Les-Matelas.fr compte sur le soutien de ses lecteurs. Nous pouvons recevoir une rémunération lorsque vous cliquez un lien sur cette page et décidez par la suite d'acheter un produit. Plus d'infos sur le fonctionnement ici

Rédigé par : Lili Liu
Dernière mise à jour :

Allergie aux matelas : définition, solutions et FAQ

Est-il possible de générer une allergie à cause d’un matelas ? La réponse est malheureusement oui. Si vous remarquez des démangeaisons ou des quintes de toux nuit après nuit, votre literie est peut-être fautive. Il existe une allergie de matelas causant des symptômes divers impactant la qualité de votre sommeil. Si vous souffrez d’une allergie de matelas neuf ou d’une allergie de matelas en mousse, vérifiez bien s’il est traité efficacement contre les acariens. Sinon, vous pouvez contracter une allergie de matelas au latex, avec symptôme d’asthme ou de rhinite. Notre article vous guide sur les points essentiels à connaître pour faire la lumière sur ces questions.

Allergie matelas : ce qu’il faut savoir sur les acariens

Plusieurs allergies peuvent provoquer des désagréments la nuit et ainsi affecter le repos des dormeurs. Sommeil agité, éternuements, difficultés respiratoires… Bien souvent, l’élément perturbateur numéro 1 est l’acarien qui pullule et qui vous cause une allergie à votre matelas.  

allergie aux matelas

Les acariens : définition

Les acariens font partie du règne des arachnides et se caractérisent principalement par leur diamètre microscopique. Ils peuvent mesurer entre 0,1 à 0,5 mm de long et les plus grands ont une taille inférieure à deux centimètres. Lorsqu’ils sont dans une atmosphère favorable, ils prolifèrent à vitesse grand V. En effet, nous ne retrouvons pas moins de 10 000 spécimens dans un seul gramme de poussière ! 

Les acariens apprécient les écosystèmes tempérés à 25° C avec un taux d’humidité d’environ 75 %. À moins de 55 %, ils ne survivent pas, mais sinon, leur durée de vie s’estime entre deux et quatre mois. Ils ont ainsi largement le temps de grignoter les cellules mortes de notre peau et de relâcher bon nombre d’excréments. Leur dessèchement évolue en poussière qui stagne dans l’air ou dans la literie, ce qui peut causer une allergie au matelas. 

En effet, les sécrétions des acariens détiennent un allergène particulier qui fait réagir les personnes sensibles. Leur inhalation provoque des irritations auprès des muqueuses respiratoires et parfois même oculaires. Ces petits nuisibles peuvent se retrouver dans tous vos tissus, allant des rideaux à la moquette et aux peluches des enfants.  

Allergies liées au matelas : symptômes

Comment reconnaître une allergie au matelas causé par des acariens ? En premier lieu, tout dépend de la sensibilité du dormeur. Certains en sont totalement immunisés, d’autres répondront brusquement lors d’une forte quantité ou auront des problèmes constants. Les zones de réaction allergique se concentrent au niveau des yeux, du nez, de la peau et des poumons. Les voies respiratoires, lorsqu’elles sont touchées par les acariens, peuvent parfois être bloquées ou générer des éternuements. Les symptômes de l’écoulement nasal et des démangeaisons forment le diagnostic de la rhinite allergique. Tout le chemin respiratoire est ainsi enflammé.

Par ailleurs, il existe une autre forme d’allergie bien connue qui est l’asthme. Il se traduit lui aussi par des contraintes respiratoires, allant du sifflement à l’essoufflement et à la toux sévère. Cela accentue les troubles du sommeil et entraîne une fatigue due aux réveils incessants. Enfin, les personnes allergiques aux acariens peuvent développer une conjonctivite. Elle se reconnaît par l’aspect rouge des yeux qui peuvent démanger et pleurer. Plus encore, les paupières sont susceptibles d’être gonflées, surtout au réveil. 

Conseils pour lutter contre les acariens

Voici quelques conseils à faire vôtres sans tarder afin de lutter contre la présence de ces nuisibles et à l’allergie de votre matelas. Adoptez l’habitude d’aérer votre chambre deux fois par jour, entre cinq à 10 minutes, quelle que soit la saison. Veillez à laisser votre lit défait pour que vos draps prennent l’air. Enfin, vérifiez que la température de votre pièce se situe entre 18 et 20° C. Vous avez un humidificateur d’air ? Ne le faites pas dépasser les 50 % d’utilisation. 

