Rédigé par : Lucie
Dernière mise à jour :

Comment laver un oreiller : notre guide d’entretien complet

L’oreiller est important pour votre sommeil. Au même titre que votre matelas, il influence la qualité de vos nuits. Vous devez donc le bichonner et l’entretenir de la meilleure façon possible. Des gestes quotidiens au grand nettoyage, nous avons exploré toutes les techniques possibles pour vous apporter une solution complète, selon chaque type d’oreiller.

Nous passons la moitié de notre vie la tête posée dessus : c’est notre oreiller. L’importance que cet objet prend dans notre quotidien est à la mesure du soin qu’on veut lui apporter.

C’est lui qui soutient notre nuque. C’est lui qui nous promet de bonnes nuits de sommeil réparateur. Garder un oreiller sain est d’une importance capitale pour tous les dormeurs, surtout ceux en proie à des allergies. En effet, votre oreiller, chauffé par votre tête pendant la nuit, constitue un habitat privilégié des acariens. Mais le confort est aussi en jeu. Le temps passant, l’oreiller perd son odeur de linge propre des premiers jours. Sa couleur quant à elle, peut virer en un jaune douteux, rarement du meilleur effet lorsque vous avez du monde à la maison.

Aujourd’hui, alors que les types d’oreillers se multiplient, laver son oreiller peut sembler complexe. Qu’il soit synthétique, en plumes naturelles, ou en mousse viscoélastique, les exigences d’entretien diffèrent. Vous tromper pourrait malheureusement être néfaste pour votre oreiller. Alors, comment le remettre au propre sans l’abîmer ? On vous dit tout dans cet article.

Nos conseils pour entretenir un oreiller

Commençons par battre en brèche une idée reçue : le mieux est encore de ne pas laver vos oreillers.

En effet, chaque fois que vous lavez votre oreiller, vous risquez d’altérer son garnissage. Il ressortira certes propre, mais déformé. Il ne vous fournira donc plus un confort optimal. Pour garder un oreiller gonflé, au garnissage homogène, et qui vous soutient correctement la nuque, la meilleure solution reste dans un premier temps de faire l’acquisition d’un des meilleurs oreillers sur le marché.

En effet, avec une housse, vous protégez l’oreiller, si bien que  vous n’aurez en principe qu’à nettoyer cette dernière pour être au propre. De plus, on fait des housses hypoallergéniques. Ces housses peuvent d’ailleurs se laver à très haute température sans crainte, contrairement aux oreillers. Ce traitement facilite la suppression des bactéries et des acariens.

Pensez à avoir un bon matelas. Vous ne passez pas moins de temps sur votre matelas que sur votre oreiller. Pourtant vous ne passez pas votre matelas en machine ! C’est pour cela que les fabricants de matelas fournissent souvent des draps-housses, ou à tout le moins vous encouragent à en utiliser. Il n’y a pas lieu de faire autrement avec votre oreiller.

Toutefois, pour que la méthode de la housse d’oreiller soit efficace, faut-il l’employer dès l’achat de votre oreiller. Si vous n’y avez pas pensé, alors le mal est fait. Dans ce cas, il faut bien trouver maintenant un moyen d’assainir votre oreiller en l’abîmant le moins possible.

Pour laver un oreiller en machine

La première règle à respecter, c’est de lire l’étiquette. Cela peut sembler un conseil évident, mais ça mérite d’être précisé. En général, les fabricants connaissent très bien leurs produits. Ils emploient des experts en matériaux de literie, et bénéficient de nombreux retours consommateurs. Ils ont donc du recul sur ce qui est bon ou pas.

Si vous n’aviez plus l’étiquette, parce que vous l’avez coupée ou qu’elle est illisible, cherchez sur Internet la référence de votre oreiller. Vous aurez une grande chance de retrouver en ligne ce qui y était inscrit.

machine a laver

En principe, un oreiller passe en machine à laver, en programme délicat, ainsi qu’au sèche-linge en programme air frais. Une astuce consiste à placer deux ou trois balles de tennis dans le tambour de la machine. Elles viendront taper contre votre oreiller pendant le lavage. À la fin, l’homogénéité de son garnissage sera préservée.

