Si certains préfèrent une literie standard qui répond à une esthétique contemporaine, d’autres ont des goûts plus fantaisistes. En France notamment, l’imaginaire collectif est particulièrement attaché au XVIIIème siècle où la monarchie était réputée pour sa sensibilité esthétique haute en couleur. On vous propose à l’occasion un petit voyage dans le temps avec quelques canapés/banquettes que le roi Louis XV lui-même appréciait tout particulièrement.

Petit rappel historique : le XVIII siècle, le berceau de la literie en France

On a tendance à l’oublier, mais la literie est une invention relativement récente. En effet, ce n’est qu’à partir du XVIIIème siècle que les premiers matelas en tissus couverts de soie, de satin ou de brocades sont apparus, sur la demande express des rois de jadis.

Louis XV, ou le « Bien-Aimé » pour intimes avait la réputation d’être un gros dormeur et avait exigé que sa literie soit conçue avec énormément de soin, tant sur le plan du confort que des matériaux utilisés dans sa fabrication. C’est donc à partir du XVIIIème siècle qu’une véritable industrie de la literie a commencé à voir le jour en France et un peu partout en Europe.

Mais les rois d’antan n’exigeaient pas seulement de beaux matelas épais et confortables, non. Cette période historique était notamment marquée par un courant esthétique particulièrement marquant en histoire de l’art : le baroque. Ainsi, tout ce qui touchait à l’immobilier, aux meubles et à la literie subissait de plein fouet cette esthétique caractéristique de l’époque. 

N'hésitez pas à consulter notre comparateur de canapés baroques, notre classement de lits style baroque, pour mettre votre intérieur au goût du XVIIIème siècle.

Louis XV

Louis XV réputé pour son goût de l’abondance et du luxe avait meublé le palais de Versailles avec des canapés et des banquettes profondément marquées par le souffle artistique de l’époque. D’ailleurs, en évoquant ces meubles et cette literie dont Louis XV était friand, les historiens parlent de « Style Louis XV » tant il caractérisait profondément le XVIIIème siècle.

Les canapés et les banquettes Louis 15 : une esthétique baroque prononcée

La literie et les meubles ont considérablement évolué d’un point de vue esthétique. Exit l’extravagance baroque et place à la sobriété et à la simplicité contemporaine. 

Cependant, il n’est pas rare que des personnes soient toujours attachées à ces objets issus de périodes historiques lointaines. Les canapés, banquettes et sièges de style Louis XV notamment connaissent toujours un succès considérable dans les boutiques et les sites de vente en ligne. 

Certains modèles de canapés sont même en rupture de stock et des collectionneurs sont prêts à débourser des fortunes pour s’en procurer les plus rares. Mais quelles sont les caractéristiques esthétiques et techniques qui rendent ces canapés Louis XV et banquettes Louis XV aussi convoités ?

1. Un style discret qui privilégie l’élégance à la puissance 

Louis XV était réputé pour ses goûts extravagants et pour son attachement au faste et à la grandeur, certes. Cependant, contrairement à son prédécesseur, Louis XIV dont le mobilier devait dégager de la puissance et imposer le respect, le style Louis XV privilégie la discrétion et joue la carte de la sobriété et de l’élégance. Ses meubles, qu’il s’agisse de sièges, de canapés, ou de banquettes devaient inviter à la détente et à l’amusement propre aux distractions de la cour dont Louis XV était particulièrement friand.

2. Un style qui puise son inspiration de la nature 

canapés Louis XV

Quiconque s’est déjà rendu au palais de Versailles n’a pas manqué d’observer que les canapés et banquettes de style Louis XV prenaient comme inspiration principale la nature. En effet, le mobilier caractéristique de l’époque de l’arrière petit-fils du Roi Soleil contient énormément de courbes, et de motifs comme des feuilles, des coquillages, ou des guirlandes inscrites dessus. C’est tout à fait normal en soi puisque les artistes de l’époque baroque puisaient énormément leur inspiration de la nature dans leurs créations et Louis XV semblait raffoler de cette esthétique caractéristique.

3. Un style qui privilégie le confort et l’intimité

C’est à partir du XVIIIème siècle et de Louis XV que les canapés et les banquettes commençaient à prendre en considération deux aspects essentiels : le confort et l’intimité. Certes, ces meubles ne sont pas à comparer avec ceux de notre époque en termes de confort, mais pour des canapés et des sièges issus du XVIIIème, ils offrent un confort enveloppant particulièrement étonnant. En effet, ces sièges ont la particularité d’être rembourrés pour offrir un meilleur soutien de la colonne vertébrale et du fessier.

Les banquette et les canapés Louis XV : des techniques de fabrication avancées

On a observé que l’esthétique de l’époque baroque avait profondément influencé la manière dont les meubles étaient conçus. Mais les sièges, canapés et banquettes sur lesquels s’affaissait Louis XV ne sont pas que le fruit d’une recherche esthétique. Ils ont également et surtout bénéficié de techniques de fabrication avancées de la part des meilleurs menuisiers et artistes de l’époque.

Exit le chêne et place au satin

L’époque avait surtout vu connu l’essor du chêne en remplacement du sapin utilisé durant le règne du Roi Soleil. 

Les ébénistes recouraient à différents types de placages dans l’optique de diversifier la gamme de couleurs et des matériaux comme l’ébène ont disparu au profit d’autres essences comme le bois de rose, le palissandre, le poirier et le prunier. 

C’est pour cette raison que ces canapés et banquettes sont vendus à un prix coûtant, d’autant plus si leur origine historique est authentifiée.

canapéS Louis 15

Des techniques révolutionnaires

Pour l’époque, les techniques utilisées dans la fabrication des canapés et des banquettes étaient particulièrement révolutionnaires. Une technique appelée wastringue voit notamment le jour : les ébénistes s’en servaient pour réaliser les pieds ainsi que les panneaux galbés des mobiliers Louis XV.

On peut également citer le cannage dont l’utilisation apportait un meilleur confort d’appui à ces canapés et banquettes. Pour des raisons esthétiques, ces mobiliers étaient conçus à base de crin, de brocart et de laine tendue.

Les meubles : un art à part entière

Lorsque Louis XV voulait équiper son château d’un nouveau mobilier, il ne faisait pas appel à l’ébéniste du coin, mais à de véritables artistes renommés. Ces ébénistes étaient des célébrités dont les rois s’arrachaient les services dans toute l’Europe. Citons comme exemple Jean-Baptiste Gourdin, Lebas, Pluvinet, Jean-Baptiste Tilliard, et tant d’autres.

Nos autres dossiers...