifeste par un comportement indésirable durant la nuit. Ce comportement a lieu au moment de l’endormissement ou pendant la phase d’éveil.

 Parmi les parasomnies on trouve :

Le somnambulisme
Les terreurs nocturnes
La catathrénie
La somniloquie
Les cauchemars
Le syndrome des jambes sans repos
Seul un professionnel de santé peut diagnostiquer une parasomnie. Selon le type de parasomnie un traitement peut être mis en place. 

Durant quelle phase de sommeil se manifeste la catathrénie ? 

La catathrénie fait partie des parasomnies, il s’agit donc d’une maladie nocturne. Plus précisément, ce problème survient au cours de la phase du sommeil paradoxal. C’est-à-dire lors de la troisième phase du sommeil. Après l’endormissement et la phase de sommeil lent. Le sommeil paradoxal dure de plus en plus longtemps au fur et à mesure que la nuit avance. 

Les gémissements et autres vocalisations de la catathrénie ont donc tendance à s’intensifier pendant la nuit. À noter que ce trouble peut être présent aussi bien chez l’enfant que chez l’adulte. 

Donnez votre avis post
Photo of author

A propos de l'auteur Lili Liu

Rédactrice spécialisée dans la literie et le sommeil depuis des années, je teste et compare pour vous les meilleurs matelas et accessoires de literie. J'ai plaisir à partager avec vous mes découvertes, avis et bon plans.