Attention toutefois aux oreillers en mousse à mémoire de forme. Ces oreillers ne peuvent absolument pas passer en machine. Vous risqueriez simplement de les détruire. Il existe heureusement de multiples façons d’assainir son oreiller.

Pour laver un oreiller selon son garnissage

Avant même de laver votre oreiller, assurez-vous de toujours bien lire son étiquette. Les fabricants laissent généralement des consignes concernant le mode de nettoyage. Certains ne supportent pas le passage en machine. Pour l’avoir expérimenté nous-même, pensez également à examiner votre oreiller sous tous ses angles pour s’assurer qu’il n’y est aucune déchirure à recoudre ou à réparer avant le nettoyage

Laver un oreiller en plumes ou duvet

Pour nettoyer un oreiller en duvet ou en plumes, il existe trois possibilités : le nettoyage à sec, le lavage à la main, et le lavage en machine. L’enveloppe de ce type d’oreiller peut être assez fragile. Or, à la moindre déchirure, c’est une rapide fuite de garnissage qui s’annonce. Vous devriez donc être particulièrement précautionneux. N’utilisez rien d’abrasif pour le frotter si vous le nettoyez à la main.

Pour un lavage en machine, il vaut mieux opter pour un essorage lent. Veillez aussi à retirer du tambour tout petit objet métallique, comme le zip d’une fermeture éclair. Vous éviterez ainsi les dégradations irrécupérables. 

oreiller plumes

Laver un oreiller synthétique

Vous avez un oreiller synthétique en polyester ? Bravo, c’est probablement le type d’oreiller le plus facile à laver. Globalement, vous pouvez respecter les mêmes indications que pour un oreiller en plumes ou duvet.

Si vous optez pour un lavage en machine, ne surchargez pas trop le tambour. Pensez aussi à introduire deux ou trois balles de tennis au lavage avec l’oreiller. Il devrait grâce à cette astuce garder sa forme d’origine. Vous continuerez ainsi à dormir la tête bien soutenue pendant de nombreuses nuits.

Attention par contre, si par oreiller « synthétique », vous entendez mousse à mémoire de forme. Un oreiller à mémoire de forme ne peut pas passer en machine.

Laver un oreiller en mousse à mémoire de forme

Un oreiller à mémoire de forme ne passe pas en machine. De manière générale, il est même déconseillé de le laver. En effet, l’eau fait perdre ses propriétés à la mousse et le déformera. Pour cette raison, les oreillers à mémoire de forme sont presque toujours vendus avec une housse. Cette housse peut se laver à haute température à la machine, et passer au sèche-linge. Si toutefois, votre oreiller à mémoire de forme était mal protégé et s’est dégradé, il existe des astuces pour le récupérer sans le passer à grande eau.

En cas de tache, ciblez précisément la tache avec un chiffon humidifié imprégné de savon détachant.

oreiller-wopilo-plus

Si c’est un problème de bactéries ou d’acariens que vous craignez avoir, exposez votre oreiller à l’air libre et au soleil. Pensez bien à retirer sa housse avant. En effet, la lumière du soleil est naturellement antiseptique. Les UV détruisent les microbes imprégnés, et neutralisent une potentielle odeur désagréable. Il faudra toutefois patienter plusieurs heures avant d’avoir un résultat.

Laver un oreiller en latex

De la même manière qu’un oreiller en mousse à mémoire de forme, un oreiller en latex n’est pas fait pour passer en machine. Là encore, vous risqueriez de l’endommager. De surcroît le latex sèche très péniblement. Lavez plutôt sa housse et sa taie, et sinon employez le même traitement que celui préconisé pour les oreillers à mémoire de forme.