Il est ensuite temps de vous attaquer à la poussière. Effectuez régulièrement le ménage et évitez de surcharger vos étagères d’accessoires de décoration. Ne laissez rien traîner au sol, surtout si vous avez de la moquette. Songez à bien l’aspirer au minimum une fois par semaine. Concernant votre literie, nous ne pourrions que vous conseiller de vous équiper en produits traités contre les acariens. Misez sur des taies d’oreiller ou des alèses spécialisées. Pensez aussi à les passer en machine régulièrement et à au moins 40° C afin de dire adieu à ces petites bêtes. Réfléchissez bien à la composition de votre matelas, car ceux en mousse ou à ressorts ont tendance à être un nid à acariens. 

Allergie matelas : ce qu’il faut savoir sur le latex

allergie matelas

Sélectionner un matelas en fonction de ses allergies est une bonne chose à faire. Cependant, il est possible d’être allergique au latex qui peut entrer dans la composition d’un produit. Nous faisons le point ci-dessous.

Le latex et ses principaux symptômes allergiques

Le latex est un matériau utilisé pour confectionner de nombreux objets, que nous retrouvons surtout dans le domaine médical. Tiré de l’hévéa, un arbre à caoutchouc, le liquide est ensuite traité pour fabriquer des gants, des cathéters ou des pansements. Il est aussi employé dans l’élaboration des pneus ou des matelas. Si vous avez acquis un matelas composé de latex, mais que vous ne saviez pas que vous en étiez allergique, voici les symptômes que vous pouvez avoir :

  • Démangeaisons ou plaques d’urticaires ;
  • Éruptions cutanées ;
  • Rhinite, asthme et/ou conjonctivites.

L’allergie au latex s’explique par le contact des protéines du matériau avec la peau. Cela devrait se remarquer rapidement, surtout si vous manipulez votre matelas à mains nues ou si vous dormez dessus sans aucune protection.

Le matelas en latex : une bonne idée ?

Un couchage en latex synthétique ou naturel est un très bon choix, car il est reconnu pour ses propriétés bactéricides, hypoallergéniques et anti acariens. Il est parfait pour lutter contre une allergie causée par un matelas vieillissant. Néanmoins, si vous êtes réactif au latex, retenez qu’il est peu probable de générer une complication. 

En effet, c’est en étant au contact direct du matériau que vous contracteriez quelque chose. Ayez en tête que le latex est enfoui sous plusieurs couches qui composent l’âme du matelas. De plus, si vous êtes équipé d’une alèse et d’une parure de linge de lit complète, il existe peu de chances d’avoir une réaction. Toutefois, si vous éprouvez des doutes quant à son utilisation quotidienne, vous pouvez choisir d’autres solutions.     

Les alternatives au matelas en latex

Pour éviter tout souci dû à une potentielle allergie au matelas en latex, tournez-vous vers les produits en mousse à mémoire de forme. Aussi appelée mousse en « viscoélastique », elle s’adapte aux contours de votre morphologie et soulage les points de pression. Ainsi, vous aurez moins de douleurs dorsales et cervicales. La densité élevée du matelas forme une barrière naturelle à la prolifération des acariens. 

Les matelas à ressorts ensachés vous aideront à combattre une telle allergie causée par un matelas sans sachets. Les fils de fer entourés d’une enveloppe de tissu constituent une technologie spécifique qui entraîne une forte indépendance de couchage. En outre, ils génèrent une bonne ventilation, comme le latex, ce qui réduit le taux d’humidité et donc les conditions favorables pour la croissance des acariens.

Enfin, vous pouvez vous rabattre sur des matelas en mousse qui sont les plus populaires. Veillez à choisir un produit avec une densité située entre 16 et 85 kg/m3 afin d’être sûr d’avoir de la qualité. De plus, vous pouvez trouver dans le commerce des matelas à mousse haute résilience. Leur aération est quasi similaire à ceux en latex et génère ainsi une très bonne ventilation, parfaite pour résister à une éventuelle allergie de matelas. 

Comment éviter les effets de l’allergie liés au matelas

Voici quelques conseils pour venir à bout d’une allergie causée par le matelas.

effets de l’allergie liés au matelas

Entretenir correctement son matelas

Pensez à bien aspirer votre matelas régulièrement. En complément ou lors du grand ménage de printemps, vous pouvez nettoyer sa surface à l’aide d’un produit au pH neutre et d’une brosse. Nous vous préconisons également de passer à la machine à laver l’ensemble de votre linge de lit à au moins 40° C afin de supprimer toute trace d’acarien. Par ailleurs, portez votre choix sur une parure hypoallergénique et traitée contre les acariens. Misez sur des matières naturelles comme le lin ou coton, pour bénéficier en plus de la douceur de ces dernières. Enfin, pour vous faciliter le travail, cherchez un matelas déhoussable pour la lessiver en machine en un tour de main. 

