L’oreiller est important pour votre sommeil. Au même titre que votre matelas, il influence la qualité de vos nuits. Vous devez donc le bichonner et l’entretenir de la meilleure façon possible. Des gestes quotidiens au grand nettoyage, nous avons exploré toutes les techniques possibles pour vous apporter une solution complète, selon chaque type d’oreiller. Découvrez nos conseils !

Pourquoi faut-il nettoyer son oreiller ?

La réponse, vous la connaissez tous : pour la propreté. Est-ce que vous savez quel rôle exerce la propreté sur votre sommeil ?

Nous perdons tous environ 1.5 L d’eau chaque nuit en transpirant et en salivant pour les plus baveux d’entre-nous. Une partie est absorbée par la taie d’oreiller (si vous en avez une). L’autre directement par votre oreiller. Cet environnement est un vrai délice pour le développement des bactéries et des acariens. 

Si vous ne nettoyez pas votre oreiller régulièrement, des odeurs désagréables vont doucement se faire sentir. Inconsciemment, votre sommeil en sera perturbé. Un oreiller sain et frais vous procurera un sommeil de meilleure qualité. Bien plus reposant.

Outre votre qualité de sommeil, un entretien soigneux de votre oreiller vous permettra d’augmenter sa durée de vie. Contrairement aux idées reçues, vous pouvez absolument laver un oreiller sans l’abîmer. Il vous faudra simplement les bonnes techniques de nettoyage. À chaque type d’oreiller, son mode d’entretien. Mais pas de panique, on vous partagera toutes nos méthodes, plus bas dans l’article.

À quelle fréquence ?

Tout dépend de votre oreiller. Il est préférable de laver un oreiller synthétique tous les 2 mois. Nettoyer un oreiller en plumes/duvet peut attendre entre 4 à 6 mois. Ils sont plus résistants et évacuent bien mieux l’humidité. C’est d’ailleurs le cas pour une majorité des oreillers au garnissage naturel (sarrasin, millet, laine).

Cependant, il existe quelques exceptions. Durant la période automne/hiver, nous chauffons nos intérieurs pour se protéger des températures glaciales. Cette chaleur est propice au développement des bactéries. Durant cette période (parfois longue en France), nous vous conseillons de laver votre oreiller tous les mois. Ça concerne également les personnes allergiques ou qui ont tendance à beaucoup transpirer pendant leur sommeil (toutes saisons confondues).

D'ailleurs, si vous êtes concerné(e) par les allergies, nous vous conseillons de vous munir d'une literie adaptée. N'hésitez pas à jeter un œil à notre comparateur des matelas anti-acarien, notre test d'oreillers hypoallergéniques, ainsi qu'à notre comparatif des couettes anti-acarien.

Les gestes indispensables au quotidien

Il existe des gestes simples d’entretien que vous pouvez faire quotidiennement pour augmenter la propreté et la durabilité de votre oreiller. Rien de nouveau, vous connaissez déjà toutes ces astuces. Un simple rappel ne fera de mal à personne. Si vous faites déjà ces gestes, chapeau bas, vous êtes un vrai professionnel !

L’indispensable taie d’oreiller

Nous sommes nombreux à dormir sur des oreillers avec une taie. C’est un indispensable. Au-delà de son aspect esthétique, c’est avant toute chose, une protection. Elle intervient comme l’unique barrière entre votre tête et l’oreiller. La transpiration, les bactéries et les odeurs viendront premièrement se loger dans la taie d’oreiller. C’est pourquoi, elle est importante pour votre hygiène. Facilement lavable, vous pouvez la nettoyer autant de fois que nécessaire.

Pour renforcer son action protectrice, vous pouvez acheter une taie d’oreiller imperméable, anti-acarien ou anti-bactérie. Ça vous permettra d’espacer les sessions de nettoyage.

Aérez quotidiennement !