Ces deux types d’oreillers ne sont pas lavables. Le nettoyage pourrait compromettre leurs propriétés viscoélastiques. Cependant, vous pouvez toujours les entretenir quotidiennement. Ces oreillers sont généralement munis d’une housse. Vous pouvez laver la housse, ainsi que la taie régulièrement. À une fréquence d’une fois tous les 10 jours. N’hésitez pas à investir dans une taie imperméable / anti-acarien ou anti-bactérien.

technique pour bien nettoyer son oreiller

Nous avons une autre alternative pour laver votre oreiller à mémoire de forme, ou votre oreiller en latex. Le bicarbonate de sodium et les huiles essentielles. Ces deux ingrédients sont la clé d’un lavage naturel. Il vous suffit de mélanger du bicarbonate de sodium avec quelques gouttes d’arbre à thé / de menthe poivrée / de lavande (relaxant)  / ou de neem. Vous êtes libre de choisir le mélange qui vous convient.

Renseignez-vous sur les propriétés de chacune d’elle et les précautions d’utilisation. Il ne faut pas oublier que ce sont des huiles puissantes. Cette solution revient en quelques sortes à l’étape de désinfection (expliquée ci-dessous).

L’oreiller 100 % écologique (sarrasin ou millet)

Vous pouvez laver votre oreiller écologique de deux manières. Premièrement, vous videz votre oreiller pour récupérer la housse que vous nettoierez de la même manière qu’un oreiller classique, c’est-à-dire en machine ou à la main.

Deuxième option, quand le garnissage se fait vieux, vous pouvez tout simplement le renouveler. Le fabricant même de votre oreiller propose certainement des sachets de recharge de sarrasin ou de millet. Vous pouvez également exposer votre oreiller régulièrement au soleil, pour éliminer toutes les bactéries et évacuer l’humidité.

Nous vous proposons de jeter un œil à notre test des oreillers à fourrage végétal, ainsi qu’à notre avis sur les oreillers en sarrasin.

Pour laver un oreiller jauni

Les traces jaunes sur votre oreiller sont dues à un mélange de transpiration et de salive. Oui, ce n’est pas glamour, mais il arrive à tout le monde de baver en dormant. Comment alors lui faire retrouver sa blancheur immaculée des premiers jours ?

La solution consiste à utiliser un mélange d’eau de javel et de cristaux de soude (ou de bicarbonate). Ces deux produits sont connus pour leurs propriétés blanchissantes. Ajoutez-y une dose identique de lessive en poudre. Remplissez à 1/3 votre machine d’eau chaude voire très chaude. Vous pouvez utiliser une casserole d’eau bouillante pour un résultat optimal.

oreille-jauni

Faites ensuite tourner votre machine sur le programme de lavage le plus chaud possible. Une fois seulement que les produits se sont dissous, mettez votre machine sur pause et introduisez-y votre oreiller. Laissez le cycle se terminer, et rincez bien.

Comment blanchir un oreiller jauni ?

Avec le temps, votre oreiller est amené à jaunir. D’où proviennent ces taches ? Ce sont tout simplement des traces de transpiration. Si celles-ci datent, elles ne partiront pas en machine à laver. Ces taches ne rendent pas votre oreiller irrécupérable. Il existe plusieurs moyens pour blanchir un oreiller jauni. Voici notre méthode préférée : celle du jus de citron. C’est un agent nettoyant et désinfectant naturel qui au passage laissera une odeur agréable et fraîche à votre oreiller.

  • Versez le jus d’une dizaine de citrons dans de l’eau très chaude.
  • Plongez votre oreiller dans la solution pendant 2 heures.
  • Lavez votre oreiller avec votre lessive habituelle (en machine).

Si votre oreiller n’est pas lavable en machine, appliquez cette technique sur votre housse et/ou taie d’oreiller. Les deux méthodes de désinfection présentées ci-dessus sont également efficaces pour blanchir votre oreiller jauni.

Pour détacher un oreiller

Si c’est d’une tache localisée dont souffre votre oreiller, il n’est pas nécessaire d’employer de si grands moyens :

  • Usez d’un peu de bicarbonate de soude dissolu dans une demi-tasse de vinaigre blanc.
  • Frottez vigoureusement votre oreiller avec une éponge propre imbibée.