Utiliser un oreiller hypoallergénique

Si vous avez une allergie à votre matelas, vous en aurez probablement une aussi à cause de votre oreiller. Pour inverser la tendance, choisissez un coussin qui lutte contre les acariens et privilégiez-les traités via des extraits naturels. Cela limitera l’impact sur votre santé.  Les acariens adorent les oreillers en plumes et en duvets. C’est pourquoi il est préférable de sélectionner un coussin en matière synthétique, notamment en fibres de polyester creuses et siliconées. Cela facilite la circulation de l’air tout en maintenant votre cou et votre tête au sec. 

Les oreillers en mousse à mémoire de forme, utiles pour les personnes sujettes aux douleurs cervicales, peuvent être protégés par des taies anti acariens. Elles peuvent aussi être conçues pour réduire la transpiration et ralentir les coups de chaud pendant la nuit. Un plus non négligeable pour avoir moins d’acariens ! 

Aérer sa chambre

Pour avoir une atmosphère saine, aider votre chambre et votre literie à combattre une allergie de matelas, instaurez l’habitude de l’aération. Faites cela deux fois par jour, le matin et le soir, à raison de 10 minutes. Au lever, ouvrez grand vos fenêtres en ayant votre lit défait. Ainsi, couette, oreiller et matelas seront bien au frais. Ensuite, avant d’aller vous coucher, répétez l’opération pour obtenir les mêmes bienfaits. 

Nous ne saurions trop vous conseiller de vous débarrasser de la moquette si celle-ci couvre votre sol. De plus, les acariens raffolent des tapis et des têtes de lit en tissu. Afin de procéder à un nettoyage efficace, bannissez les machines à vapeur, comme les balais, car l’humidité et la chaleur générées seront un terrain de jeu pour les acariens. 

Baisser le taux d’humidité

Vous pouvez installer un déshumidificateur afin de contrôler efficacement le taux d’humidité de votre chambre. En effet, si une pièce n’est pas assez humide, les acariens ne pourront pas se multiplier. Ayez donc en tête un taux compris entre 35 et 45 % pour ralentir fortement la progression de ces nuisibles. 

Protéger son matelas

Une autre astuce pour lutter contre une allergie de matelas consiste à lui installer une protection, quels que soient les matériaux qui le composent. Il s’agit d’une housse qui constitue une barrière additionnelle face aux acariens et aux différents désagréments (tâches, moisissures, odeurs…). Portez votre décision sur des matières naturelles, car elles favoriseront la circulation de l’air et l’absorption de l’humidité. Généralement, ces housses contiennent du polyuréthane, utilisée pour l’étanchéité et préserver ainsi le matelas d’être imprégné. De fait, il sera moins humide et donc moins sujet à recevoir la visite des acariens. 

FAQ – Allergie matelas

Quel matelas choisir lorsqu’on est allergique au latex ?

Vous craignez de développer une allergie sur un matelas en latex ? Vous pouvez avoir une toute aussi bonne qualité de literie avec d’autres gammes. En effet, il est possible de porter votre décision sur les matelas à ressorts ensachés. Ils généreront un excellent appui pour votre dos tout en limitant les points de pression des cervicales et de la colonne vertébrale. Leur capacité de ventilation empêchera les acariens d’élire domicile dans votre matelas. 

D’un autre côté, les biens garnis de mousse à mémoire de forme constituent des solutions toutes trouvées pour un soutien optimal. La viscoélastique et la thermo sensibilité de la mousse font que les contours de votre morphologie sont parfaitement entourés. Enfin, la densité généreuse de cette variété génère une barrière face aux nuisibles qui iront trouver refuge ailleurs.

Comment choisir un matelas anti-acariens ?

Si vous souffrez d’une allergie à un matelas trop ancien, il temps d’en changer pour une gamme anti acarien. Afin d’orienter votre choix, ne comptez pas sur les produits garnis naturellement, car ces petits insectes vont pulluler à la vitesse de l’éclair. Préférez toujours des emplissages synthétiques tout en bannissant les ressorts. 

La mousse à haute résilience ou à mémoire de forme sont de bons compromis. En revanche, la dernière option peut vous rebuter, car elle conserve la chaleur. Pour réduire ce désagrément, n’hésitez pas à investir dans un couvre-matelas thermorégulateur. Vous transpirerez moins la nuit et l’humidité non générée sera un vrai pied de nez pour les acariens ! 

Donnez votre avis post
Photo of author

A propos de l'auteur Lili Liu

Rédactrice spécialisée dans la literie et le sommeil depuis des années, je teste et compare pour vous les meilleurs matelas et accessoires de literie. J'ai plaisir à partager avec vous mes découvertes, avis et bon plans.

🔥Eté EMMA : jusqu'à -50% sur la literie🔥

00JOURS: 00HEURES: 00MINS: 00SECS
J'en profite