Vos parents vous l’ont certainement répété maintes et maintes fois : aérer la chambre permet de mieux dormir ! Et bien, ils avaient raison. Nous vous conseillons d’ouvrir vos fenêtres 10 à 15 minutes chaque jour. L’air de la chambre sera renouvelé pour vous permettre de mieux dormir.

C’est aussi bon pour vous débarrasser des micro-organismes cachés dans les fibres de votre oreiller, des draps et du matelas également. Un bon moyen de faire d’une pierre, deux coups. Si vous avez une sensibilité aux allergies, ce geste quotidien vous soulagera.

Un oreiller en guise de punching-ball

Nous avons trouvé un moyen utile de vous défouler. Avec le temps, un oreiller perd de son gonflant. Nous dormons dessus chaque nuit. Le meilleur moyen pour lui redonner son éclat du premier jour : tapoter son oreiller. Cette astuce va permettre au garnissage de se replacer de manière homogène. Ça enlèvera également la poussière et les bactéries. Vous pouvez le faire chaque matin en faisant votre lit.

Quelles techniques pour laver son oreiller ?

Avant même de laver votre oreiller, assurez-vous de toujours bien lire son étiquette. Les fabricants laissent généralement des consignes concernant le mode de nettoyage. Certains ne supportent pas le passage en machine. Pour l’avoir expérimenté nous-même, pensez également à examiner votre oreiller sous tous ses angles pour s’assurer qu’il n’y est aucune déchirure à recoudre ou à réparer avant le nettoyage

technique pour bien nettoyer son oreiller

L’oreiller en plume ou en duvet

Il existe 3 manières de laver un oreiller en plume ou en duvet. Le nettoyage à sec, à la main ou en machine.

Lavage en machine

Assurez-vous de toujours sélectionner un programme délicat à 40°C avec un essorage lent ou sans essorage pour ne pas abîmer le garnissage. Pour redonner du gonflant à votre oreiller, n’hésitez pas à placer une balle ou deux de tennis dans votre machine à laver.

Lavage à la main

Le processus est simple. Plongez votre oreiller dans une baignoire d’eau tiède savonneuse. Frottez-le délicatement. Rincez plusieurs fois l’oreiller pour retirer toute l’eau savonneuse. Vous pouvez décider de le laisser sécher à plat et en plein air ou directement au soleil.

L’oreiller synthétique

Les consignes sont simples. Elles sont identiques à celle d’un oreiller en plumes ou en duvet. L’oreiller synthétique passe en machine à laver et au sèche-linge. Restez tout de même délicat dans le choix de votre programme.

L’oreiller 100 % écologique (sarrasin ou millet)

Vous pouvez laver votre oreiller écologique de deux manières. Premièrement, vous videz votre oreiller pour récupérer la housse que vous nettoierez de la même manière qu’un oreiller classique, c’est-à-dire en machine ou à la main.

Deuxième option, quand le garnissage se fait vieux, vous pouvez tout simplement le renouveler. Le fabricant même de votre oreiller propose certainement des sachets de recharge de sarrasin ou de millet. Vous pouvez également exposer votre oreiller régulièrement au soleil, pour éliminer toutes les bactéries et évacuer l’humidité.

Nous vous proposons de jeter un œil à notre test des oreillers à fourrage végétal, ainsi qu'à notre avis sur les oreillers en sarrasin.

L’oreiller à mémoire de forme & en latex

Ces deux types d’oreillers ne sont pas lavables. Le nettoyage pourrait compromettre leurs propriétés viscoélastiques. Cependant, vous pouvez toujours les entretenir quotidiennement. Ces oreillers sont généralement munis d’une housse. Vous pouvez laver la housse, ainsi que la taie régulièrement. À une fréquence d’une fois tous les 10 jours. N’hésitez pas à investir dans une taie imperméable / anti-acarien ou anti-bactérien.

Nous avons une autre alternative pour laver votre oreiller à mémoire de forme, ou votre oreiller en latex. Le bicarbonate de sodium et les huiles essentielles. Ces deux ingrédients sont la clé d’un lavage naturel. Il vous suffit de mélanger du bicarbonate de sodium avec quelques gouttes d’arbre à thé / de menthe poivrée / de lavande (relaxant)  / ou de neem. Vous êtes libre de choisir le mélange qui vous convient.