Cette méthode naturelle devrait venir à bout de la plupart des tâches.

Pourquoi faut-il nettoyer son oreiller ?

La réponse, vous la connaissez tous : pour la propreté. Est-ce que vous savez quel rôle exerce la propreté sur votre sommeil ?

Nous perdons tous environ 1.5 L d’eau chaque nuit en transpirant et en salivant pour les plus baveux d’entre-nous. Une partie est absorbée par la taie d’oreiller (si vous en avez une). L’autre directement par votre oreiller. Cet environnement est un vrai délice pour le développement des bactéries et des acariens. 

Si vous ne nettoyez pas votre oreiller régulièrement, des odeurs désagréables vont doucement se faire sentir. Inconsciemment, votre sommeil en sera perturbé. Un oreiller sain et frais vous procurera un sommeil de meilleure qualité. Bien plus reposant.

Outre votre qualité de sommeil, un entretien soigneux de votre oreiller vous permettra d’augmenter sa durée de vie. Contrairement aux idées reçues, vous pouvez absolument laver un oreiller sans l’abîmer. Il vous faudra simplement les bonnes techniques de nettoyage. À chaque type d’oreiller, son mode d’entretien. Mais pas de panique, on vous partagera toutes nos méthodes, plus bas dans l’article.

À quelle fréquence ?

Comme nous le disions plus haut, il est préférable de ne pas laver son oreiller et de plutôt employer une housse pour préserver la qualité de son garnissage.

Néanmoins, ce n’est pas une raison pour tirer un trait sur l’hygiène. Au fil des nuits, votre transpiration et des peaux mortes microscopiques imprègnent la surface de votre repose-tête. Cet environnement favorise la prolifération des acariens et des bactéries nuisibles.

Que vous optiez pour une housse protège-oreiller, ou un oreiller nu, vous devriez laver le linge en contact avec votre tête une fois tous les 15 jours au moins.

Tout dépend de votre oreiller. Il est préférable de laver un oreiller synthétique tous les 2 mois. Nettoyer un oreiller en plumes/duvet peut attendre entre 4 à 6 mois. Ils sont plus résistants et évacuent bien mieux l’humidité. C’est d’ailleurs le cas pour une majorité des oreillers au garnissage naturel (sarrasin, millet, laine).

Cependant, il existe quelques exceptions. Durant la période automne/hiver, nous chauffons nos intérieurs pour se protéger des températures glaciales. Cette chaleur est propice au développement des bactéries. Durant cette période (parfois longue en France), nous vous conseillons de laver votre oreiller tous les mois. Ça concerne également les personnes allergiques ou qui ont tendance à beaucoup transpirer pendant leur sommeil (toutes saisons confondues).

D’ailleurs, si vous êtes concerné(e) par les allergies, nous vous conseillons de vous munir d’une literie adaptée. N’hésitez pas à jeter un œil à notre comparateur des matelas anti-acariennotre test d’oreillers hypoallergéniques, ainsi qu’à notre comparatif des couettes anti-acarien.

Les gestes indispensables au quotidien

Il existe des gestes simples d’entretien que vous pouvez faire quotidiennement pour augmenter la propreté et la durabilité de votre oreiller. Rien de nouveau, vous connaissez déjà toutes ces astuces. Un simple rappel ne fera de mal à personne. Si vous faites déjà ces gestes, chapeau bas, vous êtes un vrai professionnel !

L’indispensable taie d’oreiller

Nous sommes nombreux à dormir sur des oreillers avec une taie. C’est un indispensable. Au-delà de son aspect esthétique, c’est avant toute chose, une protection. Elle intervient comme l’unique barrière entre votre tête et l’oreiller. La transpiration, les bactéries et les odeurs viendront premièrement se loger dans la taie d’oreiller. C’est pourquoi, elle est importante pour votre hygiène. Facilement lavable, vous pouvez la nettoyer autant de fois que nécessaire.

Pour renforcer son action protectrice, vous pouvez acheter une taie d’oreiller imperméable, anti-acarien ou anti-bactérie. Ça vous permettra d’espacer les sessions de nettoyage.

Aérez quotidiennement !

Vos parents vous l’ont certainement répété maintes et maintes fois : aérer la chambre permet de mieux dormir ! Et bien, ils avaient raison. Nous vous conseillons d’ouvrir vos fenêtres 10 à 15 minutes chaque jour. L’air de la chambre sera renouvelé pour vous permettre de mieux dormir.

C’est aussi bon pour vous débarrasser des micro-organismes cachés dans les fibres de votre oreiller, des draps et du matelas également. Un bon moyen de faire d’une pierre, deux coups. Si vous avez une sensibilité aux allergies, ce geste quotidien vous soulagera.

Un oreiller en guise de punching-ball

Nous avons trouvé un moyen utile de vous défouler. Avec le temps, un oreiller perd de son gonflant. Nous dormons dessus chaque nuit. Le meilleur moyen pour lui redonner son éclat du premier jour : tapoter son oreiller. Cette astuce va permettre au garnissage de se replacer de manière homogène. Ça enlèvera également la poussière et les bactéries. Vous pouvez le faire chaque matin en faisant votre lit.

Désinfecter son oreiller : une étape complémentaire

En complément, vous pouvez également désinfecter votre oreiller. Quelles différences ? Le lavage va éliminer les taches et odeurs. Une désinfection s’occupe plutôt de détruire les microbes, bactéries et champignons. Leurs rôles sont différents, mais complémentaires. Bien sûr, laver son oreiller va permettre un premier travail, mais ce n’est pas suffisant. Le lavage à basse température ne détruira pas toutes les bactéries et acariens.

Nous vous conseillons de désinfecter votre oreiller tous les 2 mois. Et tous les mois pendant les périodes automne/hiver. La première technique concerne uniquement les oreillers lavables en machine.

nettoyer son oreiller

Technique N°1

Préparez une solution avec 50 g de bicarbonate de sodium et 10 mL de vinaigre blanc. Versez votre préparation dans le tambour de la machine à laver avec votre oreiller. Utilisez votre cycle de nettoyage habituel, sans dépasser les 30 à 40 °C. La solution désinfectante se chargera d’éliminer les bactéries. Inutile de vouloir augmenter la température. Pendant les beaux jours, faites sécher votre oreiller au soleil. C’est certainement le moyen le plus efficace de tuer les acariens.

Technique N°2

Si votre oreiller ne passe pas en machine, il existe une méthode de nettoyage à sec. Mélangez 50 g de bicarbonate de sodium avec 10 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé. Ses propriétés sont antiseptiques, désinfectantes et anti-fongiques. Étalez la solution sur votre oreiller. Après 1 heure, aspirez délicatement ou laissez sécher votre oreiller à l’air libre/au soleil.

Pour plus de conseils sur le nettoyage de votre literie, nous vous recommandons de consulter nos articles informatifs « comment laver son surmatelas« , « se débarrasser de la moisissure sur son matelas« , « se débarrasser des mauvaises odeurs de son matelas« , et « bien nettoyer son matelas« . Vous y découvrirez, en effet, de précieux conseils pour entretenir convenablement votre literie et allonger sa durée de vie.

Comment protéger un oreiller ?

Le protège oreiller

La première utilité de protéger un oreiller avec une housse est d’augmenter sa durabilité. Grâce à une housse, vous pourrez éviter l’effet trace jaune. La transpiration qui en est la cause restera sur la housse, si bien que c’est au pire celle-ci qui jaunira. Ça tombe bien, une housse est moins coûteuse à remplacer qu’un oreiller. C’est un choix pertinent à adopter si vous gardez vos oreillers longtemps. C’est d’ailleurs sûrement le cas si votre oreiller est en plumes ou duvet, sachant que ce type d’oreiller est bien plus durable.