Renseignez-vous sur les propriétés de chacune d’elle et les précautions d’utilisation. Il ne faut pas oublier que ce sont des huiles puissantes. Cette solution revient en quelques sortes à l’étape de désinfection (expliquée ci-dessous).

Désinfecter son oreiller : une étape complémentaire

En complément, vous pouvez également désinfecter votre oreiller. Quelles différences ? Le lavage va éliminer les taches et odeurs. Une désinfection s’occupe plutôt de détruire les microbes, bactéries et champignons. Leurs rôles sont différents, mais complémentaires. Bien sûr, laver son oreiller va permettre un premier travail, mais ce n’est pas suffisant. Le lavage à basse température ne détruira pas toutes les bactéries et acariens.

Nous vous conseillons de désinfecter votre oreiller tous les 2 mois. Et tous les mois pendant les périodes automne/hiver. La première technique concerne uniquement les oreillers lavables en machine.

nettoyer son oreiller

Technique N°1

Préparez une solution avec 50 g de bicarbonate de sodium et 10 mL de vinaigre blanc. Versez votre préparation dans le tambour de la machine à laver avec votre oreiller. Utilisez votre cycle de nettoyage habituel, sans dépasser les 30 à 40 °C. La solution désinfectante se chargera d’éliminer les bactéries. Inutile de vouloir augmenter la température. Pendant les beaux jours, faites sécher votre oreiller au soleil. C’est certainement le moyen le plus efficace de tuer les acariens.

Technique N°2

Si votre oreiller ne passe pas en machine, il existe une méthode de nettoyage à sec. Mélangez 50 g de bicarbonate de sodium avec 10 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé. Ses propriétés sont antiseptiques, désinfectantes et anti-fongiques. Étalez la solution sur votre oreiller. Après 1 heure, aspirez délicatement ou laissez sécher votre oreiller à l’air libre/au soleil.

Comment blanchir un oreiller jauni ?

Avec le temps, votre oreiller est amené à jaunir. D’où proviennent ces taches ? Ce sont tout simplement des traces de transpiration. Si celles-ci datent, elles ne partiront pas en machine à laver. Ces taches ne rendent pas votre oreiller irrécupérable. Il existe plusieurs moyens pour blanchir un oreiller jauni. Voici notre méthode préférée : celle du jus de citron. C’est un agent nettoyant et désinfectant naturel qui au passage laissera une odeur agréable et fraîche à votre oreiller.

  • Versez le jus d’une dizaine de citrons dans de l’eau très chaude.
  • Plongez votre oreiller dans la solution pendant 2 heures.
  • Lavez votre oreiller avec votre lessive habituelle (en machine).

Si votre oreiller n’est pas lavable en machine, appliquez cette technique sur votre housse et/ou taie d’oreiller. Les deux méthodes de désinfection présentées ci-dessus sont également efficaces pour blanchir votre oreiller jauni.

---

Pour plus de conseils sur le nettoyage de votre literie, nous vous recommandons de consulter nos articles informatifs "comment laver son surmatelas", "se débarrasser de la moisissure sur son matelas", "se débarrasser des mauvaises odeurs de son matelas", et "bien nettoyer son matelas". Vous y découvrirez, en effet, de précieux conseils pour entretenir convenablement votre literie et allonger sa durée de vie.

Submit your review
1
2
3
4
5
Submit
     
Cancel

Create your own review

nettoyer son oreiller
Average rating:  
 1 reviews
by Irène on nettoyer son oreiller
remèdes naturels

comme pour les matelas, je suis plus pour utiliser des produits naturels pour nettoyer (bicarbonate...) et éviter des les tremper, car ça les abîme la plupart du temps. En cas d'utilisation d'huiles essentielles, ils faut en mettre très peu et les diluer, sinon c'est trop fort et ça empêche de dormir