Un protège-oreiller est aussi indispensable si vous avez un oreiller en latex et en mousse viscoélastique. Ces types d’oreillers ne peuvent être lavés à l’eau. Il faut impérativement les protéger avec une housse qui passe en machine. 

La seconde utilité du protège-oreiller, c’est de vous préserver des allergènes (acariens, pollens, bactéries…). En effet, les housses pour oreillers sont en général conçues pour être hypoallergéniques, ce qui n’est pas toujours le cas des oreillers eux-mêmes. De plus, comme des particules allergènes finissent toujours par arriver à s’incruster, une housse a l’avantage d’être facilement lavable. Vous n’aurez qu’à la passer en machine. Contrairement aux oreillers, elles peuvent être lavées à chaud, à 60° minimum, ce qui vous assure de tuer toutes bactéries et acariens.

Le taie d’oreiller

Le but d’une taie d’oreiller est hygiénique. Dernier tissu entre l’oreiller et la tête, la taie est une protection de surface qui se change plus fréquemment qu’une housse. Directement en contact avec votre visage, le but est d’avoir un tissu lisse et le plus doux possible. De plus, une taie d’oreiller a une visée esthétique, puisque vous la voyez en allant vous coucher. 

En choisissant une taie d’oreiller, vous devrez aussi veiller à avoir un système de fermeture efficace. C’est un détail que l’on omet parfois. Pourtant une taie qui ne ferme pas glissera pendant la nuit. Or, il est désagréable de se réveiller le matin la tête posée à même l’oreiller parce que la taie s’en est allée. A contrario, vous devriez être méfiant avec les taies bas de gamme, dont la couture de fermeture ressort. Ça risque de vous irriter ou vous gratter le cou la nuit.

taie-doreiller-wopilo-2

Suggestion d’oreillers

L’oreiller Wopilo Plus : L’oreiller personnalisable

oreiller-wopilo-plus
Élu « produit de l’année » 2019, l’oreiller Wopilo Plus est un ergonomique français peu ordinaire. En effet, le pari de Wopilo est d’associer à un oreiller classique en fibres un cœur en mémoire de forme. Cette combinaison innovante offre une sensation de souplesse et de fraîcheur en posant la tête.

Avec le Wopilo Plus, on garde la tête au frais. C’est une fois bien reposé dessus que le cœur en mousse viscoélastique prend le relais. Il assure alors un soutien des cervicales propre à votre morphologie.

Wopilo étant une marque originale, son innovation ne s’arrête pas là. Leur oreiller est aussi conçu pour être réglable en épaisseur. Vous recevrez gratuitement avec l’oreiller des sachets de mousse, dont vous pouvez remplir une poche dédiée derrière l’oreiller. Ainsi, votre repose-tête est personnalisable, s’adaptant à vos besoins et à votre corps. En effet, outre sa fermeté, un des problèmes majeurs de l’oreiller ergonomique classique est d’empêcher la circulation de l’air.

L’oreiller Wopilo est entièrement fabriqué en France.

On retrouve néanmoins le défaut classique de l’oreiller à mémoire de forme, à savoir un entretien assez pénible. Il faudra penser à retirer le cœur en mousse viscoélastique avant de le passer en machine. Sa durabilité est quant à elle plutôt moyenne.

Caractéristiques du produit

  • Oreiller ergonomique, avec cœur en mousse viscoélastique.
  • Dimensions : 50x70cm
  • Traitement anti-acariens.

Composition

  • Enveloppe 100% coton
  • Garnissage : 100% polyester
  • Cœur à mémoire de forme : 100% polyuréthane.

Certifications et récompenses

  • Le Wopilo Plus à été élu « produit de l’année » 2019 et est certifié OEKO-Tex Standard 100
  • Fabriqué en France.

Livraison, garantie & après-vente

La livraison est gratuite et vous disposez de 30 nuits d’essai et retours gratuits.

Prix

Le prix est de 79€ pour un oreiller (149€ les deux).

Points forts
  • Épaisseur réglable
  • Association innovante d’un garnissage souple avec un cœur à mémoire de forme.
  • Hypoallergénique et anti-acariens.
  • Fabriqué en France.
Points faibles
  • Difficile à entretenir
  • Durabilité assez moyenne.

L’incroyable oreiller Tediber : L’oreiller en duvet hypoallergénique

oreiller-tediber-mise-en-avant
Tediber a la particularité de continuer à travailler avec du duvet et des plumes. C’est une matière que l’on rencontre un peu moins aujourd’hui. Il la modernise en la couplant avec de la fibre synthétique pour obtenir un oreiller gonflant et assurant un maintien ferme des cervicales. Les plumes subissent un traitement à l’huile de margousier et sont stérilisées pour être le moins allergénique possible.

On aime l’oreiller de Tediber pour sa grande respirabilité, son moelleux et sa forme assez plate. Il est parfait pour dormir sur le dos ou sur le ventre. En revanche, cet oreiller manquera un peu d’épaisseur pour la plupart de ceux qui dorment en position latérale. Il tend enfin à perdre assez vite sa fermeté à l’usage. Comme tous les oreillers contenant de la fibre synthétique, sa durabilité est plutôt faible.

Caractéristiques

  • Oreiller en plumes et en fibres de polyester.
  • Dimensions : 60x60cm.

Composition

L’oreiller est composé d’une enveloppe 100% coton sergé Garnissage 30% duvet, 20% plumes, 50% polyester.

Certifications et récompenses

OEKO-Tex Standard 100 Fabriqué en France

Livraison, garantie & après-vente

  • Livraison gratuite, en 1 à 5 jours ouvrés.
  • Garantie de 5 ans contre les défauts de fabrication.
  • 100 nuits d’essai et retours gratuits.

Prix

L’oreiller Tediber est au prix de 85€

Points forts
  • Hypoallergénique et anti-acariens.
  • Régule efficacement la chaleur au niveau de la tête.
  • Lavable en machine
  • Fabriqué en France
Points faibles
  • Peu adapté pour dormir en position latérale.
  • Perd de sa fermeté à l’usage.
  • Plus cher que la concurrence directe

L’oreiller en latex naturel Kipli : L’oreiller pleine nature

oreiller kipli
L’oreiller en latex Kipli est fait main en Italie. On aime ce côté responsable. Il est certifié Oeko-Tex Standard 100, garantissant l’absence de substances nocives. Le latex à partir duquel il est conçu provient des filières écoresponsables Eurolatex.

Sa housse est en coton bio et en Tencel. Le Tencel est une solution naturelle anti-acariens. En plus d’une absence totale de matériaux synthétiques, l’oreiller de Kipli est confortable, bénéficiant de la souplesse et de la respirabilité incomparable du latex. Son épaisseur moyenne convient au plus grand nombre, pour dormir dans toutes positions.

Les inconvénients de cet oreiller sont les mêmes que ceux de tous les oreillers en latex. Il est plus délicat à entretenir (housse obligatoire) et allergisant pour les personnes sensibles au latex. Au sortir de l’emballage, l’oreiller de Kipli relâche une odeur particulière. Cette senteur est naturelle. C’est celle du latex. Elle s’estompe rapidement après une journée d’aération.

Caractéristiques du produit

Composition

  • Housse 61% coton et 39% tencel en fibres de bois.
  • Garnissage 100% latex naturel.

Certifications et récompenses

L’oreiller est certifié Eurolatex : filière de latex écologique il détient aussi une certification OEKO-Tex Standard 100

Livraison, garantie & après-vente

  • Livraison gratuite, en 10 jours ouvrés.
  • Garantie de 2 ans contre les défauts de fabrication.
  • 100 nuits d’essai et retours gratuits.

Prix

Le prix est de 75€

Points forts
  • La housse en Coton bio
  • Filières latex écoresponsables
  • La respirabilité inégalable du latex, pour garder la tête en frais
  • Absence totale de matériau synthétique
  • ð La solution anti-acariens en tencel
Points faibles
  • Allergiques au latex, s’abstenir
  • Difficile à entretenir

FAQ Entretien oreiller

Comment rafraîchir un oreiller ?

Si votre oreiller a absorbé des odeurs désagréables, vous pouvez employer une méthode simple pour lui redonner une senteur de linge propre. Remplissez un vaporisateur d’un mélange de vinaigre blanc et d’eau. Envoyez quelques pressions sur la surface de votre oreiller. Puis, laissez-le sécher à l’air libre, si possible dans un courant d’air. Le vinaigre est un antiseptique naturel. Il détruira les bactéries responsables des odeurs désagréables.

Comment laver un oreiller sans le déformer ?

Les oreillers en latex et en mousse à mémoire de forme ne supportent pas l’humidité. Les laver reviendrait à les détruire. Contentez-vous de les exposer au soleil et à l’air libre pour les désinfecter naturellement. S’ils sont trop encrassés, vous n’aurez sans doute d’autre choix que d’en changer. Concernant les autres oreillers, vous pouvez lors du passage en machine glisser trois ou quatre balles de tennis dans le tambour. En venant taper contre l’oreiller pendant le lavage, elles lui permettront de garder sa forme. Sinon, vous pouvez aussi opter pour un nettoyage à la machine à vapeur, également efficace pour conserver la forme de votre repose-tête.

Quelle est la durée de vie d’un oreiller ?

La durée de vie d’un oreiller dépend de sa composition. Les oreillers synthétiques, en polyester, ont la durée de vie théorique la moins longue. Une fois dégonflés, il est quasiment impossible de les récupérer. Pour cette raison, les changer une fois tous les 6 mois est conseillé. Les oreillers en duvet et en plumes ont pour leur part la capacité de reprendre du gonflant dès que vous leur tapez dessus. Les oreillers en plumes et duvet de la meilleure qualité peuvent durer dix ans. En ce qui concerne les oreillers en mousse à mémoire de forme ou en latex, les spécialistes conseillent un changement tous les deux ans.

Quand faut-il changer son oreiller ?

Il vaut mieux ne pas attendre trop pour changer son oreiller. En effet, un oreiller s’affaisse et se déforme en moyenne plus vite que votre matelas. Au final, votre tête n’est plus si bien soutenue, et ce sont vos cervicales qui trinquent. Nous avons vu qu’il y a des durées théoriques selon la composition de votre oreiller. Mais c’est votre ressenti qui prime. Il n’est pas normal de se réveiller le matin avec des tensions au niveau de la nuque ou de la base du crâne. Si c’est votre cas, c’est qu’il est sûrement temps d’opter pour un nouveau repose-tête.

Où jeter ses vieux oreillers ?

Le meilleur endroit pour votre vieil oreiller est un centre de recyclage de matières textiles. Vous pouvez en trouver près de chez vous en quelques clics sur Internet. Assurez-vous de le contacter par téléphone pour vous assurer qu’ils prennent les oreillers avant de vous déplacer. Une fois sur place, pensez à vider votre oreiller de son rembourrage dans le bac à compost, s’il est en plumes et duvet. Puis mettez-le dans le bac dédié. Si vous n’avez pas de centre de recyclage près de chez vous, vous pouvez opter pour la déchèterie. L’oreiller ira alors dans la section réservée au « mobilier usagé ».
N’oubliez pas que si votre oreiller est encore dans un état décent, il pourrait avoir une seconde vie avant son recyclage. En effet, les associations caritatives et les friperies sont souvent à leur recherche.

Submit your review
1
2
3
4
5
Submit
     
Cancel

Create your own review

nettoyer son oreiller
Average rating:  
 1 reviews
 by Irène
remèdes naturels

comme pour les matelas, je suis plus pour utiliser des produits naturels pour nettoyer (bicarbonate...) et éviter des les tremper, car ça les abîme la plupart du temps. En cas d'utilisation d'huiles essentielles, ils faut en mettre très peu et les diluer, sinon c'est trop fort et ça empêche de dormir